Magazine Le Mensuel

Nº 2860 du vendredi 31 août 2012

  • Accueil
  • general
  • Reprise du championnat du monde de F1. Alonso pilote à battre et Schumi à la retraite
general

Reprise du championnat du monde de F1. Alonso pilote à battre et Schumi à la retraite

Un mois s’est écoulé depuis le dernier Grand Prix. La traditionnelle pause estivale a permis aux pilotes de recharger les batteries. Les écuries ont profité également de la trêve estivale pour faire le point et reformuler leurs ambitions.

Le pilote Ferrari, Fernando Alonso, est l’homme à battre. Certes, il a fait le nécessaire pour se fabriquer un petit matelas, il devra cependant découdre avec les pilotes prétendants. Il reste le seul pilote à avoir gagné trois fois sur les onze premières manches (Malaisie, Europe et Allemagne), réussissant un petit miracle avec une Ferrari qui, en valeur intrinsèque, partait de loin. Elle n’est d’ailleurs toujours pas revenue au niveau des Red Bull, voire des McLaren et des Lotus sur les circuits rapides.
«Je ne suis pas certain que la Ferrari soit vraiment rapide, assure Jenson Button. Ce sera difficile pour eux si d’autres équipes gagnent souvent, et je pense que c’est ce qui va se passer».
Si le Taureau des Asturies résiste à la meute qui se situe à 40 points, son talent de pilote sera porté au firmament. Il s’agirait alors de son plus beau titre, après les deux obtenus chez Renault.
Chez Ferrari, Alonso n’a pas son Mark Webber. Alors que Sebastian Vettel, le double champion du monde en titre, est même devancé de 2 points par son coéquipier australien chez Red Bull, Felipe Massa accuse un gouffre de… 139 points sur son collègue espagnol. En clair, la Scuderia va devoir lutter si elle entend remporter le championnat des écuries, et la sentence vaut aussi pour McLaren.
Lotus et Mercedes, troisième et cinquième, n’ont jamais eu cette ambition. Tout peut aller très vite avec le doublé à 43 points, mais les 53 unités d’avance que compte l’écurie autrichienne sur McLaren posent la hiérarchie.
«On ne peut pas se permettre de se concentrer sur une seule voiture, a précisé Mark Webber. Les deux pilotes doivent être à leur meilleur niveau».

Button vise la victoire
Jenson Button estime que des victoires à Spa-Francorchamps et rt sont du domaine du possible à la sortie de la longue pause estivale. Après avoir bien débuté la saison, le Champion du monde 2009 connut un passage à vide, mais il est bien revenu avec une deuxième place en Allemagne notamment. «Il n’y a pas plus spectaculaire pour aligner deux Grands Prix en une semaine», déclare le pilote McLaren au moment d’aborder le retour à la compétition avec les Grands Prix de Belgique et d’Italie qui se dérouleront en huit jours.
«Spa-Francorchamps est l’une des pistes les plus merveilleuses de tous les temps et Monza est la piste la plus historique et la plus évocatrice du calendrier, affirme-t-il. Ce sont des endroits où il y a des ambiances uniques. J’ai vraiment de superbes souvenirs de ces deux circuits, mais je n’y ai jamais gagné. Etant donné notre rythme en course sur les derniers Grands Prix, j’ai le sentiment qu’il possible de rectifier cela». Button a passé son temps en vacances à allier entraînement et repos. Il est maintenant pressé de revenir à la compétition.

Lotus-Renault veut y croire
Les membres de l’écurie Lotus-Renault sont plus que jamais motivés pour faire encore mieux que lors des onze premières courses. L’objectif de l’équipe franco-britannique, actuelle troisième du classement des constructeurs, reste le même. «Accrocher une victoire, ce serait bien, répète à l’envi le patron du Team Eric Boullier. Mais être là où on est aujourd’hui, après avoir couru sur autant de circuits différents, c’est peut-être encore mieux qu’une victoire».
«Il y a encore une grande marge de progression d’ici la fin de l’année». Après avoir vu ses deux pilotes monter sur le podium en Hongrie le 29 juillet (Kimi Räikkönen 2e et Romain Grosjean 3e), juste avant les vacances, Boullier en veut forcément plus et y croit. «Nous avons produit une très bonne voiture qui semble aller de mieux en mieux à mesure qu’avance la saison et nous espérons que cela va continuer, explique-t-il. Cela dit, je ne peux pas ignorer les points perdus ici ou là en cours de route, de façons très différentes. Il y a encore une grande marge de progression d’ici la fin de l’année».
Un avis largement partagé par l’un des principaux concernés, en l’occurrence Romain Grosjean, déjà auteur de trois podiums pour sa première saison complète dans le paddock. «J’espère que les améliorations apportées à la voiture vont faire la différence, indique-t-il. Si nous gardons le rythme affiché à Budapest, nous pouvons prétendre à la victoire». En attendant de s’envisager tout en haut, le Français revient reposé, après des vacances où il a enfin pris son temps dans la foulée d’une demi-saison vécue à toute vitesse.
A noter qu’Olivier Panis reste le dernier pilote français à avoir déclenché une Marseillaise, suite à sa victoire à Monaco en 1996.

