Magazine Le Mensuel

Nº 2855 du vendredi 27 juillet 2012

  • Accueil
  • general
  • Londres 2012. La planète Terre à l’heure des Jeux olympiques
general

Londres 2012. La planète Terre à l’heure des Jeux olympiques

Pour une quinzaine de jours, la planète Terre sera à l’heure des Jeux olympiques de Londres qui seront inaugurés, à 20h30, ce soir même, au Stade olympique au cœur de la capitale britannique. Ces Jeux olympiques d'été de 2012 (Jeux de la XXXe Olympiade de l’ère moderne) auront lieu du 27 juillet au 12 août prochain, à Londres. La capitale britannique sera la première ville à accueillir les Jeux olympiques modernes trois fois, après ceux de 1908 et de 1948.

 

La cérémonie d’ouverture des Jeux de Londres 2012 est le premier grand rendez-vous du pays organisateur représentant plus de 205 nations et les téléspectateurs du monde entier. Cette grande fête inaugurale présente non seulement les délégations venues se disputer les médailles sur le terrain sportif, mais signe également la fin du parcours de la flamme qui allumera la vasque olympique pour toute la durée de la compétition. 12875 kilomètres au total auront été parcourus par la flamme olympique avant son arrivée au stade pour l’ouverture des Jeux.
L’organisation de la cérémonie d’ouverture a été confiée au réalisateur Danny Boyle. La chanson Survival du groupe Muse sera l’hymne, selon leur site officiel. La cérémonie pourrait être assurée par des artistes comme Muse, Coldplay et les Rolling Stones. Paul Mc Cartney sera également présent.
Soixante-dix moutons, douze chevaux, trois vaches, deux chèvres, dix poulets et trois chiens de berger seront rassemblés pour le premier tableau de la cérémonie d’ouverture dans le Stade olympique, transformé pour l’occasion en un idyllique paysage champêtre.
Plus de 24000 personnes seront employées pour la sécurité. Les forces armées britanniques fourniront 7000 militaires. Les 17000 autres seront des employés G4S qui vont recruter quelque 10000 employés temporaires (agents de sécurité, des stewards et des placiers). Le budget de la sécurité sur les sites est passé d’une estimation de 282 millions de livres sterlings à l’origine à 553 millions annoncés en janvier 2012, somme à laquelle s’ajoutent 600 millions de livres pour les mesures policières en dehors des emprises sportives.

Quelques chiffres
10490 athlètes, inscrits dans 26 disciplines olympiques, vont concourir pour 302 épreuves. Ils seront soumis à 5000 tests antidopage. Les rois de la piste en athlétisme auront la lourde tâche de faire oublier les exploits, lors des derniers Jeux de Pékin, d’Usain Bolt pour le sprint ou de Michael Phelps en natation, au même titre que la performance d’Isinbayeva à la perche, symbolisant la quête de l’excellence sportive et des valeurs olympiques si chères au baron Pierre de Coubertin.
Onze millions de billets ont été émis pour les JO et les Jeux paralympiques, dont 6,60 millions à des spectateurs britanniques. 75% ont été vendus au Royaume-Uni. Le reste se répartit entre le CIO (5%), les sponsors (8%) et les comités olympiques nationaux (12%).
Ces JO auront coûté la bagatelle de 9,3 milliards de livres (l’équivalent de 11,6 milliards d’euros). C’est presque quatre fois le coût prévu au moment où la candidature de Londres avait été acceptée, en 2005. Les budgets établis initialement pour la sécurité et les cérémonies d’ouverture et de clôture ont doublé. Celui de la sécurité atteint maintenant 553 millions de livres (690 millions d’euros), selon les dernières estimations, tandis que celui des cérémonies s'élève à 81 millions de livres (101 millions d'euros).
Deux millions de visiteurs sont attendus à Londres pour les JO, selon le secrétaire d’Etat en charge des Jeux, Hugh Robertson. Les spectateurs vont effectuer au total quelque 20 millions de trajets pendant les JO, dont 3 millions par jour au pic des Jeux, mettant sous pression le réseau de transports publics de Londres, déjà aux limites de ses capacités en temps normal.

Les sites
Les lieux d’accueil pour les Jeux de 2012 sont principalement basés à Londres, bien que certains événements aient lieu autre part au Royaume-Uni, certaines infrastructures n'étant pas disponibles dans la capitale.
Trente-quatre sites sont prévus en Grande-Bretagne pour les JO, dont neuf dans le parc olympique lui-même, situé dans l'est de Londres. Le St-James Park de Newcastle sera l'un des nombreux sites visités durant les JO.
Différentes salles accueilleront les Jeux d'été 2012: certaines nouvelles, mais d’autres déjà existantes seront utilisées, et certaines seront des salles temporaires comme le Hyde Park et Horse Guards Parade. La peur de l'éléphant blanc a pu être évitée, notamment grâce à l’accès aux salles telles que celles du Dôme du millénaire. Les plans contribueront à la régénération de Stratford, à l'est de Londres qui accueillera le Stade olympique.
Les lieux ont été divisés en trois zones dans le Grand Londres: la zone olympique, la zone de la Rivière et la zone Centrale. En dehors du Grand Londres, on retrouvera d'autres lieux d'accueil grâce aux facilités (comme pour le nautisme à voile).
Le Comité international olympique a noté que pendant les sélections de la ville hôte, de nombreuses négociations ont eu lieu pour assurer l'utilisation d'Old Trafford et du stade de Football Villa Park.

