Magazine Le Mensuel

Nº 2891 du vendredi 5 avril 2013

Santé

Moins enrobées avec les années

Les femmes se retrouvent moins grosses lorsqu’elles prennent de l’âge, mais tendent, en revanche, à se trouver plus vieilles. Sondées à propos de leur âge, leurs poids et leur image corporelle, 66% des femmes interrogées ont évoqué le fait d’avoir l’air vieux et 15% se faisaient fréquemment la remarque. Les scientifiques ont constaté que lorsque les femmes atteignaient la soixantaine, elles parlaient moins de leur embonpoint que de leurs rides et leur âge.

Les entorses
De la glace pour soulager

Les entorses surviennent surtout lors d’une activité sportive ou lors d’une chute. En cas d’un étirement ou d’une déchirure d’un ligament, appliquez dès que possible de la glace pour éviter une enflure très importante de votre articulation. Dix minutes de glace toutes les deux heures pendant deux jours peuvent suffire. L’intensité de la douleur n’est pas un bon indicateur de la gravité de votre blessure. La consultation médicale est importante. Les traitements de base pour réduire la douleur et l’enflure sont le repos, la glace qui est un excellent anti-inflammatoire et la compression à l’aide d’un bandage élastique qui soutiendra les ligaments blessés.

Un vaccin contre le VIH
Nouvel espoir

Un nouvel espoir contre le virus du sida. La cible est une protéine qui joue le rôle de garde du corps des cellules infectées. L’organisme des personnes séropositives n’est pas capable de la reconnaître, ni de la neutraliser, ce que le vaccin testé vise à permettre, selon les chercheurs. Les premières ébauches de résultats sont attendues d’ici quatre mois. Les patients seront vaccinés trois fois à un mois d’intervalle entre chaque piqûre. Puis ils devront arrêter leur trithérapie pendant deux mois. Mais plusieurs années seront nécessaires pour savoir si ce vaccin sera une avancée.

Trisomie 21
Un test prénatal approuvé

Les gynécologues-obstétriciens sont en faveur du nouveau test prénatal de diagnostic de la trisomie 21 à travers le sang maternel, actuellement à l’essai. Selon eux, 90 à 95% des examens invasifs pourraient être évités quand le diagnostic prénatal non invasif est rassurant. Le dépistage de la trisomie, une maladie génétique répandue, s’effectue actuellement grâce à l’échographie du premier trimestre combinée à l’étude de marqueurs sanguins et concerne environ la moitié des femmes enceintes. La nouvelle technique consiste à étudier l’ADN fœtal circulant dans le sang maternel.

Le yoga
Un remède contre la dépression?

Le yoga aide les personnes déprimées et atteintes de troubles du sommeil, même sans prise de médicaments. En revanche, cette pratique aiderait les sujets atteints de schizophrénie et d’hyperactivité, mais sous traitement. La plupart des études sur la dépression ont été menées sur des sujets atteints de petite déprime. Selon les spécialistes, l’aspect social de ces séances a pu aider les sujets à se sentir mieux. Le yoga aide également les femmes à lutter contre la dépression pendant la grossesse, et à accroître l’attachement maternel.

Malaises gastriques
Comment les éviter?

Certaines habitudes alimentaires peuvent aider à prévenir les reflux gastro-œsophagiens, responsables des malaises gastriques. Il faut surtout éviter de boire de l’alcool, du café, du thé fort et de manger du chocolat et des bonbons à la menthe avec ou après les repas. Le tabac est également à éviter, surtout après le repas. Ces produits ont tendance à relaxer le sphincter entre l’œsophage et l’estomac. La consommation de protéines telles que les viandes et volailles maigres, poissons, produits laitiers écrémés ou partiellement écrémés, peut par contre aider en augmentant la pression du sphincter œsophagien.

NADA JUREIDINI
 

 

 


 

Traiter la presbytie au Liban
Une opération désormais possible

La presbytie se caractérise par une vision floue de près et touche principalement les personnes à partir de 40 ans. Pour la première fois au Liban mais également au Moyen-Orient, la chirurgie au laser vous aidera désormais à vous débarrasser de vos lunettes ou lentilles de presbytie.

