Magazine Le Mensuel

Nº 2998 du vendredi 24 avril 2015

  • Accueil
  • Supplément
  • L’enseignement de qualité. Pierre angulaire de l’Université Antonine
Supplément

L’enseignement de qualité. Pierre angulaire de l’Université Antonine

L’excellence et la qualité dans l’enseignement supérieur sont de plus en plus recherchées par les étudiants. L’Université Antonine (UA), qui, depuis sa fondation, n’a cessé d’évoluer dans ce sens, satisfait les demandes accrues du marché. Le professeur Georges Nehmé, vice-recteur à la Qualité et à l’Accréditation et doyen de la faculté de gestion des affaires de l’UA répond aux questions de Magazine.

Qu’est-ce que l’assurance qualité? Pourquoi est-elle importante?
C’est une pratique implantée par les institutions d’enseignement supérieur, visant à garantir leur fonctionnement, en se référant aux meilleures pratiques (best practices) poursuivies au niveau global. L’assurance qualité se concrétise par les systèmes et procédures conçus et réalisés par une organisation afin de s’assurer que ses produits et services obéissent toujours à une norme uniforme et sont constamment améliorés.

Que garantit-elle aux niveaux académique et national?
L’assurance qualité permet aux institutions d’enseignement supérieur de bien planifier leurs activités en se référant à leur mission éducative et nationale. Elle oriente les établissements, à l’instar de l’UA, pour assurer toute ressource nécessaire au bon fonctionnement académique (ressources humaines, financières et générales) permettant à l’établissement de réaliser sa mission principale à travers un plan stratégique général, qui sera appuyé par des plans annuels d’action relatifs à chaque unité de formation, contribuant ainsi à l’essor et au développement de l’établissement à travers l’assurance d’une harmonisation liant les approches de ses programmes et leurs résultats d’apprentissage à sa mission éducative et académique, pratique reconnue mondialement comme étant «orientée – mission» (mission driven).

Qu’est-il exigé des responsables pour assurer une meilleure qualité de l’enseignement?
L’assurance qualité ne concerne pas uniquement les responsables et les décideurs, mais bien plus, elle mobilise toutes parties prenantes de l’établissement (stakeholders). Toutes les ressources humaines de l’établissement doivent être bien formées en matière d’assurance qualité afin qu’elles puissent coordonner leurs efforts et orienter leurs compétences et qualifications au service de la qualité des enseignements. Toutefois, les responsables et décideurs ont un rôle primordial à assurer dans le cadre du lancement des pratiques d’assurance qualité au sein de l’établissement, à travers la planification stratégique et la structuration du travail visant la garantie de la qualité au niveau des unités et départements. L’allocation des ressources nécessaires permettant à l’établissement d’accomplir sa mission et ses objectifs est une condition préalable et de base que les décideurs devront garantir à court et à long termes.

L’assurance qualité requiert-elle une plus grande autonomie de l’établissement universitaire? Si oui, à quel(s) niveau(x)?
L’assurance qualité permet à l’établissement de bien planifier ses activités à l’interne et garantir leur réponse aux besoins de l’emploi à l’externe, condition préalable à tout fonctionnement universitaire. A cet égard, l’université assure les ressources permettant l’accomplissement de cet objectif, tout en préservant son autonomie à l’égard de toute intervention en provenance de l’environnement externe. En revanche, l’assurance qualité oriente l’établissement vers une transparence académique, financière et sociale. De même, elle implante de nouvelles pratiques de «bonne gouvernance» assurant la participation de ses corps académique, administratif et estudiantin et leurs implications dans toute activité: académique entretenue par l’établissement. L’UA, dont l’étudiant est sa raison d’être universitaire, a lancé, il y a quelques années, son plan stratégique au cœur duquel l’assurance qualité occupe une place de choix. Doyens, directeurs, professeurs, enseignants, personnel administratif, étudiants et parents, tous les membres de cette famille universitaire y sont impliqués d’autant qu’ils sont responsables de la qualité de la connaissance que l’université est en train d’enrichir et de transmettre.

Comment concevez-vous un mécanisme d’assurance qualité compatible avec les objectifs de l’enseignement supérieur?
Etant une pratique orientée vers un référentiel de normes à l’échelle universitaire transfrontalière, l’assurance qualité se base sur un ensemble de standards et d’indicateurs que chaque établissement devrait considérer afin de pouvoir entamer un exercice d’auto-évaluation (self-assessment) et inviter des agences externes pour lui attribuer l’accréditation à l’échelle institutionnelle.
Le mécanisme d’assurance qualité considère des standards en relation avec sa mission, sa vision et ses objectifs, sa planification stratégique et sa gouvernance, ses ressources humaines, financières et générales, ses programmes d’enseignement et leurs résultats d’apprentissage, son corps estudiantin et la recherche scientifique.
Le noyau de travail d’assurance qualité se charge de l’émission des indicateurs de performance relatifs à chaque standard visé et les diffuse à l’ensemble des personnes concernées afin de contribuer à l’évaluation (interne et externe) permettant l’essor et le rayonnement de tout établissement d’enseignement supérieur.

Natasha Metni

Related

Usek. Priorité à la qualité

admin@mews

AUB. Un master en énergie

admin@mews

Allianz SNA. Vision, développement ouverture au futur

admin@mews

Laisser un commentaire