Magazine Le Mensuel

Nº 2864 du vendredi 28 septembre 2012

Carnet Mondain

Italie-Liban. Margherita Boniver à Beyrouth

Italie-Liban
Margherita Boniver à Beyrouth

 

Giuseppe Morabito, ambassadeur d’Italie au Liban, et son épouse Sheba ont organisé, dans leur demeure de Rabié, une réception en l’honneur de Margherita Boniver, membre du Parlement italien et envoyée spéciale du ministre italien des Affaires étrangères, Giulio Terzi, pour les Urgences humanitaires. Boniver a effectué une visite de deux jours, les 18 et 19 septembre, au Pays du Cèdre, durant laquelle elle a rencontré Waël Abou Faour, ministre des Affaires sociales, et le général Ibrahim Bachir, secrétaire général du Haut comité de secours. La députée italienne a également rencontré les représentants de l’UNHCR (Agence des Nations unies pour les réfugiés) et de l’Unicef au Liban. L’envoyée spéciale du ministère des A-E s’est rendue, avant de quitter Beyrouth, dans les régions accueillant les réfugiés syriens.

 

 

 


 

Réception
La Fête nationale de la Chine

Ministres, députes, diplomates, hommes d’affaires, journalistes et une foule d’amis de la Chine ont répondu à l’invitation de l’ambassadeur Wu Zexian et son épouse à une réception organisée à l’occasion de la fête nationale de la République populaire de Chine, à l’hôtel Phoenicia. Dans une allocution prononcée à cette occasion, l’ambassadeur Zexian a remercié les invités et fait un exposé des relations sino-libanaises qui remontent au début des années 50 du siècle dernier. Il a souligné que les investissements chinois au Liban sont en augmentation constante et a énuméré les projets et les grands chantiers réalisés par des entreprises chinoises au Pays du Cèdre.

 

 


 

Célébration
Journée nationale du royaume saoudien

Le royaume d’Arabie saoudite, fondé le 22 septembre 1932 par la fusion des provinces du Nejd
et du Hedjaz, célèbre partout dans le monde cette date qui représente sa Fête nationale. Au Liban, l’ambassadeur Ali Awad Assiri a donné à cette occasion une réception au Biel. Le chef de l’Etat s’était fait représenter par le vice-président du Conseil, Samir Mokbel, alors que le président de la Chambre et le Premier ministre avaient délégué à la réception, respectivement, le député Ali Bazzi et le ministre Walid Daouk. Etaient également au rendez-vous Fouad Siniora, plusieurs ministres et députés ainsi que des personnalités des secteurs politiques, diplomatiques et sociaux. Assiri a pris la parole pour rappeler les appels du roi Abdallah Ben Abdel-Aziz «au dialogue indispensable à l’intérieur de la nation musulmane et avec les sages du monde qui ont trouvé leurs échos dans le climat qui a régné lors de la visite du pape Benoît XVI au Liban et les messages d’amour pour une vie en commun qu’il a lancés».

 

 

 


 

Réception de l’ambassade du Chili
Le 18 septembre, un jour marquant

A l’occasion de la Fête nationale du Chili, José Miguel Menchaca, ambassadeur du Chili au Liban, et son épouse Constanza, ont donné une réception à la résidence de l’ambassadeur dans la belle région de Nouvelle-Naccache. Les personnalités diplomatiques, politiques, religieuses et médiatiques conviées ont toutes répondu présentes pour célébrer cet événement exceptionnel. Le 18 septembre reste en effet une date marquante pour les Chiliens. Ce n’est pas vraiment l’indépendance de la Monarchie espagnole que célèbre le pays, mais plutôt le premier pas décisif du Chili pour se libérer de la couronne d’Espagne. Un processus entamé en 1810 et qui durera huit ans, jusqu’au 12 février 1818, quand Bernardo O’Higgins rencontrera, à Talca, José de San Martín pour signer L’Acta de Juramento de la Independencia, rédigé par Manuel de Salas, Juan Egaña et Miguel Zañartu.

