Magazine Le Mensuel

Nº 2882 du vendredi 1er février 2013

Spectacle

Quelle famille de la compagnie Free-Vol. Au bénéfice d’associations caritatives

Du 6 au 16 février, les planches du théâtre Montaigne, à l’Institut français de Beyrouth, accueillent la pièce Quelle famille, présentée par la compagnie Free-Vol. Quand l’amour du théâtre se mêle à l’amour du prochain…

Jean-Pierre Toutoungi, Elie Nabaa, Patricia Baddour, Valérie Debahy, Joe Toutoungi, Marc Khoury, Tala Khlat. Ce sont les comédiens amateurs, membres de la compagnie Free-Vol, qui seront sur scène pour donner corps à la pièce Quelle Famille. La compagnie prend son envol avec cette première comédie écrite par Francis Joffo en 1989, et mise en scène par Valérie Debahy. Acteur, auteur et metteur en scène français, Francis Joffo fait rire la France, avec ses vaudevilles et sa panoplie de mises en scène depuis plusieurs années déjà qu’il œuvre activement en faveur du théâtre, du cinéma et de la télévision, où il s’est surtout fait connaître grâce à l’émission Au théâtre ce soir. Et c’est avec son aimable autorisation que la Compagnie Free-Vol a bénéficié des droits d’auteur de sa pièce. Un acte qui contribue à la chaîne de générosité mise en place par la troupe. C’est que la Compagnie Free-Vol dédie chacune de ses représentations à une association caritative qui disposera de la totalité des bénéfices engendrés, sans reverser des droits de production. Les associations qui bénéficieront sont les suivantes: la Voix de la femme, Oum el-Nour, Himaya, Un cœur pour Philippe, Paradis d’enfants, Acsauvel, Association pour les créneaux et la Société libanaise du sida.
La compagnie Free-Vol est née de l’amitié entre comédiens amateurs qui, depuis plusieurs années, se donnent la réplique sur scène. Ils viennent tous de milieux professionnels divers. Mais ils ont tous un point commun: l’amour qu’ils portent au théâtre. Plus qu’une simple troupe, ils forment une famille qui, au fil du temps et des pièces, a relevé le défi de jouer et de faire rire, tout en tendant la main.
«Telles des abeilles rassemblées autour d’une même ruche, les membres de la Compagnie Free-Vol se partagent les tâches. Car si les projecteurs éclairent certains, en coulisses, d’autres travaillent à la réussite de cette belle entreprise. Du décor à la production, en passant par les costumes, le maquillage, la musique, les éclairages, la communication et l’administration, la compagnie Free-Vol c’est les cinq doigts de la main unis pour une même cause. Alors, si les uns jouent aujourd’hui, les autres raviront la scène demain».
La Compagnie Free-Vol vous donne donc rendez-vous, du 6 au 16 du mois, au théâtre Montaigne, avec Quelle Famille qui promet au public de beaux moments de rire sans arrière-pensée. Voilà en quelques mots le synopsis de la pièce. Denise quitte son mari pour la 22e fois déjà. Et comme à l’accoutumée, elle traverse la rue pour se réfugier chez sa fille, Michèle. Seulement aujourd’hui n’est pas un jour comme les autres! Alors que Denise passe en revue la vie privée de la famille, voilà son père qui débarque… une valise à la main. C’est que Papy a, lui aussi, décidé de quitter sa femme… aujourd’hui même. Et comme pour compliquer davantage les choses, Annie, la fille de Michèle, annonce qu’elle désire également se séparer de son mari Franck qu’elle vient à peine d’épouser. Quatre générations se croisent dans un salon avec une seule et même idée en tête: celle de divorcer. Et il n’y a pas d’âge limite pour quitter son conjoint. Si Papy, truculent personnage, tente de dissiper les malentendus, il réussit plutôt à compliquer la situation. Entre maris et femmes, pères et filles, les dialogues s’enchaînent au fur et à mesure que la situation se déchaîne entre humour, sensibilité et cynisme.

Nayla Rached

Les représentations débutent à 20 heures précises.

Fiche technique
Mise en scène: Valérie Debahy
Direction d’acteurs: Hassan Lavassany
Comédiens: Jean-Pierre Toutoungi, Elie Nabaa, Joe Toutoungi, Patricia Baddour, Tala Khlat, Marc Khoury, Valérie Debahy.
Communication et sponsors: Jacques Mokhbat.
Décor: Magali Toutoungi.
Costumes: Rima Hadjithomas.
Maquillage: Josiane Dagher.
Eclairage: Marc Khoury.
Adaptation musicale: Nayla Debahy.

 

Related

Fanny Ardant. «Les mots sont comme des pierres jetées»

admin@mews

[Copy of] [Copy of] Zoukak, en résidence, présente: scène de bataille

admin@mews

My limping granny. De complainte et de comptine

admin@mews

Laisser un commentaire