Magazine Le Mensuel

Nº 2964 du vendredi 29 août 2014

general

Le virus Ebola. Une maladie qui tue

Le virus Ebola est une maladie grave, souvent mortelle. Elle se caractérise par une apparition brutale de fièvre, une faiblesse intense, des céphalées et une irritation de la gorge. Il n’existe pour l’instant aucun vaccin contre cette maladie contagieuse.
 

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le taux de mortalité de l’Ebola est actuellement d’un peu plus de 50% pour l’épidémie en cours en Afrique de l’Ouest, particulièrement dans les régions rurales de la Guinée, de la Sierra Leone et du Liberia. Cette maladie est d’autant plus redoutable que ses virus ne sont pas tout de suite repérés par l’organisme. Quand ce dernier réagit, il est souvent trop tard. Les virus ont créé des caillots, bloquant les organes vitaux et provoquant d’importantes hémorragies. Les malades peuvent saigner abondamment, y compris par le nez ou via leur urine. Les sujets restent contagieux tant que le virus est présent dans leur sang et leurs sécrétions.
 

Transmission du virus
Le virus est transmis par la chauve-souris à fruits de ces régions africaines. Il peut aussi se transmettre d’humain à humain, lors de contact avec le sang ou les sécrétions d’une personne malade. La transmission interhumaine du virus est avant tout liée au contact direct ou indirect avec du sang et des liquides biologiques. Ce virus n’est toutefois pas transmis par une personne qui tousse ou éternue à côté de vous. La période d’incubation varie entre 2 et 21 jours, se situant en moyenne entre 8 et 9 jours.

 

Symptômes et traitement
Dès les premières heures de la maladie, une forte fièvre se développe, s’accompagnant de fatigue extrême et de douleurs, particulièrement aux muscles, à la tête et à la gorge. Par la suite, surviennent les diarrhées profuses et les vomissements, parfois teintés de sang. Finalement s’installent les problèmes de coagulation, d’où l’apparition de saignements de nez et de la bouche, ainsi que des bulles remplies de sang sur la peau. Il n’existe pour le moment aucun traitement spécifique pour les patients qui en sont atteints. Des traitements de support comme des solutés, de l’aide pour la respiration ou des médicaments pour aider à la coagulation sont cependant utilisés pour soigner les malades. Les cas graves sont placés en unité de soins intensifs. Les patients sont souvent déshydratés et ont besoin d’une réhydratation par voie orale. L’éducation et la sensibilisation permettent de limiter la propagation du virus. Les interventions doivent aussi être faites dans des conditions sanitaires appropriées. Des traitements expérimentaux pour lutter contre le virus Ebola ont été autorisés aux patients afin de stopper l’épidémie qui tue en ce moment plus d’un millier de personnes en Afrique de l’Ouest. Mais les doses accessibles sont malheureusement en quantité limitée.

 

Le virus se répand
Selon Médecins sans Frontières, le virus Ebola se répand et la situation se détériore. L’épidémie va sévir pendant au moins six mois d’où la nécessité d’élaborer une nouvelle stratégie.
L’Ebola se propage et provoque un sentiment de peur dans les régions concernées. Les capacités de suivi des contacts des malades sont insuffisantes. L’épidémie est largement sous-évaluée et une mobilisation plus importante est nécessaire face à ce virus.

Les précautions
Evitez les voyages non essentiels vers les endroits où l’épidémie fait rage.
Evitez tout contact rapproché avec des patients infectés par le virus Ebola.
Portez des gants et un équipement de protection adapté lorsque vous soignez des patients à domicile.
Lavez les mains régulièrement après avoir rendu visite à des parents malades.
Consultez dès les premiers symptômes si vous êtes allés dans les régions concernées par le virus ou si vous avez été en contact avec une personne infectée.
Gardez-vous en santé afin d’avoir le plus de chance possible de combattre la maladie si elle se manifeste.

Nada Jureidini

Related

Entreprendre. La meilleure solution au chômage?

admin@mews

Karékine II, catholicos de tous les Arméniens «Aucune religion ne peut promouvoir la haine»

admin@mews

Thaïlande. Deux membres présumés du Hezbollah arrêtés

admin@mews

Laisser un commentaire