Magazine Le Mensuel

Nº 2864 du vendredi 28 septembre 2012

Hi-tech

L’iphone 5. Une véritable révolution?

Le dernier-né de la firme Apple est défini sur le site officiel comme «le plus fin et le plus léger iPhone de tous les temps». Ce smartphone tant attendu, est-il si révolutionnaire que la marque à la pomme le prétend? Entre termes techniques et un système marketing ultrapuissant, quelques précisions pour décider en consommateur averti.

Depuis le début des commandes de l’iPhone 5, le site officiel d’Apple ne désemplit pas une seconde. Apple annonce avoir enregistré deux millions de précommandes de son nouveau smartphone, en seulement 24 heures, soit un peu plus du double du score enregistré il y a un an pour l’iPhone 4S.
Le titre Apple bat record sur record depuis quelques semaines, profitant notamment des attentes autour de la nouvelle version de son produit phare. Plusieurs experts ont prédit que l’iPhone 5 serait le plus gros lancement de produit technologique de la saison, tablant sur 10 millions d’exemplaires vendus dès les premiers jours, et 50 millions d’ici fin décembre. Du fait de ce succès, le constructeur prévient qu’un certain nombre de commandes ne seront sans doute pas honorées dès le 21 septembre, date officielle de la sortie du smartphone. L’iPhone 5 est actuellement en précommande sur le site d’Apple en versions 16 Go (679 euros), 32 Go (789 euros) et 64 Go (899 euros).

Quoi de neuf?
«Plus léger, plus fin». C’est ce qu’a annoncé Apple en premier sur son nouveau joujou. Mais à part ces informations sur la forme, que renferme vraiment le nouveau-né de la firme?
Par rapport à son prédécesseur, l’iPhone 5 pèse moins que l’iPhone 4S (112 g au lieu de 140 g), possède une autonomie de 10 heures au lieu de 9 heures, la caméra garde la même résolution mais avec l’option de détection de visage ainsi que la possibilité de prendre des photos tout en enregistrant une vidéo. Les capacités de l’iPhone 5 sont laissées au consommateur. Ce dernier choisira entre un smartphone de 16, 32 ou 64 Go. L’écran, quant à lui, est passé de 3,5 à 4 pouces. Il intègre un nouveau processeur, baptisé A6, deux fois plus rapide que le précédent. Son capteur photo de 8 mégapixels (définition de 3264 x 2448 pixels) gère automatiquement l’évolution de la lumière. Côté design, l’iPhone 5 est disponible en deux coloris (noir et ardoise ou blanc et argenté). Ce sont, en gros, les différences les plus importantes entre l’iPhone 5 et la version précédente de ce smartphone signé Apple.
Contrairement à la plupart de ses concurrents, Apple n’a toutefois pas intégré de puce NFC (technologie de paiement et d’échange de données sans contact) à son nouveau téléphone.
L’iPhone 5 fonctionnera sous iOS 6, le tout nouveau système d’exploitation d’Apple. Celui-ci intégrera deux nouveautés majeures: une nouvelle application de cartographie et de navigation en 3D avec système de guidage vocal et un gestionnaire de cartes de fidélité, baptisé Passbook.

L’avis des spécialistes
Le smartphone qu’Apple présente, depuis quelques semaines, comme «une véritable révolution», n’est apparemment pas perçu de la sorte par une grande partie de la presse spécialisée. Les analyses concluent qu’il s’agit d’un bon téléphone, meilleur que le 4S et capable de tenir tête à la concurrence. Mais… il manque cruellement de magie. D’une part, pour la raison que tous les détails ou presque avaient fuité; d’autre part, car il s’agit d’une bonne amélioration, mais seulement d’une amélioration. «Ça ne va pas changer votre vie, ni même offrir une expérience radicalement différente», juge Wired, un journal électronique spécialisé très réputé.
Les critiques relèvent également l’incompatibilité de l’iPhone 5 avec presque tous les accessoires de ses prédécesseurs, ce qui les rend obsolètes dès l’achat de ce dernier.

La concurrence attaque
Samsung a décidé d’attaquer l’iPhone 5 dès son lancement avec une campagne de publicité comparative très agressive. La publicité montre le S III dans la lumière et l’iPhone dans l’ombre. Elle compare ensuite des caractéristiques mettant en avant, on s’en doute, la supériorité du téléphone coréen, d’où une liste de fonctionnalités bien plus longue côté Samsung. De la taille de l’écran à la quantité de mémoire vive embarquée, tout y passe. Nokia se met apparemment aussi dans la course et commence à sortir sa propre vidéo de concurrence pour montrer que son nouveau smartphone est meilleur que le iPhone5. Qui pourra convaincre le plus grand nombre de consommateurs?

Laila Majhad

Related

Design Series de Grohe. Le design à l’heure des nouvelles technologies

admin@mews

La hightech de l’été. Mobilité et haute performance

admin@mews

Hi-Tech

admin@mews

Laisser un commentaire