Magazine Le Mensuel

Nº 2854 du vendredi 20 juillet 2012

  • Accueil
  • ECONOMIE
  • Tourisme Fadi Abboud: «2 millions de dollars pour la subvention du plan d’urgence»
ECONOMIE

Tourisme Fadi Abboud: «2 millions de dollars pour la subvention du plan d’urgence»

Le ministre du Tourisme a élaboré un plan pour dynamiser la saison. Certains spécialistes considèrent que «le ministre rame à contre-courant, vu l’environnement morose et la léthargie dans lesquels le Liban se trouve». D’autres y voient une planche de salut. Anticipant une question de L’Hebdo Magazineportant sur son dernier plan de sauvetage en date, intitulé «Plan d’urgence touristique», l’ancien président de l’Association des industriels affirme qu’il est «conscient que le cheval de bataille de son programme pour sauver la saison touristique est centré sur l’élément clé du coût du séjour du touriste et celui de son billet d’avion». «Il faut être insensé pour ne pas faire cas d’autres paramètres, à titre indicatif l’instabilité politique et la précarité de la sécurité. Toutefois, l’objectif de mon plan est à priori de sauver ce qui peut l’être en termes de saison touristique à la lumière de la conjoncture qui prévaut autant au niveau local que régional. D’où le fait d’avoir donné à mon plan le caractère d’urgence», précise-t-il. Le ministre du Tourisme, qui affirme ne pas vouloir inventer la poudre, s’appuie constamment sur des expériences concluantes recueillies dans d’autres pays. Dans ce prolongement, il s’interroge sur les raisons pour lesquelles au Liban le ministre du Tourisme n’est pas associé à l’élaboration de la politique de transport à l’instar de pays voisins. Il révèle que son ministère a alloué un budget de deux millions de dollars pour subventionner les vols charters et/ou réguliers qui essuieront des pertes résultant des packages proposés par le ministère du Tourisme. Dans le détail, un vol charter et/ou régulier atteint le seuil de rentabilité avec un taux de remplissage de 60%. Tout vol à destination du Liban ayant appliqué les tarifs du ministère serait subventionné pour le montant nécessaire afin d’atteindre ce seuil. Mais le ministre Abboud est persuadé que les packages proposés ont été étudiés par les agents concernés laissant une marge de profit acceptable aux opérateurs. Ceci dit, il souligne que le Liban est doté d’une infrastructure qui lui permet de cibler plusieurs catégories de touristes. Les packages proposés sont à titre indicatif: 360 $ par personne pour un aller-retour Le Caire-Beyrouth comprenant trois nuitées dans un hôtel 4 étoiles et le transfert à partir et à destination de l’Aéroport International de Beyrouth Rafic Hariri; 340 $ pour un aller-retour Amman-Beyrouth incluant le prix des offres susmentionnées; et 460 $ pour un aller-retour les EAU-Beyrouth aux mêmes conditions. Il relève qu’aux Emirats arabes unis, il existe 2 millions d’étrangers qui y travaillent et détiennent un permis de séjour dans les pays du CCG. Ce qui leur confère l’avantage d’obtenir quelle que soit leur nationalité, un visa d’entrée au Liban à leur arrivée à l’AIB. Par ailleurs, le ministre Abboud évoque la possibilité d’attirer une partie des 1200000 Iraniens qui se rendent en Turquie et qui apprécient le soleil et la mer, des touristes algériens (200000) qui se rendent d’habitude en Tunisie. Ceci dit, la Middle East Airlines a agréé le projet pour ne pas perdre sa part de marché qui avoisine 35% du mouvement des passagers à l’AIB du fait d’une concurrence qui pourrait provenir des vols charters ou d’autres compagnies aériennes régulières qui accepteraient de rallier le projet du ministre. Des négociations sont en cours entre le ministère du Tourisme et la compagnie FlyDubaï. D’autres pourparlers sont en voie d’être finalisés avec des compagnies organisant des vols charters à partir de Moscou et Saint-Pétersbourg. Le mécanisme serait mis en place avant la fin du mois en cours afin d’attirer les touristes européens et plus tard les touristes arabes qui seraient heureux de passer la fête du Fitr au Liban.

 

Related

Hôtellerie. De mauvais payeurs locaux

admin@mews

Gestion de la dette à moyen terme

admin@mews

Gaz et pétrole. Une bonne gestion des revenus est impérative

admin@mews

Laisser un commentaire