Magazine Le Mensuel

Nº 2872 du vendredi 23 novembre 2012

general

Disparus. Les familles «veulent savoir»

L’ONG Act for the Disappeared (Agir pour les disparus) a clôturé sa campagne médiatique sur le thème L’attente a assez duré, nous voulons savoir par un rassemblement au Musée national de Beyrouth.
17000 personnes ont été enlevées durant la guerre civile libanaise et leurs parents vivent toujours dans l’attente. Plus de 300 bénévoles, activistes et citoyens se sont réunis pour clamer et défendre le droit de ces familles à connaître la vérité.
En quinze jours, l’association a reçu plus de 10000 «j’aime» sur Facebook, et a terminé sa campagne par la visite de trois fosses communes, reconnues par l’Etat en l’an 2000. Le convoi s’est rendu aussi à l’endroit du sit-in organisé par des familles des Libanais détenus en Syrie qui campent, depuis 2005, devant le bâtiment de l’Escwa au centre-ville de Beyrouth et réclament des mesures sérieuses pour la libération des quelque 600 détenus dans les prisons syriennes.
L’association espère que le projet de loi, visant à la création d’une commission nationale pour enquêter sur ces disparitions, sera adopté prochainement par le Parlement. Ces familles connaîtront-elles enfin le sort de leurs disparus?

Related

15ème édition de Bipod. Et dansez maintenant

admin@mews

Affaire Sally Faulkner. Des millions pour acheter la liberté?

admin@mews

Présidentielle. Ballet politique autour de la chaise vide

admin@mews

Laisser un commentaire