Magazine Le Mensuel

Nº 2885 du vendredi 22 février 2013

Spectacle

Les Années Bonheur II. La chanson française du bon vieux temps

Après le succès des Années Bonheur, l’année dernière, le We Group présente Les Années Bonheur II. Neuf artistes français se retrouveront le 20 mars, au Biel, pour interpréter leurs plus grands tubes des années 70-80 et 90.

«Avoir un seul enfant de toi / Ça fait longtemps que j’attendais / Le voir grandir auprès de toi / C’est le cadeau dont je rêvais…». Qui, dans les années 80, n’a pas fredonné ce refrain, cette chanson qui passait presque en boucle à la radio, revoyant son vidéoclip qui inondait presque nos chaînes télévisées? Que de souvenirs rejaillissent à la mention de son interprète… Phil Barney… Eh bien, il sera là, le 20 mars, aux côtés d’autres chanteurs de cette époque-là, des années 70-80 et 90, des Années Bonheur: Jeanne Manson, Alain Delorme, Phil Barney, Philippe Lavil, Ottawan, Luigi Verderame, Corinne Hermès, Desireless, Herbert Léonard.
En 2012, le We Group avait présenté Les Années Bonheur. Bernard Sauvat, Jean-Jacques Lafon, Claude Barzotti, El Chato, Michèle Torr, La Compagnie Créole, Jean-François Michael et Julie Pietri avaient enflammé les foules libanaises avec la reprise de leurs plus célèbres tubes. Voici donc la deuxième édition de cet événement à succès, Les Années Bonheur II, présentée dans le cadre du mois de la Francophonie. Neuf artistes français seront sur scène, durant deux heures et demie, pour interpréter leurs plus grands hits, et raviver encore une fois nos souvenirs de ces années-là. Ils seront accompagnés par un orchestre et des choristes venus de France. Et cette année, à l’occasion de la fête des Mères célébrée le lendemain du concert, le We Group rendra hommage à toutes les mamans du Liban avec Luigi Verderame qui interprétera son plus grand succès international Une maman.
Encore une fois, à la mention de leurs noms, notre mémoire s’aiguise. Et nous voilà pris dans un tourbillon de mots, de rythmes, de mélodies, de chansons. Avant de nous dire adieu, Haut les mains, Voyage, Voyage, Si la vie est un cadeau, T’es Ok, Kolé Serré, La chica de Cuba, Tour d’ivoire, Romantique avec toi… autant de tubes que ces neuf artistes donneront à entendre au public libanais, pour un voyage dans le temps, jusqu’aux rives de nos années-bonheur. Le rendez-vous est fixé au 20 mars, à 20h, au Biel.
Billets: 60 $ – 80 $ – 100 $ – 130 $ et 200 $ (Carré Prestige, places limitées) en vente au Virgin: (01) 999666.
Informations au We Group: (01) 873873  
www.we-group.com.lb

Nayla Rached
 


 

La forêt de Brocéliande
Chantal Goya de retour

A l’initiative du We Group et à l’occasion des fêtes de Pâques, Chantal Goya est de retour au Liban. Dans le cadre de sa tournée internationale, elle présentera, les 30 et 31 mars, au Biel, son dernier spectacle musical: La forêt de Brocéliande.

Bécassine, Le chat botté, Le soulier qui vole, Jeannot lapin, Mickey, Le Panda, L’alphabet, Voulez-vous danser grand-mère… Depuis le milieu des années 70, Chantal Goya berce le monde des enfants, avec ses chansons, ses personnages, ses spectacles. Au Liban, l’admiration que lui vouaient les petites filles l’avait étonnée quand elle y est venue pour la première fois, en 1991, au lendemain de la guerre, pour donner des concerts dans plusieurs villes du pays, comme elle l’avait expliqué lors d’un entretien accordé à Magazine, au cours de sa dernière visite en 2009, pour présenter son spectacle Happy Birthday Marie-Rose, également à l’initiative du We Groupe. «Tous les jeunes qui m’ont vue quand ils avaient cinq ans en ont actuellement vingt-cinq. Je voulais leur faire plaisir avec leurs enfants». C’est exactement ce qui s’était passé, les mères accompagnant leurs enfants aux concerts, revivant avec eux cette partie de leur enfance, cet imaginaire féerique, magique et merveilleux. Et c’est ce qui risque de se reproduire encore une fois, les 30 et 31 mars.
Dans le cadre de sa tournée internationale et après un très grand succès en France, Chantal Goya présentera à son fidèle public libanais son nouveau spectacle: La forêt de Brocéliande, toujours signé Jean-Jacques Debout. Avec ses musiques, ses ballets, ses décors, elle emmènera petits et grands dans une forêt magique à travers son célèbre personnage Marie-Rose, son «double».
Depuis que Chantal Goya «a ouvert les portes du Music Hall aux enfants», selon les propos de Bruno Coquatrix, propriétaire et directeur de l’Olympia aujourd’hui décédé, elle n’a cessé d’être la chanteuse préférée du jeune public. Un public qui a suivi toutes ses célèbres comédies musicales, écrites sur mesure par son mari Jean-Jacques Debout, du Soulier qui vole, en passant par La Planète merveilleuse, Le Mystérieux voyage de Marie-Rose, L’Etrange histoire du château hanté jusqu’à Happy Birthday Marie-Rose, et récemment La forêt de Brocéliande. Depuis six ans, l’incroyable succès de Chantal Goya ne connaît plus de limites: zéniths et palais des congrès ne désemplissent pas. D’ailleurs, elle détient aujourd’hui le record du nombre de représentations pour un artiste au Palais des Congrès de Paris, avec 336 séances représentant 1200000 spectateurs, selon le site officiel: www.chantalgoya.net
Parce que les rêves d’enfants ne meurent jamais, le rendez-vous est fixé aux 30 et 31 mars, à 16h30, au Biel.
Billets à 40, 50, 60 et 70 $, en vente au Virgin: (01) 999666.
Informations au We Group: (01) 873873.
www.we-group.com.lb

Nayla Rached
 

 

Related

Alain Plisson met en scène Dr. Knock. «Tout bien portant est un malade qui s’ignore»

admin@mews

Georges Schéhadé, hors texte. L’Alba crée ses Etincelles

admin@mews

Heart for Lebanon. La vie du Christ revisitée

admin@mews

Laisser un commentaire