Magazine Le Mensuel

Nº 2896 du vendredi 10 mai 2013

Diaspora

Philippe Massoud à New York. La gastronomie libanaise en phase séduction

Son restaurant, Ilili, situé à l’Upper East Side à New York, est devenu le lieu de rencontre des cadres et des célébrités. Depuis quelques années, le chef Philippe Massoud frappe fort avec sa cuisine raffinée. Et si on comprenait comment la jet-set est devenue accro à la taboulé, au hommos et au mezzé!

The New York Times, New York Observer, Hauteliving.com… Dans toutes ces revues américaines, sa photo de chef de cuisine souriant défile et des articles lui sont consacrés. Pas de doute, les médias font les yeux doux au chef Philippe Massoud. Mais pourquoi un tel succès? Comment ce Libanais d’origine, qui a quitté son pays en 1985, a-t-il construit sa carrière?
Tout commence au sein de son propre noyau familial. L’hôtel de sa famille à Beyrouth, fondé par son grand-père, Alexandre, est transmis à son père, George. C’est ici qu’il a vécu pendant huit ans. C’est ici surtout qu’il a traîné dans la cuisine et qu’il est tombé amoureux de la gastronomie libanaise. Mais dehors, la guerre fait rage. Il fallait fuir le pays. Il se rend alors aux Etats-Unis, New York notamment. Une fois arrivé, le jeune Philippe Massoud comprend qu’il ne reviendrait plus jamais au Liban. «J’ai senti que je suis arrivé à un pays civilisé, alors que j’étais plongé dans un véritable chaos», dit-il. Ici, il décide d’avoir la vie presque normale d’un adolescent américain. Après ses études secondaires, il termine son diplôme à l’Institut de Rochester. Tout au long de ces années éducatives, il se met une idée en tête: tenter de faire fortune grâce à sa cuisine. Il sait alors ce qui lui reste à faire après la fin de son cursus universitaire. Retourner au Liban où il est formé par les meilleurs chefs du pays, la plupart d’entre eux étant des anciens employés de son père. En 1999, il pose ses valises dans la capitale et ouvre son restaurant Neyla. Le succès est au rendez-vous, et c’est ici qu’il propose sa propre version ou sa signature de la cuisine libanaise. En 2006, il quitte Neyla et Washington direction New York. Il lance alors Ilili – vous l’aurez compris, ce qui signifie  «Dites-moi». Savait-il alors que ce resto le rendrait si célèbre et que tout le monde  dira qu’il est le meilleur resto libanais de New York? Grâce au «de la bouche à l’oreille» et à l’obsession du chef Massoud, Ilili est devenu un phénomène culte. Que du chemin parcouru et le meilleur reste à venir.

Pauline Mouhanna, Etats-Uni
 

Les cinq meilleurs restos libanais
Autre qu’Ilili, quatre restos libanais ont beaucoup de succès à New York. La chaîne américaine CBS News a émis d’ailleurs son classement des meilleurs restos. Balade, le Sajj, Tom food et Naya. Mais pourquoi ces restos et pas d’autres? Ce qui particularise Balade, c’est l’authenticité de ses produits, la singularité de ses pizzas à la libanaise. Quant au Sajj, situé à Brooklyn, il propose le meilleur hommos. Tom food est l’endroit à se rendre si on n’a pas le temps et qu’on veut emporter rapidement les plats. Enfin, Naya est le resto trendy où la cuisine traditionnelle est servie de la façon la plus moderne. 

Related

Libanaises à New York. Semsom Eatery se fait une bonne réputation

admin@mews

Rawi, rencontre des écrivains arabo-américains. Dynamiser la littérature arabo-américaine

admin@mews

Le tourisme spatial. De plus en plus une réalité

admin@mews

Laisser un commentaire