Magazine Le Mensuel

Nº 2872 du vendredi 23 novembre 2012

  • Accueil
  • general
  • Formule1, Alonso ou Vettel champion? Le verdict dimanche au Brésil
general

Formule1, Alonso ou Vettel champion? Le verdict dimanche au Brésil

Le pilote espagnol Fernando Alonso (Ferrari) avait prédit que le Brésil sera le théâtre de la finale du Championnat du monde 2012. Il avait raison: le vingtième et dernier meeting de la saison, le week-end prochain à Sao Paulo, livrera le verdict de son duel avec l’Allemand Sebastian Vettel (Red Bull Renault). A ceci près que lui aussi pourra se couronner.

Alonso a regonflé le moral de la Scuderia et semé un léger doute chez Red Bull. Qui de Fernando Alonso ou Sebastian Vettel sera le grand gagnant du Grand Prix?
Trois scénarios seulement pourront le mener à la troisième consécration de l’Espagnol: une troisième place associée à une dixième position, au mieux, de Vettel, une deuxième place sans que son adversaire ne se classe mieux que huitième, ou une victoire combinée à un Top 5 de l’Allemand.
De son côté, l’Allemand, arrivé avec dix points d’avance au Texas, le pilote Red Bull repart avec un avantage de treize unités avant le final au Brésil. Un matelas confortable qui permet au tenant du titre d’envisager très sereinement un troisième sacre, puisqu’une place dans les quatre premiers et ce, quelle que soit la position d’Alonso, suffirait à le couronner.
Mais pour Vettel, la seconde place à Austin a semé de nouveaux doutes: l’abandon à la suite de soucis techniques de son coéquipier Mark Webber doit accentuer l’appréhension du moment chez Red Bull. Vettel devra aussi livrer une bataille de tous les instants lors de l’ultime manche du championnat, au Brésil, sur le circuit d’Interlagos à Sao Paulo.
Vainqueur à Austin, le Britannique Lewis Hamilton (McLaren Mercedes) a retardé le sacre de Vettel. Car Hamilton était bien décidé à ne pas le laisser s’imposer et à finir son contrat avec McLaren en beauté. Futur pilote Mercedes à partir de 2013, il a fait une course parfaite et remercié son équipe de lui avoir fourni la meilleure monoplace possible pour remporter sa 21e victoire en F1.

Ecclestone joue Vettel
Le champagne a néanmoins coulé chez Red Bull, l’écurie étant assurée d’un nouveau titre de champion des constructeurs après ses sacres 2010 et 2011.  Avec 440 points, l’écurie anglo-autrichienne compte 73 points d’avance sur Ferrari, et 87 sur McLaren, avant la dernière course.
Chez les pilotes, le patron de la F1 Bernie Ecclestone estime que c’est Vettel qui va l’emporter. Vettel-Alonso. Alonso-Vettel. Ecclestone, le grand argentier de la F1, miserait bien une pièce sur Sebastian Vettel. «Pour le titre, je pense à Sebastian», avoue «Bernie», avant d’ajouter: «Peut-être que Sebastian le mérite plus sur la base de ses résultats (cinq victoires). Mais Fernando n’a pas eu la meilleure voiture la plupart du temps. C’est pourquoi il le mérite aussi». Interrogé sur la possibilité qu’il pleuve lors de ce dernier Grand Prix, le grand argentier estime que la pluie ne faussera pas le championnat, puisque les conditions seront les mêmes pour tout le monde. «La décision se fera sur la piste, pluie ou pas. L’important est que les deux pilotes aient les mêmes conditions. Il ne pleut jamais sur un seul pilote».

