Magazine Le Mensuel

Nº 2909 du vendredi 9 août 2013

EN RAFALE

Argent providentiel

Boutros Labaki, économiste chevronné, souligne que le déficit budgétaire aurait dû gonfler sans l’augmentation annuelle de l’afflux d’argent sur le régime bancaire libanais pour des raisons peu claires: est-ce qu’il s’agit de capitaux fuyant la Syrie ou destinés à renflouer l’opposition syrienne?

Related

Propriétés réhabilitées

admin@mews

L’effet Assir

admin@mews

Fonds évaporés?

admin@mews

Laisser un commentaire