Magazine Le Mensuel

Nº 2887 du vendredi 8 mars 2013

3 questions à...

Trois questions à Joseph Abdallah, frère de Georges Ibrahim Abdallah

La campagne internationale pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah se poursuit. Quel est le futur programme?
Nous préparons plusieurs mesures, à l’instar des initiatives déjà prises, pour protester contre la position française qui va à l’encontre des lois. Notre mouvement est pacifique et nous bougeons aussi pour inciter le gouvernement libanais à agir sans tarder pour clore ce dossier qui a beaucoup tardé.

Quels types de mesures?
Le gouvernement a déjà pris la décision d’envoyer en France une délégation, présidée par le directeur général du ministère de la Justice, avec la participation de l’ambassadeur du Liban à Paris. Des rendez-vous ont été pris avec les responsables français pour discuter de ce dossier. D’ailleurs, au cours de la dernière séance de la justice française, le 21 février, l’ambassade du Liban a fait savoir qu’elle assumait la responsabilité de Georges Abdallah dès sa sortie de prison jusqu’à son arrivée au Liban.

La prochaine date pour la décision française est fixée au 21 mars. Vous attendez-vous à ce qu’elle soit positive?
Nous ne nous attendons à rien et nous ne savons pas ce à quoi il faut s’attendre, car jusqu’à maintenant, les décisions françaises n’ont pas été positives. Elles ont été plutôt à l’encontre de la loi. Mais nous espérons et nous continuerons à espérer et à être actifs pour clore ce dossier.

Arlette Kassas

Related

3 questions à Fadi el-Aouar

admin@mews

Trois questions à Mohammad Kabbara, député de Tripoli

admin@mews

3 questions à Alaeddine Terro

admin@mews

Laisser un commentaire