Alonso confiant, Vettel rit jaune
Sebastian Vettel (Red Bull), qui riait jaune après la course à Austin, a vécu la double déconvenue de ne pas gagner la course et de ne pas se coiffer d’une troisième couronne. Mais il a quand même tenté de se montrer confiant: «C’est mon centième Grand Prix; avec le nombre de personnes venues ici, c’est sensationnel. Je suis heureux pour l’équipe: nous avons gagné le championnat Constructeurs. Merci à tous. Nous avons fait une super année, nous avons maintenant une autre étape au Brésil. Ma position est désormais un peu meilleure au championnat».
En revanche, c’était bien l’Espagnol qui affichait le sourire du vainqueur alors que, paradoxalement, sa position est encore plus inconfortable qu’avant la manche américaine. «Austin est un peu comme une victoire pour nous, car nous n’avons perdu que trois points. Nous n’en espérions pas tant. Nous sommes donc heureux d’avoir encore réussi à marquer de gros points. Il n’y a que Vettel dans une meilleure position que nous. Nous pouvons être fiers de nous, faire une belle course au Brésil et nous verrons bien ce qu’il en ressort», expliquait Alonso, par ailleurs, bien aidé par le sacrifice de Felipe Massa sur la grille.
Le pilote Ferrari qui veut croire à l’exploit en débordant d’optimisme, tente ainsi, peut-être, de mobiliser les troupes une dernière fois derrière lui. «Peut-être que sur le papier, nos chances de victoire sont de 25%, mais en réalité, elles sont supérieures», explique l’Ibère.

Cette semaine, les Italiens devraient brûler des cierges pour que le problème d’alternateur survenu sur l’autre Red Bull de Mark Webber dans le Texas, surgisse sur la monoplace de l’Allemand: «Tout peut arriver à Interlagos et nous avons pu constater l’importance de la fiabilité».
Inquiétude confirmée dans le camp de Vettel: «Je pensais que ces problèmes avaient été résolus depuis Monza. Ce n’est pas une bonne nouvelle, mais nous aurons le temps d’y remédier pour le week-end prochain».  
Et si la mécanique tient chez les champions du monde, Alonso espère une deuxième alliée: la météo. Toujours très à l’aise sur piste mouillée, il sait qu’un orage en fin de journée à Sao Paulo pourrait jouer en sa faveur. «Si c’est sec avec une course normale, nous devons nous attendre à ce que les Red Bull soient devant tout le monde et nous sur la troisième ou la quatrième ligne. Alors, plus il y aura de facteurs inconnus, mieux ce sera pour nous», conclut-il.
Bonne nouvelle pour lui, les prévisions météorologiques annoncent un risque de précipitations évalué à 60% sur le circuit brésilien dimanche.

Mohamed Fawaz
 

Classements du Championnat du monde
Pilotes
1- Sebastian Vettel (ALL) 273 points.
2- Fernando Alonso (ESP) 260 pts.
3- Kimi Räikkönen (FIN) 206 pts.
4- Lewis Hamilton (GBR) 190 pts.
5- Mark Webber (AUS) 167 pts.
6- Jenson Button (GBR) 163 pts.
7- Felipe Massa (BRE) 107 pts.
8- Romain Grosjean (FRA) 96 pts.
9- Nico Rosberg (ALL) 93 pts.
10- Sergio Perez (MEX) 66 pts.
11- Kamui Kobayashi (JPN) 58 pts.
12- Nico Hülkenberg (ALL) 53 pts.
13- Paul di Resta (GBR) 46 pts.
14- Pastor Maldonado (VEN) 45 pts.
15- Michael Schumacher (ALL) 43 pts.
16- Bruno Senna (BRE) 31 pts.
17- Jean-Eric Vergne (FRA) 12 pts.
18- Daniel Ricciardo (AUS) 10 pts.

Constructeurs
1- Red Bull Racing 440 pts (champion).
2- Scuderia Ferrari 367 pts.
3- McLaren 353 pts.
4- Lotus 302 pts.
5- Mercedes-AMG 136 pts.
6- Sauber 124 pts.
7- Force India 99 pts.
8- Williams 76 pts.
9- Scuderia Toro Rosso 22 pts.

 

Related

Salim Habib PDG de l’IBL. Confiant malgré les difficultés

Corps étrangers. Et la modernité balance

Liban-Golfe. Des tensions mais pas de divorce

Laisser un commentaire


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.