Magazine Le Mensuel

Nº 2941 du vendredi 21 mars 2014

Indices

Bachoura et Tarik Jdidé. Les appartements les moins chers

Avec un prix moyen du mètre carré qui varie entre 2 000 et 2 500 dollars au premier étage, les immeubles en 
construction situés dans les quartiers centraux s’étendant entre Bachoura et Tarik Jdidé sont les moins chers dans le périmètre relevant de la municipalité de Beyrouth. C’est du moins ce qui ressort d’une enquête menée par la société 
immobilière Ramco, qui a porté sur 382 immeubles en construction. Les 
appartements les plus chers sont 
évidement ceux qui se trouvent au centre-ville, avec un prix moyen de 7 647 dollars le mètre carré au premier étage. Ils sont suivis par ceux qui sont en construction le long du littoral avec un prix moyen du mètre carré variant entre 6 000 et 7 000 dollars. A Achrafié, le secteur le plus cher est celui de la tour Rizk et la rue Georges Haïmari, connues pour être le triangle d’or de la région. Le prix du mètre carré au 
premier étage d’un immeuble en 
construction y est de 6 000 dollars.   

Recettes douanières
-12,8% en janvier

Les revenus douaniers continuent de perdre du terrain, enregistrant un recul de 12,8% en janvier 2014 par rapport au même mois un an auparavant. La valeur des recettes douanières avait totalisé au 
premier mois de 2014 près de 118,9 
millions de dollars, alors qu’elles s’étaient élevées à 136,4 millions en janvier 2013. Le port de Beyrouth maintient sa position de tête du peloton en termes de volume de collecte des recettes douanières, sa part 
représentant 89,8% du total de ce poste de revenus pour le Trésor. C’est l’aéroport international Rafic Hariri qui vient en 
deuxième position avec une part de 6,9%, mettant en avant le rôle névralgique que joue le port de Beyrouth au niveau des 
opérations d’importation.

Related

Indices

admin@mews

Injection de 1,3 milliard $. 40% des prêts logement épuisés

admin@mews

Déplacement

admin@mews

Laisser un commentaire