La participation libanaise
Sur le plan libanais, comme toujours, on fait bien les choses. Ainsi, la délégation est composée de trente-cinq personnes dont dix athlètes seulement, en plus de dix entraîneurs et de quinze dirigeants. En plus, des tiraillements politiques confessionnels, inadmissibles et incompréhensibles ont secoué ces derniers jours les membres du Comité olympique libanais, surtout concernant l’athlète qui sera chargé de porter le drapeau lors du défilé traditionnel à Londres. Finalement, ce sera Andrea Paoli qui sera chargée de cet honneur. Certains athlètes ont dû payer leurs billets d’avion vers Londres, en attendant qu’ils soient remboursés plus tard par le COL, comme d’habitude. A cause des préparatifs insuffisants dus notamment à l’absence de soutien financier du ministère de la Jeunesse et des Sports, nos athlètes tenteront au mieux d’améliorer leurs propres records ou résultats à Londres.
A noter que nos deux champions de natation, Katia Bachrouche et Waël Kobrosli, se sont entraînés avec la sélection française au Havre (France), une semaine avant le début des Jeux à Londres, grâce à un accord de coopération signé entre leur club al-Jazeera et le club français du Havre.
La délégation libanaise est composée de: Tony Khoury (membre du CIO), Antoine Chartier (président du COL), Ezzat Koryatem (secrétaire général), Ziad Richa (chef de mission, président de la Fédération de tir), Salim el-Hage Nicolas (dirigeant, président de la Fédération de tennis de table), Mohamad Makki (dirigeant, président de la Fédération de gymnastique), François Saadé (dirigeant, président de la Fédération de Judo), Georges Zeidan (dirigeant, secrétaire général de la Fédération de taekwondo), Samar Younès (secrétaire de la délégation), Hassan Muhieddine (Journaliste).
Escrime: Ziad Choueiri (président de la Fédération), Imad Nahhas (membre), Amjad Badaoui (entraîneur), Mona Cheaito (Fleuret), Zein Cheaito (Fleuret).
Taekwondo: Bassem Aad (entraîneur), Cosette Basbous (entraîneur adjoint), Luigina Abi Samra (physiothérapeute), Andrea Paoli (joueuse, 57 kg).
Tennis de table: Rafi Moumjoghlian (entraîneur), Tvine Moumjoghlian (joueuse).
Athlétisme: Noureddine el-Kouch (dirigeant, vice-président de la Fédération), Elie Saadé, Wahé Abrahamian (entraîneurs), Gretta Taslakian et Ahmad Hazer (Athlètes).
Natation: Adnan el-Amil (dirigeant, membre de la Fédération), Elie Boutros (entraîneur), Katia Bachrouche (800 m nage libre), Waël Kobrosli (100m brasse).
Tir: Roberto Scalzoni, Roger Kasparian (entraîneurs), Ray Bassil (joueuse).
Judo: Joseph Tchek (entraîneur), Carine Chammas (judoka, 63 kg).

Mohamed Fawaz

 

Le programme sport par sport
Athlétisme (3 au 12 août au Stade olympique).

Aviron (28 juillet au 5 août au Lake Dorney).

Badminton (28 juillet au 5 août à la Wembley Arena).

Basket-ball (28 juillet au 12 août à la Basketball Arena et à la North Greenwich Arena).

Boxe (28 juillet au 12 août à l'ExCel).

Canoë-kayak : Eau-vive (29 juillet au 2 août au Lee Valley White Water Centre), Course en ligne (6 août au 11 août à Eton Dorney).

Cyclisme : Route (28 juillet au 1er août à Londres), Piste (2 au 7 août au Velopark), BMX (8 au 10 août au BMX Circuit), VTT (11 et 12 août à Hadleigh Farm).

Equitation (28 juillet au 9 août à Greenwich Park).

Escrime (28 juillet au 5 août à l’ExCel).

Football (25 juillet au 11 août).

Gymnastique : Gymnastique artistique (28 juillet au 7 août à la North Greenwich Arena), Gymnastique rythmique (9 au 12 août à la Wembley Arena), Trampoline (3 et 4 août à la North Greenwich Arena).

Haltérophilie (28 juillet au 7 août à l’ExCel).

Handball (28 juillet au 12 août à la Handball Arena et à la Basketball Arena).

Hockey sur gazon (29 juillet au 11 août au Hockey centre).

Judo (28 juillet au 3 août à l'ExCel).

Lutte (5 au 12 août à l'ExCel).

Pentathlon moderne (11 et 12 août au Park Olympic et à Greenwich Park).

Sports aquatiques : Natation (28 juillet au 10 août à l’Aquatics Centre et à Hyde Park), Natation synchronisée (5 au 10 août à l’Aquatics Centre), Plongeon (29 juillet au 11 août à l’Aquatics Centre), Water-polo (29 juillet au 12 août à la Water Polo Arena).

Taekwondo (8 au 11 août à l’ExCel).

Tennis (28 juillet au 5 août à Wimbledon).

Tennis de table (28 juillet au 8 août à l’ExCel).

Tir (28 juillet au 6 août au Royal Artillery Barracks).

Tir à l'arc (27 juillet au 3 août au Lord’s Cricket ground).

Triathlon (4 et 7 août à Hyde Park).

Voile (29 juillet au 11 août à Weymouth et Portland).

Volley-ball (28 juillet au 12 août à Earls Court), Beach volley (28 juillet au 9 août au Horse Guards Parade).

 

 

Related

Le repas idéal. Où petit déjeunerez-vous ce matin?

Prestations sociales. Quatre cent mille bénéficiaires

Assassinat de Ghassan Kanafani. L’empreinte du Mossad

Laisser un commentaire


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.