 

 

 


 

Dîner des grecs-melkites
Les catholiques en action!

Le Conseil supérieur de la communauté grecque-melkite au Liban a tenu, le 18 septembre dernier, à l’hôtel Habtoor, son dîner annuel. Le vice-président du Conseil, Roger Nasnas a prononcé une allocution pour l’occasion, durant laquelle il a considéré que la visite du pape au Liban «a mis l’accent sur l’image du Vrai Liban et a souligné les valeurs de la coexistence et de la tolérance au Liban en particulier et dans la région en général».
Nasnas a noté que le Conseil œuvre pour consolider l’action collective, rendre le travail du Conseil plus actif dans toutes ses composantes, renforcer le dialogue national et politique et, enfin, renforcer le rôle social du Conseil par le fonds des prêts universitaires et celui des prêts bancaires, petits et souples, afin de permettre à nos enfants de financer de petits projets productifs. Nasnas a également annoncé le lancement d’un bureau d’orientation pour aider les jeunes à trouver des opportunités d’emploi dans le secteur public ou privé, et rappelé toutes les réalisations du conseil à tous les niveaux.
Le vice-président a invité les membres de la communauté à collaborer entre eux et à travailler «pour modifier notre règlement intérieur de façon à combler les lacunes de nature technique et procédurale».
«Si nous sommes tous fiers du legs de nos ancêtres, dit-il, l’enjeu serait aujourd’hui de léguer à nos enfants un patrimoine dont ils seront fiers à leur tour». «Et parce que les grecs-catholiques sont une communauté ouverte, œuvrons, pour établir les voies de la collaboration et de la solidarité, afin de rester un modèle au sein de la famille libanaise», recommande enfin Roger Nasnas.

 


 


Entrepreneuriat
Un conseil conjoint italo-libanais

Une vingtaine d’entrepreneurs libanais particulièrement actifs dans le domaine des relations économiques et commerciales avec l’Italie se sont dernièrement rencontrés pour procéder à la constitution de la partie libanaise du conseil conjoint italo-libanais des affaires, et ce, en présence du ministre de l’Agriculture, Hussein Hajj Hassan, l’ambassadeur d’Italie au Liban, Giuseppe Morabito, le président de la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Beyrouth et du Mont-Liban, Mohammad Choucair.
Le cadre pour la constitution du conseil a été établi par un accord signé entre la Chambre de commerce, d’industrie et d’Agriculture de Beyrouth et du Mont-Liban et la Chambre de commerce de Milan-Promos, sous les auspices de l’ambassadeur Morabito en juillet. Le conseil représentera une plateforme permanente de rencontres et de discussions sur des sujets stratégiques d’intérêt commun, formulera des recommandations de politique économique et cherchera surtout à promouvoir les opportunités d’affaires, dans le but de renforcer les relations économiques et commerciales entre l’Italie et le Liban.
Dans son allocution, Choucair a mis l’accent sur trois éléments essentiels: le rôle d’un conseil d’affaires, le support de la Chambre et la conjoncture présente. Le conseil démarre dans une période particulièrement difficile en Europe et au Liban, c’est pourquoi le conseil d’affaires est d’autant plus nécessaire. Il lui revient d’attirer l’attention des décideurs sur l’évolution de la situation et de recommander les mesures qui facilitent la vie de l’entreprise.
Morabito a, lui, souligné que le conseil se propose d’être un instrument flexible et agile, à la disposition de tous les entrepreneurs libanais et italiens qui ont envie d’accroître leur présence dans l’autre pays. L’ambassadeur a rappelé que l’Italie est le deuxième exportateur au Liban, il s’est dit convaincu que «les entrepreneurs italiens et libanais, ensemble, peuvent renforcer leur présence mutuelle sur des autres marchés, notamment au Moyen-Orient et en Afrique».

Related

Le 14 juillet à Beyrouth. En Bleu, blanc, rouge

admin@mews

Fête nationale uruguayenne. Charme et gloire au rendez-vous

admin@mews

Conférence. Macron fait salle comble à l’ESA

admin@mews

Laisser un commentaire