Magazine Le Mensuel

Nº 2901 du vendredi 14 juin 2013

  • Accueil
  • general
  • La IXe Coupe des confédérations de football. Le Brésil ou l’Espagne?
general

La IXe Coupe des confédérations de football. Le Brésil ou l’Espagne?

Le Brésil, pays hôte, et l’Espagne, champion du monde et d’Europe en titre, seront les favoris de la neuvième édition de la Coupe des confédérations de football, organisée du samedi 15 juin au lundi 1er juillet 2013, alors que l’Italie et l’Uruguay se présentent comme les probables outsiders de la compétition.

Cette coupe est organisée tous les quatre ans, à un an de la Coupe du monde pour s’assurer des préparatifs du pays organisateur, avec la participation de huit sélections réparties en deux groupes: le pays hôte (Brésil), le champion du monde (Espagne) et les six champions continentaux ou, à défaut, le vice-champion, en l’occurrence l’Uruguay (vainqueur de la Copa America 2011); l’Italie (finaliste de l’Euro-2012); le Japon (vainqueur de la Coupe d’Asie 2011); le Mexique (vainqueur de la Gold Cup 2011); Tahiti (vainqueur de la Coupe d’Océanie 2012) et le Nigeria (vainqueur de la Coupe d’Afrique des Nations – CAF 2013).
Le Brésil, vainqueur de la troisième et des deux dernières éditions (1997, 2005, 2009), sera le favori du Groupe A également composé du Japon, du Mexique et de l’Italie, autre prétendant au titre.
Quant au Groupe B, l’Espagne semble en mesure de remporter la première place et de se qualifier pour les demi-finales, alors que le second billet se jouera entre l’Uruguay 
et le Nigeria, Tahiti jouant le rôle de 
simple figurant.
Les matchs se joueront dans six stades déjà prêts à un an du Mondial 2014, dont le fameux Stade de Maracana à Rio de Janeiro: Belo Horizonte, Brasilia, Fortaleza, Recife, Rio de Janeiro et Salvador.

Groupe A
La sélection brésilienne devrait profiter pleinement du jeu à domicile et du soutien inconditionnel des fans du pays du football pour se frayer un chemin du premier tour vers la finale et par conséquent empocher le titre. Fort d’une défense solide, d’un milieu expérimenté et d’une super attaque composée notamment de Neymar et Hulk, le triple tenant du titre est le grand favori du tournoi. Avec un Neymar des grands jours, le Brésil est capable d’aller jusqu’au bout et de remporter le titre.
Mais pour accéder en demi-finale, les protégés de Luiz Felipe Scolari devront se mesurer à plusieurs tactiques en l’espace de quelques jours (face au Mexique, au Japon et à l’Italie). Ces confrontations sont idéales pour une sélection poussive en amicale, mais qui a remporté une victoire sans appel 3-0 contre la France dans son dernier match de préparation, dimanche dernier. Sur la route au titre, les Brésiliens devraient cependant composer avec l’Espagne, l’Uruguay ou encore le Nigeria.
L’Italie, de son côté, aura également son mot à dire avant de confronter le Brésil dans le dernier match du groupe. Un parcours relativement difficile, certes, mais qui permettra au sélectionneur Cesare Prandelli qui a convoqué une équipe convaincante, d’afficher ses ambitions pour cette compétition. En conviant tous ses joueurs-clés, Prandelli a clairement fait de cette édition de la Coupe confédérations sa priorité. Si elle se qualifie pour les demi-finales, la sélection italienne plutôt convaincante en 2013 pourrait aller jusqu’au bout.
Quant au Mexique, il peut également surprendre parce qu’il est toujours compliqué à jouer. Avec une pointe composée de Chicharito – Dos Santos et surtout beaucoup de cœur, les Aztèques peuvent donner du fil à retordre à leurs adversaires.
Le Japon peut s’en prendre au mauvais sort qui l’a placé dans un groupe aussi difficile. Sous la houlette du stratège italien Alberto Zaccheroni, le Japon qui a été le premier pays à arracher son billet pour le Mondial du Brésil, la semaine dernière, pourra compter sur une équipe soudée et expérimentée pour tenter de déjouer les pronostics.

