Magazine Le Mensuel

Nº 2948 du vendredi 9 mai 2014

Supplément

USJ. Un vase où verse notre idéal

L’Université Saint-Joseph (USJ) est une université d’enseignement et de recherche. Elle prône l’excellence et vise à former les meilleurs étudiants du pays et de la région, et à leur donner un passeport pour l’emploi. Elle favorise le dialogue par le biculturalisme et le plurilinguisme et demeure un lieu de réflexion et de formation intégrale de la personne.

L’USJ compte actuellement près de 12000 étudiants. Quelque 2000 nouveaux étudiants s’y inscrivent chaque année. L’université garde en ligne de mire les développements des marchés arabes pour offrir quand cela est possible des formations adaptées. Ceci est notamment le cas avec le master de Management de la sécurité routière, proposé au Liban, dont les étudiants viennent de divers pays arabes. L’USJ est également présente à Dubaï où elle assure une licence en droit aux étudiants émiratis.
 

Partenariats
Les premiers accords de coopération interuniversitaire sont conclus avec des établissements français: l’Université de Lyon en 1913, l’Université de Lyon 2 et Lyon 3 en 1977.
De par les relations traditionnelles liant l’USJ à la France, une grande partie de ses collaborations scientifiques est entretenue avec des universités, hautes écoles et établissements français. Mais, en parallèle, un vaste et dynamique réseau de partenariats s’est construit allant de l’Amérique du Nord, à l’Asie, en passant par l’Europe, le Maghreb et le Moyen-Orient.
Aujourd’hui, cette vocation internationale se traduit par plus de 254 conventions de coopération avec environ 174 établissements partenaires dans 26 pays à travers le monde: Allemagne, Belgique, Canada, Chine, Chypre, Egypte, Emirats arabes unis, Equateur, Espagne, Finlande, France, Hollande, Hongrie, Italie, Japon, Pologne, Portugal, Roumanie, Suisse, Tunisie et Etats-Unis.
L’université est aussi membre de plusieurs réseaux à l’échelle internationale: l’Agence universitaire de la francophonie (AUF), l’Association internationale des universités (AIU), la Fédération internationale des universités catholiques (FIUC), la Fédération des universités catholiques européennes (FUCE), l’Association des établissements jésuites d’enseignement supérieur d’Europe et du Liban (ASJEL), l’Association des universités arabes (AAU), l’Université euro-méditerranéenne Téthys, le Forum permanent des universités européennes (EPUF), la Fondation Anna Lindh, et le réseau Talloires pour l’engagement civique. Elle fait partie du conseil d’administration de l’AUF et du Sénat de l’Université euro-méditerranéenne Emuni, et elle est membre fondateur du Réseau d’excellence des sciences de l’ingénieur de la francophonie (RESCIF).
Les partenariats se traduisent par des échanges et des collaborations académiques qui profitent aux institutions concernées et à leurs étudiants. Ceci se traduit pour l’USJ par plus de 400 missions assurées annuellement par des intervenants étrangers qui partagent ainsi avec la communauté universitaire leur expertise et leur savoir-faire.

Insertion professionnelle des jeunes
Le Service de la vie estudiantine et de l’insertion professionnelle, récemment créé, a notamment pour mission de faciliter l’insertion professionnelle en organisant des ateliers de formation à la rédaction des curriculum vitae, à la préparation des entretiens d’embauche, etc. Il gère également un site Web consacré à l’information professionnelle sur lequel les entreprises affichent leurs offres d’emploi et les étudiants leurs curriculum vitae; la gestion de ce site nécessite en amont un grand travail de communication avec le monde professionnel afin d’y assurer le plus grand nombre d’offres d’emploi. Les médias sociaux sont également utilisés de plus en plus pour mettre en contact les employeurs et les étudiants.
 

Programmes d’échange
Les programmes d’échange sont gérés par des conventions bilatérales. Le phénomène de la mobilité étudiante revêt une dimension nouvelle grâce notamment aux nombreux programmes de soutien européens tels qu’Erasmus Mundus.
Les dernières années ont connu une hausse d’environ 15% des effectifs en mobilité entrante à l’USJ grâce à:

   La qualité reconnue de l’enseignement.
   L’adoption du système ECTS.
   La possibilité d’apprentissage linguistique (français, arabe…).
   La proximité géographique par rapport à l’Europe, l’Asie et le monde arabe à la fois.

La mobilité sortante est également en hausse. Elle est encouragée par l’université qui assure notamment aux étudiants, en amont, le support nécessaire à un bon séjour à l’étranger et une participation, au besoin, au prix du billet d’avion. L’USJ est aussi engagée dans les formations en langue anglaise afin de répondre à la demande du marché en ce sens. Le master Oil & Gas est un exemple de cette nouvelle politique qui va dans le sens de l’internationalisation des formations.

Natasha Metni

Related

Les universités libanaises. Un projet de société

admin@mews

A vos rires

admin@mews

Editorial. Le cœur battant

admin@mews

Laisser un commentaire