Magazine Le Mensuel

Nº 2897 du vendredi 17 mai 2013

  • Accueil
  • Santé
  • Traitement des maladies cardiovasculaires. De l’espoir pour les patients
Santé

Traitement des maladies cardiovasculaires. De l’espoir pour les patients

Une technique innovante, récemment appliquée au Liban, permet de traiter les rétrécissements des artères du cœur et constitue un progrès majeur dans le domaine de la cardiologie interventionnelle. L’implantation de stents résorbables comporte de nombreux avantages pour les patients atteints d’une  maladie coronarienne. Détails.

Les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité au Liban et dans les pays en développement. La maladie coronarienne est la forme la plus courante de ces maladies et ses crises sont l’une des principales causes de décès tant chez l’homme que chez la femme. La maladie des artères coronaires cause le rétrécissement des artères du cœur. Le muscle cardiaque ne recevant plus suffisamment d’oxygène provoque une douleur thoracique. Selon les cardiologues, un grand nombre de décès pourraient être prévenus si l’on agit sur les facteurs de risque de cette maladie tels que l’hypertension artérielle, le diabète, le tabagisme, l’obésité, l’inactivité physique ou un taux élevé de cholestérol. Pour traiter le rétrécissement des artères, un stent coronaire peut être implanté au niveau de l’obstruction afin de maintenir l’artère ouverte et de réduire le risque répété au même endroit. Ce dispositif est un implant conçu pour demeurer dans l’artère en permanence. Une nouvelle technique disponible au Liban permet une meilleure qualité de vie au patient atteint d’une maladie cardiaque. Des stents entièrement résorbables remplacent désormais les stents classiques en métal. Contrairement au stent métallique, ce nouveau dispositif vasculaire est conçu pour être métabolisé lentement à partir de six mois environ jusqu’à dissolution complète après deux ans et demi.

Une technique avantageuse
L’implantation d’un stent résorbable a l’avantage de laisser le patient traité sans corps étranger dans l’artère, réduisant du même coup le risque de le voir développer une thrombose ou une allergie tardive. En l’absence de stent permanent métallique, l’artère peut revenir à un état plus naturel. Ces stents sont également avantageux car ils évitent les complications à long terme. Et on peut en poser autant que nécessaire. La paroi artérielle retrouve en quelques mois toute sa souplesse, car elle n’est plus imbriquée dans la cage métallique du stent. Il s’agit d’un espoir pour les patients qui souffrent d’un rétrécissement d’une artère coronaire. Ce stent permet à l’artère de recouvrer progressivement sa liberté de mouvement et disparaît complètement au bout de 18 mois sans laisser de trace dans l’organisme. Autre avantage de ce nouveau dispositif: éviter une resténose des artères, c’est-à-dire leur rétrécissement, une des complications les plus redoutées par les chirurgiens. L’artère guérit mieux et le patient ne garde pas de dispositif implantable toute sa vie.

NADA JUREIDINI
 

Des résultats prometteurs
Les résultats obtenus sur les vingt patients ayant subi l’implantation de stent biorésorbable dans les hôpitaux libanais sont prometteurs et constituent un espoir dans le traitement des rétrécissements des artères. C’est du moins l’avis des Drs Mohammad Kalakesh et Ali el-Sayed qui ont souligné que la maladie coronarienne est la première cause de décès au Liban et le restera dans les pays en développement d’ici 2020. La quatrième révolution en cardiologie interventionnelle, connue sous le nom Absorb pour le traitement de la maladie coronarienne, réalisée pour la première fois au Liban et produite par Abbott, constitue selon les médecins une découverte révolutionnaire qui va améliorer la qualité de vie des patients cardiaques.

Related

Infos santé

admin@mews

Troubles anxieux, dépression, phobie, addiction. Comment surmonter les dysfonctions?

admin@mews

Le cholestérol héréditaire

admin@mews

Laisser un commentaire