Magazine Le Mensuel

Nº 2917 du vendredi 4 octobre 2013

Expositions

Momenti Italiani. Les instantanés de vie de Bassam Lahoud

De 1975 à 2005, le photographe libanais Bassam Lahoud a sillonné l’Italie, ses villes, ses ruelles, ses squares, armé de son appareil photo, prêt à saisir au vol, des instants de vie, insolites, emplis d’émotion. Une plongée au cœur de ces «Momenti Italiani» à The Venue.

Rome, Florence, Terrano, Venise, Pise, Toscane, Tivoli, Capri… L’Italie se décline à travers la caméra de Bassam Lahoud, au fil des voyages qu’il a effectués dans les régions italiennes, en 1975 et 2005, au fil des instants de vie qu’il a voulu mettre sur pellicule, au fil des 108 photos accrochées aux cimaises de The venue, sous le titre Momenti Italiani, moments italiens.
Elles portent bien leurs titres ainsi offertes au regard. Douce vie ou farniente. Monuments historiques, fontaines d’eau, cafés, restaurants, plage, ruelles qui s’étendent à l’infini, squares… La pierre, les bâtisses imposantes contrastent parfois avec la présence légère et subtile de l’homme. Et la pierre s’anime de vie par la présence des hommes qui l’habitent, qui s’y ébattent de vie, figés ainsi pour toujours, des enfants, des hommes, des femmes, des vieux… figés ainsi pour toujours dans des scènes du quotidien, souvent insolites, chargées d’émotion.
Organisée par l’ambassade d’Italie et l’Institut culturel italien, en collaboration avec Solidere, «cette exposition montre l’être humain, son entourage et son héritage, selon Bassam Lahoud. Mais c’est également une sorte d’autobiographie photographique qui montre une grande partie de l’Italie et de sa diversité culturelle. C’est une promenade à travers l’Italie et un contact avec ses habitants qui, pour un moment de pose, deviennent les acteurs principaux de cette exposition». Architecte de formation, Bassam Lahoud s’est spécialisé en restauration et planning urbain à Rome et Florence avant de se tourner vers la photographie. Enseignant actuellement l’architecture et le design à la LAU, Bassam Lahoud est coauteur de plusieurs ouvrages d’architecture, de restauration de monuments historiques et de photographie.
Les photos de Bassam Lahoud ne sont peut-être pas des photos immortelles, éternelles, impérissables, à portée conceptuelle ou stylistique, fulgurantes par la sensation qu’elles procurent; des photos qui marquent par l’impact qu’elles engendrent où cette résolution des contraires vous happe. Il s’agit plutôt d’instantanés de vie, des clichés qui se distinguent par leur humanité, par l’humanité exposée dans ses moindres détails, saisie dans ses moindres détails, au moment où, souvent, elle s’attendait le moins à être saisie, au moment même où elle se vivait. Et ces photos vous touchent justement par leur reflet
humain qui enclenche un sourire immédiat où s’emmêlent la tendresse et la mélancolie d’une vie, de la vie. Celle de ces inconnus capturés en l’espace d’une seconde, au cours de leur quotidien. Qu’ils aient posé devant la caméra ou que la photo ait été prise instantanément, c’est toujours au naturel que ces clichés se déclinent. On se plaît parfois à essayer de deviner ces histoires saisies au vol, à essayer d’aller au-delà du moment présent, d’imaginer encore et toujours…
Et là, entre ces instantanés de vie, une photo en particulier attire la foule. Les téléphones cellulaires crépitent pour l’immortaliser en photo souvenir. On est transposé à Rome, en 1982, année de l’invasion israélienne du Liban. Là, dans un temps qui nous semble impossible à concevoir, un écriteau affichant les mots «Libano», tout près d’une affiche sur laquelle s’étalent ces mots: «Visitate Israel»!
Momenti Italiani ou une promenade touristique au cœur de l’Italie perçue par l’œil affûté d’un photographe qui emmêle instants de vie, émotion et poésie.

Nayla Rached

L’exposition se poursuit jusqu’au 11 octobre à The Venue aux Beirut Souks.

Related

Macam. L’art contemporain à portée de tous

admin@mews

Les Rythmes de Liane Mathes Rabbath. La vie au cœur du papier de Damas

admin@mews

Expositions

admin@mews

Laisser un commentaire