Groupe B
Championne d’Europe et leader de son groupe qualificatif pour la Coupe du monde, l’Espagne sera le gros concurrent des Brésiliens. Après le championnat d’Europe 2008, la Coupe du monde 2010, le championnat d’Europe 2012, remporter un quatrième titre mondial consécutif au Brésil, terre mythique du foot, serait synonyme de gloire absolue pour la Roja. Demi-finaliste malheureuse de la dernière édition en 2009 en Afrique du Sud, elle cherchera sans aucun doute à effacer de sa mémoire la défaite (2-0) que lui avaient alors infligée les Etats-Unis.
Pour se qualifier pour les demi-finales, les Espagnols doivent composer avec des sélections relativement à leur portée, dans une poule relativement facile (Nigeria, Uruguay, Tahiti). Mais pour accéder en finale, la Roja risque toutefois de croiser l’Italie ou le Brésil et devra dans tous les cas surmonter la barrière psychologique du public brésilien.
Pour Vicente Del Bosque, le sélectionneur espagnol qui a joué la carte de la stabilité, la priorité absolue consiste désormais à bien entretenir un groupe qui a peu évolué depuis 2010. Del Bosque devra cependant faire face aux ambitions de sérieux prétendants: Javi Martinez – couronné par un triplé Ligue des Champions – championnat – Coupe avec le Bayern Munich – de Roberto Soldado et d’Iker Casillas. Il devrait veiller également à faire souffler ses hommes forts au milieu: Xavi Hernandez, Sergio Busquets et Andres Iniesta. Après ses revers dans les matchs qualificatifs pour la Coupe du monde, l’Uruguay aura besoin de se rassurer. La Celeste pourra également compter sur un public uruguayen nombreux (proximité oblige) pour les rencontres de poule. Avec un grand attaquant en pointe, Edinson Cavani, et un groupe expérimenté, l’Uruguay a les moyens de surprendre les favoris.
A ne pas sous-estimer, non plus, le champion d’Afrique. Avec une équipe rajeunie, le Nigeria sera difficile à négocier. 


Mohamed Fawaz
 

Le programme (Heure de Beyrouth)
Les participants
Groupe A: Brésil, Japon, Mexique, Italie.
Groupe B: Espagne, Uruguay, Tahiti, Nigeria.

Premier tour
Samedi 15 juin 2013: Brésil – Japon (22:00).  
Dimanche 16 juin: Mexique – Italie (22:00).  
Lundi 17 juin: Tahiti – Nigeria (22:00).
Mardi 18 juin: Espagne – Uruguay (01:00).
Mercredi 19 juin: Brésil – Mexique (22:00).  
Jeudi 20 juin: Espagne – Tahiti (22:00).
Vendredi 21 juin: Italie – Japon (01:00).
Samedi 22 juin: Nigeria – Uruguay (01:00), Italie – Brésil, Japon – Mexique (22:00).
Dimanche 23 juin: Nigeria – Espagne,
Uruguay – Tahiti (22:00).

Demi-finales
Mercredi 26 juin:
1er Groupe A – 2e Groupe B (22:00).
Jeudi 27 juin:
1er Groupe B – 2e Groupe A (22:00).

3e et 4e places
Dimanche 30 juin (3e place):
les perdants des demi-finales (19:00).

Finale
Lundi 1er juillet:
les vainqueurs des demi-finales (01:00).

Les six stades
Estadio Mineirao – Belo Horizonte.
Estádio Nacional de Brasília – Brasília.
Fortaleza – Estádio Castelão.
Arena Pernambuco – Recife.
Estadio Do Maracana – Rio de Janeiro.
Arena Fonte Nova – Salvador.

Related

Go Home, de Jihane Chouaib. Histoire d’une Antigone libanaise

UL. Pas de nominations de doyens

Transparence et corruption: 136e position. Nous sommes au bas de l’échelle

Laisser un commentaire


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.