Magazine Le Mensuel

Nº 2980 du vendredi 19 décembre 2014

Événement

Conférence de la Fondation May Chidiac. Comment vivre dans un monde contrôlé par la technologie

La Fondation May Chidiac (MCF), en collaboration avec Friedrich-Ebert-Stiftung (FES), a organisé sous le patronage du ministre Boutros Harb, une conférence sur le thème Free Connected minds. Un panel de penseurs européens et américains, mais aussi arabes a pris part à cette journée organisée à l’hôtel Phoenicia. Le défi principal selon les divers intervenants: «Comment bien vivre dans un monde super connecté, tout en gardant sa liberté et respectant celle des autres». Un riche programme qui a tenu ses promesses.

Des personnalités des secteurs politique, économique et social se sont retrouvées à l’hôtel Phoenicia pour débattre des défis que les médias doivent relever et de la nécessité de préserver la liberté d’expression dans un monde de plus en plus soumis à la technologie qui interfère à tous les niveaux de la vie. Dans son allocution d’ouverture, May Chidiac a longuement évoqué les obstacles qui perturbent les libertés publiques et individuelles dans un monde désormais dominé par la technologie, assurant au passage que le congrès insistera sur les moyens de faire face à ces défis. Revenant sur la situation politique qui prévaut et sur les moyens avec lesquels les médias libanais couvrent l’affaire des soldats enlevés par les islamistes, la journaliste a critiqué les méthodes médiatiques utilisées.
Prenant la parole, Boutros Harb a souligné que le Liban se prévalait d’être le seul pays arabe avec un président de la République, alors qu’actuellement, c’est le seul pays arabe sans président parce que, dit-il, «quelqu’un au Liban est attiré par le mode dictatorial qui veut «moi ou personne», en allusion au général Michel Aoun. Parlant de l’initiative de la fondation, le ministre des Télécommunications a loué les efforts déployés, ainsi que les thèmes abordés, promettant à l’occasion de renforcer le rôle du Liban sur le plan des télécommunications pour en faire un pays phare. Revenant sur le dossier des soldats détenus, Harb lance l’idée d’un pacte d’honneur qui serait établi entre les médias et le gouvernement pour ne pas retarder les tentatives visant à libérer les soldats, en diffusant des informations fantaisistes.
Les tables rondes ont eu lieu en présence de sommités venues d’Europe et des Etats-Unis, qui ont discuté avec intérêt de thèmes précis relevant de la situation des médias, de leur influence et de celle des réseaux sociaux et leurs répercussions sur la vie quotidienne sur le plan culturel, économique, relationnel…, de la liberté d’expression et des moyens de la préserver. Un des thèmes concernait «les défis des médias traditionnels entre la polarisation et la prolifération» et «comment vivre dans un monde super connecté»… Parmi les intervenants Anousheh Ansari, la première femme touriste de l’espace, une Américano-Iranienne de 46 ans qui, selon le Monde, a réalisé une double première: «Première femme à faire du tourisme spatial et première Iranienne en orbite». L’astronaute a ébloui les présents par sa liberté d’être et de penser et a évoqué son expérience dans l’espace, tout en insistant sur l’importance de vivre ses passions jusqu’au bout et de lutter pour les réaliser.

Danièle Gerges

La MCF en bref
C’est une organisation à but non lucratif, principalement consacrée à la formation et à la recherche sur les questions des médias, de la démocratie et la protection sociale. Elle vise à combler le fossé entre l’industrie des médias et les étudiants du monde universitaire et fournit ainsi des professionnels pour contribuer à la maîtrise d’une profession souvent malmenée. La contribution de la fondation s’étend sur plusieurs domaines tels que le lancement des MCF-MI Media Awards, l’organisation d’ateliers, de séminaires et de conférences liés au métier de journaliste et à la liberté de la presse.

Related

Zaven Kouyoumdjian raconte la télévision. D’histoires, de mémoire et d’Histoire

admin@mews

Mashrou3 l Jil l Jdid. Les écoles proposent des idées innovantes

admin@mews

Wafa Khochen. Quand l’art se fait partage

admin@mews

Laisser un commentaire