Magazine Le Mensuel

Nº 2911 du vendredi 23 août 2013

general

De caserne en caserne. Le culte de l’effort

Véritable événement sportif de l’été, la cinquième édition de la course De caserne en caserne, organisée par les Commandos sous le patronage du commandant en chef de l’Armée libanaise, le général Jean Kahwagi, entre Laklouk et les Cèdres, a réuni près de 1 500 militaires et civils de tous âges. Un succès qui ne se dément pas.

L’événement ressemble vraiment à ce que veut être notre armée. Le temps d’une course harassante de huit heures pour les sportifs les plus aguerris, sous la chaleur étouffante des montagnes en été, sur des sentiers escarpés, les civils courent avec les militaires. Une façon de célébrer le culte de la souffrance physique et de l’entraide. Hommes et femmes, jeunes et adultes, tous sont appelés à dépasser leurs limites. La course commence à cinq heures du matin, sur le terrain vague de la caserne du Rocher à Laklouk. Il fait encore nuit, le paysage est lunaire, désolé et féerique. Autour du feu de camp dressé pour l’occasion, les baraquements aux couleurs de l’armée s’alignent à perte de vue. Chaque année, ils sont de plus en plus nombreux à s’inscrire à cette course qui ne ressemble à aucune autre. Trois tracés au programme, la course longue distance de 40 km proposée aux véritables athlètes, celle de 23 km qui conviendra parfaitement aux joggeurs désireux de se mesurer aux contraintes des sommets et la course des 12 km, prisée par les plus jeunes.

Sollicitation et fierté
Il s’agit d’une course par équipes, le chronomètre est déclenché au moment où le troisième et dernier membre de l’équipe franchit la ligne d’arrivée. Les jambes brûlent et il faut les hydrater régulièrement; c’est tout le corps qui est sollicité. Bien que l’événement soit avant tout un moment bon enfant de partage et de fête, il faut saluer les vainqueurs et leurs performances.
Sur le 40 km, le trio des soldats Bilal Khaled-Zein el-Abidin Boustani-Nizar Moustafa remporte la course en trois heures et 25 minutes; les civils Marwan Arabi, Samer Salim et Fadi Saleh n’échouent qu’à trois minutes. Quant aux dames, ce sont Ghina Assir, Mélissa Rizk et Arago Sissey qui ont occupé la première place. Ahmad Jaffal et Charbel Succar ont, eux, enfilé les 23 km en moins de deux heures; les féminines Zeina Ghaddar, Nadia Nehmé et Lamiss Khadra ont terminé la course une heure après. Et sur le 12 km, ce sont les jeunes Charbel Abi Younès, Jimmy Keyrouz et Tony Abi Ramia qui ont raflé la mise.
Le chef des Commandos, le général Chamel Roukoz, qui a distribué les prix et salué les participants, peut être fier de ses ouailles.

Julien Abi Ramia

Related

9e édition de Beirut Art Fair. Focus sur la photographie libanaise

admin@mews

Reham Abdel-Hakim clôture les festivités. Hommage à Oum Koulthoum

admin@mews

Après les municipales. Et maintenant, on va où?

admin@mews

Laisser un commentaire