Magazine Le Mensuel

Nº 2945 du vendredi 18 avril 2014

Festival

Le Festival international de tango. Les passionnés du genre seront fascinés

La sixième édition du Festival international de tango à Beyrouth se tiendra du 29 avril au 4 mai. Cet événement, organisé par Mazen Kiwan, a pour objectif de placer notre ville sur la carte des principales destinations de festivals de tango mondiaux tels que Buenos Aires, New York, Paris, Istanbul et Rome. Laissez-vous donc envoûter par la magie du tango!
 

Le premier festival de tango argentin au Liban s’est tenu en 2009 à l’initiative de Mazen Kiwan. Six ans plus tard, il attire désormais des artistes de renommée internationale. «Le Festival international de tango est un événement créé pour introduire la danse dans tout un mouvement social qui se déroule en ce moment au Liban et qui met en valeur l’amour de la culture, le tourisme, la santé et la paix», expliquent les organisateurs. Le tango est sans conteste la plus profonde, la plus glamour et la plus envoûtante des danses de couple. Rien que sa musique fait vibrer. C’est aussi une danse très subtile. Le tango demande de s’ancrer dans le présent, à l’écoute de son corps et de celui de son partenaire, une expérience d’une rare intensité…. Le tango argentin est né à la fin du XIXe siècle sur les deux rives du Rio de La Plata, large fleuve qui unit l’Argentine et l’Uruguay. Le tango, danse et culture, est issu d’un métissage de danses et de musiques venues de Cuba (Habanera), de Candombé des Noirs du Rio de La Plata et de la Milonga. Le tango argentin est la danse de couple par excellence. Homme, femme, méditation, improvisation et sentiment font que l’on peut parler de danse sacrée. A ce propos, plusieurs danseurs vous diront, on n’apprend pas le tango, on le devient. Sachez que si certains pensent que le tango est une danse démodée, il est en réalité en plein essor. Dans toutes les grandes capitales, les lieux ne manquent pas pour tournoyer au son d’un Piazzolla ou d’un Di Sarli.
 

Un programme riche
Ce festival est une semaine consacrée à la danse, à la musique et aux mouvements de danse compliqués et sensuels, avec deux concerts uniques de tango qui seront donnés au Music Hall, des ateliers de danse à l’Université américaine de Beyrouth, des bals de tango (aussi connus sous le nom de Milongas) au Saint-Georges Yacht Club. Les concerts auront lieu le 29 et le 30 avril à 21h, au Music Hall. Les couples de danseurs de tango internationaux qui s’y produiront sont: Horacio Godoy et Magdalena Gutierrez (Argentine), Mazen Kiwan et Yamilla Yvonne (Liban/Argentine), Giampierro Cantonne et Francesca Del Buono (Italie) ainsi que Michalis Souvleris et Maria Kalogera (Grèce). Une musique sensuelle et captivante sera jouée par l’orchestre: Quinteto El Arrastre, accompagné de la voix envoûtante de la chanteuse argentine, de tango, Sandra Rumolino. Par ailleurs, l’Université américaine de Beyrouth, prête son local, le West Hall, du 1er au 4 mai pour entraîner tous les passionnés de tango de tous les niveaux. Les maestros argentins de renommée mondiale (premier couple: Fernando Sanchez et Ariadna Naveira; second couple: Carlos Espinoza et Noelia Hurtado) y participeront. Quant aux bals au Saint-Georges Yacht Club, ils commenceront à 22h et les D.J. ne crieront «Last Tanda!» qu’aux premières lueurs de l’aube!
Plus de 300 danseurs déambuleront sur une piste grandiose. Enfin, des visites touristiques seront au programme afin de faire connaître le Liban, son histoire et sa tradition culinaire. Let’s Tango!

Christiane Tager Deslandes

Les billets sont en vente sur place, sur le site Web www.tangolebanon.com et à la librairie Antoine.
 

Mazen Kiwan en bref
Mazen Kiwan est né au Liban en 1973. Il a tourné avec la compagnie Caracalla en tant que danseur contemporain et danseur de dabké pendant cinq ans. Il a ensuite déménagé pour s’installer en 1995 à Paris où il obtient un diplôme de danse contemporaine en 1998. Un an plus tard, il y découvre le tango argentin et, depuis ce jour, il s’est produit et a enseigné dans plus de quarante pays. Mazen Kiwan a créé et participé à de nombreux spectacles de danse contemporaine, en tant que danseur, mais aussi en tant que chorégraphe, ainsi que dans plusieurs pièces de théâtre ou films, dont La demoiselle d’honneur de Claude Chabrol (2004), L’homme de sa vie de Zabou Breitman (2006) et Et maintenant on va où? de Nadine Labaki (2011).

 

Related

Summer Misk. Un premier rendez-vous prometteur

admin@mews

Cannes 2016. Une sélection d’envergure

admin@mews

Des miroirs et des masques. Hommage à Claude Chabrol

admin@mews

Laisser un commentaire