Magazine Le Mensuel

Nº 2902 du vendredi 21 juin 2013

Dossier

Blom Bank. Un partenariat pour soutenir l’économie

La Blom Bank et l’Association des commerçants de Beyrouth s’associent pour proposer une carte de crédit commune, la Beirut Traders Shopping Card. Une manière supplémentaire de participer activement à la vie économique du pays, mais aussi de fidéliser la clientèle. Le point avec Jocelyne Chahwane, directrice générale adjointe/vice-directrice de la banque de détail, à la Blom Bank.
 

Quel est l’intérêt pour une banque d’établir des cartes de fidélité en partenariat avec certains magasins?
Les cartes de fidélité établies avec les commerçants sont aussi des cartes de crédit, qui permettent aux banques d’élargir leur portefeuille de crédit, mais aussi d’établir un premier lien avec de nouveaux clients. L’intérêt des commerçants porte sur deux volets. Celui de renflouer le pouvoir d’achat des consommateurs mais aussi de fidéliser leur clientèle.

Quels sont les gains pour la banque et pour les commerçants?
C’est surtout l’idée de renflouer leur activité commerciale qui attire les commerçants, ainsi que le concept de «Réseau» ou «Network», permettant à leurs clients d’accumuler et dépenser leurs points partout dans le réseau, sans pour autant avoir à acquérir les plateformes technologiques nécessaires au lancement de tels systèmes.

Y a-t-il des contraintes pour le client? Et quelles sont-elles si c’est le cas?
Non, il n’y a pas de contraintes pour le client, grâce à une procédure d’adhésion simple et rapide chez les commerçants.

Et du côté des magasins qui voudraient adhérer au programme, qu’en est-il?
Il n’y a aucune contrainte non plus pour les entreprises souhaitant adhérer à ce programme, ni un chiffre d’affaires minimum exigé pour les magasins intéressés. Au contraire, c’est la première fois que des Petites et Moyennes entreprises (PME) ont la possibilité de proposer une carte de crédit, ainsi qu’une plateforme de fidélisation, à l’instar des grands centres commerciaux présents au Liban.

Quel genre d’avantages allez-vous proposer précisément?
Nous définissons en ce moment la liste d’avantages auprès des magasins partenaires, puisque ce programme doit avant tout répondre à leurs attentes et à celles de leur clientèle.

Quel est le coût de lancement pour un tel projet? Est-ce un coût partagé avec l’Association des 
commerçants de Beyrouth? Et pourquoi avoir choisi de faire ce partenariat avec cette association 
précisément?
Un tel projet implique un investissement important de la Blom et ne ramènera pas des profits similaires à d’autres services. Néanmoins, la Blom entend par ce projet apporter un soutien direct à l’économie nationale. Le choix d’un partenaire stratégique et rassembleur tel que l’Association des commerçants de Beyrouth est venu naturellement. En effet, l’ACB a démontré au fil de son histoire qu’elle est capable de catalyser l’activité économique à l’échelle du pays. C’est d’ailleurs le souhait qu’a formulé son président, Nicolas Chammas, au cours des premières réunions que nous avons organisées. Celui de «proposer un programme de soutien aux commerçants partout au Liban».

Propos recueillis par J.S.

Related

Pour un meilleur bronzage. Un amour de soleil!

admin@mews

Fransabank. Aider les Libanais à épargner

admin@mews

Fransabank. Une implantation très diversifiée

admin@mews

Laisser un commentaire