Magazine Le Mensuel

Nº 2941 du vendredi 21 mars 2014

general

Lady Zaza. A elle la soirée des Oscars

Aux Oscars cette année, il n’y a pas eu que de mauvaises nouvelles pour les Arabes. Une jeune cinéaste arabo-américaine y a prouvé l’étendue de son talent. Zainab Abdul-Nabi est une étudiante en cinéma à l’Université du Michigan-Ann Arbor, qui a participé à la remise des Oscars. Comment et pourquoi? Magazine vous relate son histoire.
 

Elle a 22 ans, des rêves. Et un avenir qui semble bien prometteur. Tout récemment, c’est lors de la cérémonie des Oscars que Zainab Abdul-Nabi ou Lady Zaza a compris à quel point elle est chanceuse.
 

Décrire le Bronx
Elle a été choisie entre les six personnes dont la mission était d’aider dans la distribution des Oscars. Tout a commencé après sa décision de participer à un concours expliquant pourquoi elle veut être cinéaste. C’était une amie qui lui avait rapporté qu’elle devrait tenter sa chance. Elle prépare alors sa vidéo et ne l’envoie qu’à la dernière minute. Son projet était une petite présentation dans laquelle elle explique quel film l’a le plus inspirée. Il s’agissait de Volver de Pedro Almodóvar avec Penelope Cruz. Un film qui nous entraîne à Madrid et ses quartiers ouvriers. Ici, des immigrés partagent leur quotidien. Et trois générations de femmes arrivent à survivre malgré tout. L’étudiante s’inspire de ce film et tente presque de le transposer au Bronx, à New York. C’est dans cette banlieue qu’elle a grandi, dans un quartier très pauvre. Ce qu’elle aime dans son environnement naturel, c’est à quel point il lui inspire confiance. «Les personnes vivant ici ne sont pas riches, mais sont des travailleurs qui se contentent du peu pour être heureux». Sa vision des choses et son film ont donc séduit le jury qui la sélectionne parmi plus de deux cents personnes. En se rappelant ces moments, Lady Zaza raconte à quel point elle a senti après avoir gagné que c’était un rêve devenu une réalité. Depuis, la jeune étudiante a pu rencontrer à Hollywood des réalisateurs. Elle a fait le tour des tournages et a parlé aux metteurs en scène. Zainab Abdul-Nabi a pu aussi côtoyer des célébrités durant une semaine. L’avantage de toutes ces rencontres, note-t-elle, c’est qu’elle n’a plus eu peur sur scène lorsqu’elle a foulé le tapis rouge et aidé Ellen DeGeneres à livrer les Oscars. Les étoiles plein les yeux, la jeune femme jure qu’elle n’oubliera jamais cette expérience. Comment ne pas garder en tête également qu’à cette occasion, elle a eu l’opportunité de porter une robe de créateur et de jouer à la star. Tout cela en gardant la tête bien haute et le voile sur sa tête. Pas de doute, Zainab Abdul-Nabi commence à se frayer un chemin dans le milieu hollywoodien très fermé.

Pauline Mouhanna, Illinois, Etats-Unis

La participation des Arabes
Les créateurs du film palestinien Omar, la documentaliste égyptienne du film The Square et le Yéménite derrière le court métrage Karama Has No Walls ont été tous nominés aux Oscars cette année.
Malheureusement, aucun de ces trois réalisateurs arabes n’a eu de la chance. Finalement, tous sont rentrés bredouilles. Lady Zaza aurait donc été la seule à avoir la chance de porter pour un moment la statuette.

Related

La mise en garde de l’Iran. Une frappe entraînerait la région dans la guerre

admin@mews

La brocante de Damour. Chinez utile

admin@mews

Days away from home. L’autre visage des réfugiés syriens

admin@mews

Laisser un commentaire