Magazine Le Mensuel

Nº 2996 du vendredi 10 avril 2015

ACCUEIL

3 questions à Samir Jisr

Où en est le dialogue entre le Hezb et le Futur?
Le dialogue se poursuit sur deux points principaux fixés dès le début: réduire la tension et la présidentielle. Tout le monde peut constater l’amélioration de la situation sécuritaire et les mesures prises, d’autant que la tenue de la première réunion du dialogue a eu déjà un impact positif sur la question. Impact dont les effets durent depuis. Pour la présidentielle, elle enregistre un certain progrès même s’il n’y a pas de grandes étapes franchies.

Les derniers événements régionaux et l’opposition sur des points de vue sur ce sujet ont-ils eu des répercussions sur le dialogue?
Non, pas de répercussions directes, car le dialogue est limité à deux points. On s’était écarté des anciens et nombreux différends. Il en a été de même pour les nouveaux. Et comme nous avons tenu à éviter le dossier syrien, les nouveaux dossiers ouverts sur la scène régionale ont été évités.

L’élection présidentielle est-elle encore loin?
Nous avons mis des critères à cette élection et c’est déjà un grand pas en avant. Il est clair que ni le 14 mars ni le 8 mars ne sont capables, chacun à part, de trancher dans un sens ou dans l’autre, faute de pouvoir assurer le quorum. Ce qui revient à dire que c’est le consensus qui prévaut. Mais malheureusement, il n’y a aucun signe que le règlement de la présidentielle soit proche. Toutefois, nous devons être prêts pour le cas où les circonstances sont propices pour ces élections.

Arlette Kassas

Related

Trois questions à Mohammad Kabbara

admin@mews

3 questions au général Raymond Khattar

admin@mews

3 questions à Alaeddine Terro

admin@mews

Laisser un commentaire