Magazine Le Mensuel

Nº 2990 du vendredi 27 février 2015

Moyen-Orient

Moyen-Orient

Transport aérien
Emirates fait peur aux Américains

S’adressant aux responsables des compagnies américaines aériennes rivales, le P.-D.G. d’Emirates, cheikh Ahmad Ben Saeed Al Maktoum, a souligné que «si les compagnies américaines souhaitent rester compétitives, il faudrait qu’elles améliorent les services qu’elles offrent à leur clientèle au lieu de demander au gouvernement américain de mettre à la porte les compagnies émiraties». Dans une déclaration faite à Bloomberg, le P.-D.G. d’Emirates a mis l’accent sur le fait que le client n’hésiterait pas à payer un petit peu plus le prix du billet si votre service est bon. «Au final, il est question de qualité de service», a-t-il ajouté. Trois grandes compagnies aériennes américaines, American, United et Delta ont formulé une demande officielle au gouvernement américain l’invitant à reconsidérer sa politique de ciel ouvert suivie à l’égard des Emirats arabes unis, d’autant qu’Emirates bénéficie de 40 milliards de dollars de subventions «injustement». De son côté, Tim Clark, directeur exécutif d’Emirates, s’est dit surpris par ces propos, affirmant que sa compagnie n’a jamais reçu aucune forme d’assistance financière. «Emirates a remboursé non seulement le capital de départ égal à 10 millions de dollars, mais aussi l’investissement dans l’infrastructure, à savoir l’achat pour le montant de 88 millions de dollars de deux appareils Boeing 727. Aujourd’hui, Emirates dessert huit villes aux Etats-Unis et assure 60 connexions vers diverses destinations. Cheikh Ahmad a déclaré que les compagnies aériennes américaines avaient sous-estimé le potentiel des transporteurs aériens des pays du Golfe en ne s’opposant pas à la conclusion de l’accord de ciel ouvert en 1999. «Au moment de la signature de cet accord, les compagnies américaines s’étaient considérées comme des géants de l’industrie du transport aérien et elles n’ont jamais imaginé que des transporteurs allaient émerger de notre région et les mettre au défi», a-t-il conclu. Pour rappel, l’aéroport de Dubaï a battu le record en termes de densité du trafic aérien de par le monde, détrônant ainsi l’aéroport londonien, Heathrow.

Related

Mohammad Morsi. Premier président civil… et islamiste de l’Egypte

admin@mews

Moyen-Orient

admin@mews

Monde arabe

admin@mews

Laisser un commentaire