Magazine Le Mensuel

Nº 2866 du vendredi 12 octobre 2012

Carnet Mondain

Inauguration de l’année culturelle de Jamhour. Sous le signe de la musique

L’année culturelle et le Centre du patrimoine musical libanais du collège Notre-Dame de Jamhour ont été inaugurés sous le patronage du président de la République, Michel Sleiman, et le parrainage du compositeur Gabriel Yared. Les Ateliers culturels reprennent donc. Parmi les nouveautés, un atelier du soir permettant aux personnes qui travaillent d’y assister. Cet atelier, Une fenêtre sur les arts, développera cinq thèmes différents dont Amour et trahison. Dans l’atelier des arts, deux nouveautés seront introduites: la mosaïque et la culture. Elise Turc, professeure d’art, veille à développer en permanence ces ateliers. Les ateliers relatifs à la psychologie concernent les parents qui ont des enfants en âge d’être scolarisés. Des spécialistes traiteront de tous les problèmes qu’ils peuvent affronter et des moyens de les dépasser. Les ateliers de la réalisation de soi s’intéressent surtout à la femme, à son épanouissement tant physique que moral. Les ateliers de religion, foi et art traiteront du chiisme, des religions de l’Egypte ancienne et de la question de Dieu, avec une approche philosophique. Les ateliers relatifs à l’histoire, eux, parleront des révolutions à travers les siècles depuis le temps des croisades à celui des Printemps arabes, de l’histoire du Liban, de l’Empire ottoman au temps de Kamal Joumblatt et de Moussa el-Sadr. L’atelier d’art culinaire est très varié. Cuisine diététique, dégustation de vin et arts floraux seront à l’honneur. L’atelier photo se fera un plaisir d’organiser des sorties sur des sites libanais pour permettre aux amateurs de photos de mettre en pratique leurs connaissances en matière de prise de photos. Les ateliers Conversation in english s’adressent aux personnes qui connaissent l’anglais, mais n’ont pas l’occasion de le pratiquer. Les flâneries, désormais incontournables, tourneront autour de la musique libanaise pour sensibiliser le public à cet art méconnu. Chaque flânerie se terminera par un buffet-dînatoire pour que les invités profitent de ces moments de magie.
L’objectif du Centre du patrimoine musical libanais (CPML) est de faire connaître la richesse du patrimoine musical libanais et de le préserver pour le transmettre aux générations futures. Il regroupe l’œuvre musicale de compositeurs et d’interprètes libanais. Qu’elle soit occidentale ou orientale, classique ou contemporaine, folklorique ou liturgique, cette musique est mise aujourd’hui à la disposition du public. Le patrimoine musical sera ainsi préservé dans un espace conçu pour abriter les archives dans des conditions de conservation optimales. Ces archives pourront être consultées au centre de documentation du CPML. Le centre a également pour but de sensibiliser le public libanais à l’ensemble de son patrimoine musical en organisant différentes manifestations musicales. C’est un espace de consultation et d’écoute musical avec accès aux partitions et aux documents divers.

Danièle Gergès

Related

Entre l’Italie et le Liban, des liens indéfectibles

admin@mews

Cuisine live à l’ambassade d’Italie. Zoom sur la région des Pouilles

admin@mews

La Grande-Bretagne au Musée Mouawad. Deux piliers du royaume à l’honneur

admin@mews

Laisser un commentaire