Magazine Le Mensuel

Nº 2859 du vendredi 24 août 2012

En catimini

Le cheikh qui dérange

Condamnation des propos du représentant du Conseil supérieur chiite auprès du comité des parents des pèlerins enlevés en Syrie, le cheikh Abbas Zogheib, par des instances officielles militaires et gouvernementales. Le cheikh s’est permis de critiquer les institutions étatiques et de défier le ministre de l’Intérieur qui avait décrété que «désormais, nul ne bloquera plus la route de l’aéroport», en disant: «Nous ne permettrons à personne de nous dicter ce qui est admis et ce qui est interdit». Le président Nabih Berry, qui avait initié l’idée de nommer un représentant du Conseil chiite au sein du comité, a été alors sollicité pour limoger le cheikh dont les déclarations ne sont à l’avantage ni des otages, ni de la communauté chiite. Elles risquent même de brouiller les relations du Liban avec certains pays. Le cheikh Zogheib avait menacé «d’accueillir» des ressortissants arabes et étrangers dans le but de libérer les otages chiites en Syrie.

Related

En catimini

admin@mews

En catimini

admin@mews

En catimini

admin@mews

Laisser un commentaire