Magazine Le Mensuel

Nº 2905 du vendredi 12 juillet 2013

  • Accueil
  • ECONOMIE
  • La grille des salaires au Parlement. 180 000 fonctionnaires dans l’expectative
ECONOMIE

La grille des salaires au Parlement. 180 000 fonctionnaires dans l’expectative

La grille des salaires passera-t-elle les portes du Parlement? Le président de la Chambre, Nabih Berry, a transmis le dossier aux Commissions parlementaires qui, à leur tour, l’ont envoyé devant les Commissions spécialisées qui doivent l’étudier avant le vote en séance plénière.

Les syndicats, satisfaits, sont impatients de voir l’affaire de la grille des salaires conclue. Les organismes économiques ne le sont pas du tout. Pour eux, la situation dans le pays n’est pas favorable à de telles décisions d’autant que, selon eux, des menaces pèsent sur la livre libanaise, que l’inflation est galopante comme la baisse du pouvoir d’achat. Toujours selon les mêmes organismes, les retombées du projet de loi de la nouvelle grille sont dangereuses pour l’économie en ces temps de crise et d’instabilité politique. Elles ne peuvent que creuser le déficit public.
Quoi qu’il en soit, la grille est désormais devant les Commissions parlementaires et sera à l’étude pour d’éventuelles modifications jugées nécessaires. Elle concerne 180 000 fonctionnaires, sans compter les salariés des établissements publics et des offices autonomes.
En mars dernier, le Conseil des ministres avait approuvé une nouvelle grille des salaires dans le secteur public après un mois de grève ouverte et de protestation des syndicats et des employés. Elle était réduite de 10% sur les chiffres convenus. Les responsables, présidents, ministres et députés, sont exclus des avantages que la nouvelle grille des salaires devrait assurer au secteur public.

Des réformes
Des réformes sont introduites par le gou-vernement, notamment celle portant sur le temps de travail dans les administrations publiques. Celui-ci a été fixé à 35 heures par semaine. Les fonctionnaires travailleraient désormais cinq jours sur sept, de 8 à 17 heures, et profiteraient d’une pause d’une heure à midi. Ils chômeront samedi et dimanche. Parmi les autres réformes: la réduction du nombre d’heures supplémentaires à 36 heures et les indemnités à 40% du salaire, les vacances judiciaires seront limitées au mois d’août, le nombre d’années supplémentaires du service des fonctionnaires, parvenus à l’âge de la retraite, sera de cinq ans et, pour finir, il sera mis un terme à l’embauche dans les institutions de l’Etat.
Pour faire face aux nouvelles dépenses engendrées par la grille, le gouvernement a pris certaines décisions: l’augmentation de la TVA de 10 à 15% sur certains produits de luxe tels le caviar, le saumon, les crevettes, l’alcool importé, les voitures de luxe, mais aussi sur les téléphones portables et leurs pièces de rechange. Il prévoit également la hausse des frais de timbre, des factures du téléphone, des extraits de l’état civil, des taxes sur les factures commerciales, des permis de construire, des licences de l’embouteillage de l’eau potable, des puits artésiens, des frais de notaire, de la taxe de sortie des voyageurs, des lots de la loterie, des règlements de contravention à la loi sur le bâtiment, des bénéfices sur les transactions immobilières, de location de biens-fonds maritimes…

Les syndicats intransigeants
L’adoption de la grille en Conseil des ministres a pris beaucoup de temps et a fait couler beaucoup d’encre. Ses effets sur l’économie sont indéniables. Toutefois, les syndicats se sont montrés intransigeants sur l’obtention de leurs droits. Pour eux, le financement de la grille ne se fait pas à coups de taxes qui pèsent sur le citoyen, mais plutôt par celles imposées aux grandes compagnies, les exploitants de biens-fonds maritimes et les importantes transactions immobilières.
Le dernier mot revient désormais au Parlement.

A.K.

Le coût de l’échelle
137 milliards et 785 millions de livres libanaises pour les employés du secteur public et les contractuels.
214 milliards et 674 millions pour les enseignants universitaires.
63 milliards pour des degrés exceptionnels destinés aux enseignants des classes secondaires.  
137 milliards et 777 millions pour les enseignants des classes primaires.
518 milliards et 234 millions pour les organes militaires.
344 milliards et 152 millions pour les retraités.
171 milliards et 890 millions d’augmentation sur les indemnités de fin de service.

Related

Mall. ABC Verdun sera opérationnel en 2017

admin@mews

Female wave of change. Réseautage global pour les femmes

admin@mews

Manipulation des TIC. Le Liban au 99e rang

admin@mews

Laisser un commentaire