Magazine Le Mensuel

Nº 2871 du vendredi 16 novembre 2012

Indices

Force active. 36% d’indépendants

Un ancien ministre a avancé des chiffres étonnants sur la structure du marché du travail. Il a affirmé que 30% seulement des employés des secteurs public et privé ont un statut régulier, considérant par ailleurs que 70% des Libanais ne sont pas concernés par la grille des salaires. Selon la même source, la proportion des femmes sur le marché du travail ne représente que 25% alors que le taux des universitaires parmi elles est assez élevé. Par ailleurs, 36% de la force active libanaise est établie à son propre compte, alors que 5% sont des patrons et 16% sont des chauffeurs et des agriculteurs.

Hôpitaux privés
135 établissements opérationnels

Le secteur de la santé au Liban comprend 135 hôpitaux privés et 12 hôpitaux gouvernementaux. Cependant, seuls trois établissements bénéficient d’un label d’excellence internationale portant sur les services de soins de santé. Quant à la facture des soins hospitaliers, elle s’établit à 1,5 milliard de dollars.

Sociétés de NTIC
23,8% bénéficient de prêts bancaires

Les banques libanaises seraient réticentes à consentir des prêts à court terme aux petites et moyennes entreprises (PME) de technologies, surtout aux start-up. Les établissements de crédit locaux préfèreraient souscrire à des bons du Trésor dont le rendement est plus sûr, alors que l’investissement dans des start-up, aussi modeste soit-il, est considéré plus risqué. Seules 23,8% de ces sociétés comptent sur un financement bancaire pour leurs investissements, contre 52% en Turquie. Il est donc louable d’avoir au Liban le fonds Berytech qui octroie des avances aux PME spécialisées en nouvelles technologies et les entreprises de capital-investissement, telle Middle East Venture Partners.    

Related

Indices

admin@mews

Endettement public. 138,64% du PIB

admin@mews

Electricité. 250 MW pour les réfugiés

admin@mews

Laisser un commentaire