Magazine Le Mensuel

Nº 2929 du vendredi 27 décembre 2013

  • Accueil
  • general
  • Démêler le vrai du faux. Briser le tabou de la dysfonction érectile
general

Démêler le vrai du faux. Briser le tabou de la dysfonction érectile

La dysfonction érectile est l’incapacité d’obtenir ou de maintenir une érection suffisante pour une activité sexuelle satisfaisante. Des idées fausses et des mythes circulent souvent au sujet de ce problème qui touche près d’un homme sur trois après 40 ans.
En voici quelques-uns.

Les hommes n’en parlent pas
Vrai et faux. Les problèmes érectiles sont généralement un sujet tabou chez les hommes qui ont du mal à en parler. Les hommes n’osant pas aborder la question et affronter la réalité sont encore beaucoup trop nombreux. Mais selon les urologues libanais, la gent masculine commence à briser ce tabou et faire appel à l’aide médicale, puisque les demandes de traitement contre la dysfonction érectile ont augmenté de 20% et ce, grâce à des tablettes à la menthe se dissolvant sur la langue sans besoin d’eau.

Liée à un risque cardiaque
Vrai. 40% des hommes présentant une dysfonction érectile ont été diagnostiqués d’une maladie cardiovasculaire occulte. Une étude menée récemment confirme le risque de maladie cardiovasculaire chez les patients atteints de dysfonction érectile. Les chercheurs rappellent qu’avec l’âge, et chez tous les hommes, la perte du muscle lisse provoque l’augmentation progressive de la période réfractaire, c’est-à-dire un allongement du délai de réponse du pénis à l’excitation. L’érection ne dure plus aussi longtemps et le sujet a du mal à la maintenir. A la suite de cet affaiblissement musculaire, la majorité des hommes atteints de dysfonction érectile, indépendamment de l’âge, vont présenter une fuite veineuse ou une dysfonction veine-occlusive.

Indicateur d’autres problèmes sous-jacents
Vrai. C’est un signal d’alarme pour les hommes, puisque 64% de ceux qui en souffrent signalent au moins un ou plusieurs des problèmes suivants: maladies cardiovasculaires, diabète, dyslipidémie, hypertension et obésité abdominale. Les causes du dysfonctionnement érectile peuvent être organiques et/ou psychogènes, y compris le stress, l’anxiété, la dépression et les problèmes de couple.

Les médicaments jouent sur le désir
Faux. Les médicaments ne jouent pas sur le désir et l’envie de faire l’amour. Le désir est indispensable à l’apparition de l’érection. Ce n’est donc pas la pilule qui est à l’origine de son érection, mais sa partenaire. Sans le désir, les médicaments sont inefficaces.

Un mode de vie sain améliore la dysfonction érectile
Vrai. Des changements dans votre mode de vie peuvent améliorer votre dysfonction érectile. Il est également conseillé d’arrêter de fumer et de réduire la consommation d’alcool.

Les traitements prolongent la durée de l’érection
Faux. Les traitements contre les troubles de l’érection ne prolongent pas nécessairement sa durée. Certains agissent en améliorant l’apport de sang vers le pénis pendant la stimulation sexuelle. Dans tous les cas, si une érection dure plusieurs heures, il est impératif de consulter en urgence un professionnel de santé: ce phénomène est dangereux et peut provoquer des lésions irréversibles.

Les pannes provoquent une mauvaise estime de soi
Vrai. Les pannes provoquent une culpabilité et une atteinte à la virilité. Les hommes atteints de ces pannes se sentent dévalorisés. Ils n’osent pas affronter la réalité en face, ignorent souvent qu’ils peuvent être traités et surmonter cette situation.

L’érection matinale est systématique pour un homme
Faux. L’érection matinale n’est pas une constante. S’il est vrai qu’une érection de bonne qualité au réveil indique plutôt le bon fonctionnement du système érectile, elle n’est pas systématique chaque matin. Les érections nocturnes se produisent lors d’une phase particulière du sommeil appelée «sommeil paradoxal». Cette phase se produit de manière cyclique lors du sommeil. Si votre réveil a lieu au cours de cette phase, une érection peut alors être constatée.

NADA JUREIDINI

 

Related

Nouvelles technologies. L’impact du Big data sur les entreprises et leur organisation

admin@mews

A Zouk. Main dans la main avec le conservatoire

admin@mews

Liban-Russie. Jusqu’où vont les ambitions de Moscou?

admin@mews

Laisser un commentaire