Schumi et une probable retraite?
A l’aube de son 300e Grand Prix, ce week-end en Belgique, le pilote le plus titré de tous les temps, en l’occurrence Michael Schumacher, a confié qu’il ne sait vraiment pas s’il est aussi bon qu’avant… En revanche, s’il est sûr d’une chose, c’est qu’il est heureux d’être toujours en F1.
«Je ne sais pas à quel point je peux être différent par rapport à ma première carrière», souligne le pilote de 43 ans. «C’est dur à dire. Mais ce que je sais, c’est que je suis assez bon pour être au plus haut niveau et me bagarrer contre les meilleurs. Est-ce que j’étais meilleur autrefois ou avais-je la chance d’avoir le meilleur package? Ou suis-je plus faible aujourd’hui? Personne ne sait mais en tout cas, je suis content d’être ici».
Avec sept titres mondiaux en poche et un record de 91 victoires en Grand Prix, l’Allemand préfère parler de plaisir que d’ambitions personnelles. «Quand vous faites ce que vous aimez, que vous vous battez en piste roue contre roue, je sais ce que je fais et je ne pense pas aux risques. Je fais juste ce que j’aime faire et c’est pourquoi je vis», a ajouté le pilote Mercedes qui ne sait toujours pas s’il continuera ou non en Formule 1 l’année prochaine.
Début mai déjà, Norbert Haug, le vice-président de Mercedes-Benz Motorsport, s’évertuait à nier les rumeurs de désengagement de son groupe, réaffirmant la volonté des siens à s’imposer en F1, dans un délai de deux ans. Depuis, les bruits de couloir n’ont cessé de s’accentuer, au point de tourner en boucle aujourd’hui. Et Auto Hebdo d’annoncer cette semaine le retrait de Mercedes en tant que team officiel à compter de 2014.
Malgré le triomphe chinois et le podium monégasque de Nico Rosberg cette saison, et la montée en puissance d’un Michael Schumacher de retour sur la boite à Valence fin juin, les résultats restent bien en deçà des plans tirés sur la comète au lendemain du rachat de Brawn GP, fin 2009. Mohamed Fawaz

Les GP restants du calendrier
02/09/2012 : Belgique (Spa-Francorchamps).
09/09/2012 : Italie (Monza).
23/09/2012 : Singapour (Singapour).
07/10/2012 : Japon (Suzuka).
14/10/2012 : Corée du Sud (Yeongam).
28/10/2012 : Inde (New Delhi).
04/11/2012 : Abou Dhabi (Abou Dhabi).
18/11/2012 : Etats-Unis (Austin).
25/11/2012 : Brésil (Interlagos/Sao Paulo).

Classements
Pilotes    
1- Fernando Alonso (Ferrari) 164 points.                    
2- Mark Webber (Red Bull) 124 pts.                            
3- Sebastian Vettel (Red Bull) 122 pts.                        
4- Lewis Hamilton (McLaren) 117 pts.                        
5- Kimi Räikkönen (Lotus) 116 pts.                        
6- Nico Rosberg (Mercedes) 77 pts.                            
7- Romain Grosjean (Lotus) 76 pts.                            
8- Jenson Button (McLaren) 76 pts.                            
9- Sergio Perez (Sauber) 47 pts.                            
10- Kamui Kobayashi (Sauber) 33 pts.

Constructeurs
1- Red Bull 246 points                                    
2- McLaren 193 pts.                        
3- Lotus 192 pts.                                
4- Ferrari 189 pts.                                
5- Mercedes 106 pts.                            
6- Sauber 80 pts.                        
7- Williams 53 pts.                                
8- Force India 46 pts.                        
9- Toro Rosso 6 pts.

 

Related

Syrie. L’armée syrienne rétablit le blocus sur Alep-Est

Samir Frangié, ancien député. La priorité, éviter la guerre civile

Habemus papas d’Antoine Assaf. L’expérience de la papauté

Laisser un commentaire


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.