Magazine Le Mensuel

Nº 2994 du vendredi 27 mars 2015

Indices

Indices

Assurance non-vie
Les primes progressent de 5%
Les compagnies d’assurances au Liban ont enregistré une progression de 5% des primes souscrites dans la branche assurance non-vie sur un an à fin 2014. Les chiffres dévoilés par la revue al-Bayan montrent que la valeur de cette catégorie de primes a représenté 1,03 milliard de dollars en 2014, dépassant pour la première fois la barre du 1 milliard de dollars. Néanmoins, le taux de croissance en 2014 a été le plus faible enregistré au cours des quatre dernières années, surtout qu’en 2010, la valeur des primes a augmenté de 12,3% sur un an. Plusieurs raisons auraient causé le ralentissement de la performance du secteur, comme l’éclatement du Printemps arabe et ses retombées sur l’économie nationale, le recul de l’activité de construction enregistré depuis cinq ans, ainsi que l’accroissement de la valeur des primes d’assurance, qui aurait poussé les clients les moins nantis à revoir à la baisse leur souscription à une police d’assurance maladie ou à l’annuler tout simplement. En termes de répartition des primes des polices d’assurances non-vie, Medgulf a accaparé la plus grande part du marché, soit 114,44 millions de dollars, suivie par Bankers (106,59 millions $) et, en 3e position, Axa M.E. (97,92 millions $). Il existe au Liban 45 compagnies d’assurances dont les dix premières contrôlent 66,7% du marché.

Cartes de paiement
Croissance de 20,7% sur deux ans

Le nombre de cartes de paiement émises au Liban a progressé de 20,7%, de septembre 2013 à septembre 2014. Les cartes détenues par des résidants ont représenté 97,2% de celles émises au Liban à fin septembre 2014. Leur répartition a montré que la part des cartes de débit des résidants est de 49,2%, suivie par celle des cartes de crédit (21,2%), les cartes prépayées (19,6%) et les cartes rechargeables (7,2%). Par ailleurs, le nombre total des points de vente qui acceptent le paiement par cartes s’est élevé à 36 778 à fin septembre 2014, soit un accroissement de 3,5% sur un an.

Related

Ratio dette/PIB. Progression à 144%

admin@mews

Prêts bancaires. Recul de 5% de la dollarisation

admin@mews

Indices

admin@mews

Laisser un commentaire