La presbytie débute généralement après 40 ans et s’accentue jusqu’à 60 ans pour se stabiliser vers 70 ans. Il s’agit d’une perte progressive de l’accommodation de l’œil. La presbytie est un phénomène habituel chez tous les individus à partir de 45 ans. Elle est généralement due à la diminution naturelle avec l’âge de la capacité d’accommodation du cristallin lors de la lecture. Le cristallin vieillit et perd de son élasticité. Il ne se déforme plus suffisamment et la vision de près devient difficile. Pour corriger la presbytie, plusieurs solutions s’imposent. Le port de lunettes, les lentilles de contact et la chirurgie oculaire. La chirurgie a l’avantage de corriger en même temps d’autres anomalies de la vision, comme la myopie ou l’hypermétropie qui se caractérise par une vision brouillée de près. Dans le temps, on pratiquait la chirurgie de «bascule» ou de mondovision qui consiste à privilégier la vision de loin pour un œil et celle de près pour l’autre. De nos jours, le laser ou lazik corrige les deux yeux de la même façon et crée une vision multifocale. L’amélioration de la vue est très rapide pour la lecture et la vision de proximité. L’opération se déroule de façon indolore sous anesthésie locale par quelques gouttes de collyre anesthésiques instillées dans l’œil. La durée de l’opération est de 20 à 25 minutes. Aucune douleur n’est ressentie. L’opération de la presbytie connaît un important essor. Elle permet de corriger la vue et aide les patients atteints de presbytie à se débarrasser de leurs lunettes ou de leurs lentilles. Il est possible également de corriger la presbytie associée à une myopie, une hypermétropie ou à un astigmatisme. La demande d’une solution chirurgicale est forte chez le presbyte hypermétrope et le taux de satisfaction très élevé, permettant à la fois une amélioration de la vision de près, de loin, et intermédiaire. Un examen préalable permet toutefois de confirmer la possibilité de bénéficier de l’intervention et d’évaluer les résultats visuels escomptés. Dès le lendemain de l’opération, le progrès est notable, la vision est bonne. Aucune précaution particulière n’est nécessaire.
 

NADA JUREIDINI

3 questions au Dr Elias Jaradé, chirurgien ophtalmologue

Quelle est la définition de la presbytie?
La presbytie est un effet naturel du vieillissement. Le cristallin se durcit, augmente de volume et n’arrive plus à passer de la vision de loin à celle de près. Cette anomalie de la vision concerne toute personne entre 40 et 45 ans. Aujourd’hui et pour la première fois au Liban, l’opération de la presbytie par laser permet de vous libérer des lunettes et de retrouver une vision normale.

Qui est concerné par l’opération?
Toute personne de plus de 40 ans et qui a des yeux en santé peut faire la chirurgie. De nos jours, le port des lunettes n’est plus commode et ne s’adapte plus à notre mode de vie et à nos besoins quotidiens. Les nouvelles technologies ont changé nos vies. Une personne âgée de 40 ou 45 ans, va pouvoir envoyer des messages, lire ses emails ou ses sms, signer des documents ou lire les petits caractères, sans s’encombrer de lunettes. Ces dernières deviennent un handicap physique et mental. De plus, l’intervention est simple, sans douleur et sous anesthésie locale. Le risque est très minime et la récupération est rapide. Il peut y avoir une sensation de brûlure juste après l’opération, mais le patient opéré reprend ses activités professionnelles dès le lendemain.
 
Quel est le coût de l’opération?
Il faut compter environ 4000 $ pour les deux yeux en cas d’opération par laser et cette intervention n’est généralement pas remboursée. Toutefois, des facilités de paiement peuvent se faire selon les demandes.

 

Related

Troubles mnésiques. Lutter contre l’oubli

Pour une nutrition saine. La santé est dans l’assiette

Insuffisance rénale: lien avec la viande rouge?

Laisser un commentaire


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.