Magazine Le Mensuel

Nº 2888 du vendredi 15 mars 2013

general

Mobile world congress. Avis à tous les geeks!

Hormis Apple et Google, tous les grands noms du monde des smartphones et des tablettes étaient réunis fin février pour l’édition 2013 du Mobile world congress, à Barcelone, en Espagne. Avec quelques nouveautés qui vont faire frémir d’impatience les geeks de tous poils. Sélection des tendances à venir.

Window of opportunity, d’Ericsson
Le constructeur suédois a créé l’événement à Barcelone, en présentant notamment un projet de fenêtre, baptisé Window of opportunity. De quoi s’agit-il? Un verre connecté permet de servir aussi bien d’antenne, que d’écran de télévision ou de capteur solaire. La fenêtre high-tech est utilisée sans rien perdre de sa transparence initiale.
L’antenne est insérée dans un film transparent qu’il suffit de coller sur une vitre. Un autre film transparent permet de transformer la vitre en panneau solaire.
L’objectif affiché d’Ericsson est d’arriver à une énergie positive, ce qui signifie qu’il y aurait au final zéro dépense énergétique. Car le panneau solaire fournit plus d’électricité que nécessaire au fonctionnement de l’antenne. La fenêtre obéirait aussi au doigt et à l’œil de son utilisateur, puisque par exemple, une pression du doigt permettrait de faire marcher un ventilateur, tandis qu’un autre geste permettrait de lancer la musique ou de l’éteindre, etc.

Wysips, la fin des pannes de batteries
L’innovation Wysips signerait-elle la fin des problèmes de batteries, tous constructeurs télécoms confondus? C’est bien possible. Le français Sunpartner a présenté à Barcelone sa solution Wysips. A l’œil nu, il s’agit d’un simple morceau de verre. En réalité, il s’agit d’un composant photovoltaïque transparent et qui s’intègre sans problème à un écran tactile. Apposé sur un smartphone, il suffit d’exposer son téléphone dix minutes à la lumière afin de pouvoir passer un coup de fil d’une minute. La recharge complète prend environ six heures.
Une véritable révolution qui permettrait de se débarrasser des chargeurs en tous genres, mais aussi d’obtenir un chargeur universel et économe en énergie. Sans compter son avantage, de pouvoir recharger son smartphone à n’importe quel moment.
L’idée a nécessité près de trois ans de recherche à deux jeunes ingénieurs français. Wysips peut également être appliqué pour la recharge de tablettes, liseuses, montres, etc. et s’avère particulièrement intéressant pour les pays déficients en matière d’électricité. A Sunpartner de convaincre les constructeurs télécoms.

Le tactile sans toucher
Autre innovation époustouflante de ce congrès de Barcelone, celle de STMicroelectronics. Le stand a présenté une nouvelle technologie de contrôleur tactile, qui permet de diriger une tablette autrement qu’avec ses doigts. On pourrait ainsi contrôler l’écran en le survolant simplement, sans jamais le toucher. Apple, Samsung, Nokia ou BlackBerry figurent d’ores et déjà parmi les clients de STMicroelectronics. Un premier modèle avec cette technologie devrait sortir cette année.

 

HomeSync, de Samsung
L’autre nouveauté de Samsung, hormis son Galaxy Note 8.0, est incontestablement le HomeSync. Il s’agit d’un disque dur multimédia à connecter à sa télé. Il permet pour les foyers d’acquérir un espace de stockage personnel, avec un disque d’1 To, des connexions Wifi et Giga Ethernet. Le HomeSync est aussi doté d’un media center permettant de diffuser des vidéos stockées dans le disque sur la télé.
Enfin, un mode miroir permet notamment de jouer aux jeux de smartphones ou de sa tablette directement sur le grand écran du téléviseur.
Autre gadget permis par ce disque dur, celui de transformer son mobile en télécommande, une fois proche du HomeSync. On pourra alors se servir de son smartphone pour diriger une souris à l’écran, ou bouger le smartphone comme un pointeur.

Les mini mini
A Barcelone, après la sortie de l’iPad mini, les constructeurs se sont rués sur ce créneau.
Dans cette catégorie, on trouve notamment le Galaxy Note 8.0 de Samsung, plus au format d’une petite tablette que d’un téléphone. Un écran de huit pouces, 300 g à peine, on peut y écrire au moyen d’un stylet, tandis que l’écran, divisible en deux parties, permet de lire ses mails tout en regardant une vidéo.
La marque Huawei s’engage aussi dans la concurrence en présentant son Huawei Ascend Mate avec un écran de 6,1 pouces.
Tout comme ZTE, qui présente un téléphone haut de gamme doté d’un écran de 5,7 pouces et d’un appareil photo de 13 mégapixels…

Bienvenue aux phablettes
Grosse tendance de ce congrès de Barcelone, les phablettes. Ce mot un peu curieux est issu de la contraction entre téléphone et tablette. Asus propose ainsi une nouvelle version de son Padfone, l’Infinity. Celui-ci se compose d’un smartphone 4G LTE de 5 pouces full HD qui se glisse dans une station d’accueil. Le smartphone devient alors une tablette de 10,1 pouces.
Asus, toujours lui, a aussi présenté une tablette de 7 pouces 3G+ disposant des fonctionnalités téléphoniques d’un smartphone. Elle est équipée d’un processeur Intel Atom Z2420, d’une mémoire vive de 1 Go, d’Android 4.1, d’un écran IPS HD de 1280×800 pixels.
Le ZTE Grand Memo s’inscrit aussi dans la catégorie des phablettes. Avec son écran de 5,7 pouces, le nouveau smartphone du groupe de Shenzhen s’inscrit quasi au sommet des smartphones king size.

Voiture hyperconnectée
Hormis les géants des télécoms, les constructeurs automobiles étaient aussi de la partie à Barcelone. General Motors a ainsi présenté un modèle de voiture doté d’une connexion 4G, destiné pour l’instant au marché nord-américain.
Cette connexion permettra de connecter des terminaux à Internet dans l’habitacle, transformé en base Wifi. Les occupants du véhicule pourraient ainsi regarder la télévision en streaming sur le tableau de bord, lorsque la voiture est arrêtée. Des applications pourraient être aussi téléchargeables, directement dans la mémoire de la voiture.
Quant au prototype exposé à Barcelone, il était muni de 7 caméras, dont 4 externes et 3 internes. General Motors a en effet imaginé un système de vidéosurveillance, permettant de vérifier que son auto est en sécurité, depuis une application iPad. On pourrait aussi faire un repérage des environs en cas de vol, avec son iPhone.

Jenny Saleh
 

Related

Adnan Mansour, ancien ministre des A-E. Après Vienne, le meilleur… ou le pire

admin@mews

Le Garden Show. Le rendez-vous du printemps de Beyrouth

admin@mews

Dix mille personnes au Biel. Saad Hariri: point de salut sans modération

admin@mews

Laisser un commentaire