Magazine Le Mensuel

Nº 2999 du vendredi 1er mai 2015

Santé

Sida. Un essai prometteur

Un essai prometteur avec un anticorps de type monoclonal, capable de combattre le virus du sida pendant plusieurs semaines, vient réactiver la piste de l’immunothérapie pour lutter contre le VIH. La technique de l’immunothérapie consiste à doper le système immunitaire pour combattre un agent infectieux ou des cellules cancéreuses. La méthode s’est, jusqu’à présent, surtout développée pour lutter contre les cancers. Les premières générations d’anticorps monoclonaux s’étaient révélées inefficaces et décevantes.

 

Le tango argentin
Contre le Parkinson?

Danser le tango serait bénéfique pour les personnes atteintes de la maladie de Parkinson. Une étude a examiné la valeur thérapeutique possible d’une activité sociale et physique liée à la musique, comme le tango, pour des personnes atteintes de la maladie de Parkinson qui souffrent typiquement de dysfonctions motrices – tremblements, rigidité, trouble de la démarche – ainsi que de symptômes non moteurs, comme la dépression, la fatigue et la dégénérescence des fonctions cognitives. Le tango a permis d’améliorer considérablement l’équilibre et la mobilité fonctionnelle des patients, ainsi que leurs fonctions cognitives et a diminué leur fatigue.

 

 

 


L’ibuprofène
Augmente le risque cardiaque?

Pris à très forte dose, l’ibuprofène, utilisé contre la douleur et l’inflammation, accroît légèrement le risque d’infarctus ou d’accident vasculaire cérébral (AVC). Cette augmentation ne concerne que les patients prenant des doses d’ibuprofène supérieures à 2400 mg par jour. Les patients prenant moins de 1200 mg par jour n’en courent, en revanche, aucun risque. Les doses habituelles chez l’adulte sont de 200 à 400 mg, trois fois par jour, et le médicament est en vente libre. Les médecins devraient donc évaluer ce risque avant toute prescription.

Le papillomavirus
Le vaccin pour les garçons?

Vacciner les garçons contre le papillomavirus réduirait le nombre de cancers oropharyngés. Ce vaccin était recommandé généralement chez les adolescentes de 11 à 14 ans, en prévention des lésions génitales précancéreuses du col de l’utérus et du cancer du col de l’utérus. La nouvelle étude recommande ce vaccin aux garçons, car il permettrait de prévenir les cancers oropharyngés, c’est-à-dire ceux de la gorge, du pharynx, du larynx et de la langue. Ces types de cancer augmenteraient en raison d’infections provoquées par les papillomavirus transmis lors des relations orogénitales chez des sujets sexuellement actifs. La vaccination systématique des garçons contre les papillomavirus pourrait réduire à long terme les coûts des soins de santé.

Le cancer des testicules
Les suppléments en cause

Les hommes qui consomment des suppléments afin de développer leur musculature multiplient leur risque de souffrir d’un cancer des testicules. Les suppléments mis en cause sont notamment des comprimés ou des poudres de créatine ou d’androstènedione. Le risque de cancer testiculaire est particulièrement élevé chez les hommes qui ont commencé à consommer des suppléments avant l’âge de 25 ans, chez ceux qui en consommaient plus d’une sorte ou chez ceux qui en prennent depuis plusieurs années.

 

Le stress familial chronique
Lien avec l’obésité des jeunes

Le stress familial à long terme et le surpoids durant l’adolescence ont un lien certain. Dans le cadre d’une étude, trois types de stress familial ont été pris en compte: l’éclatement de la cellule familiale (ou la séparation des parents), les difficultés financières et le mauvais état de santé de la mère. Etre exposé à au moins l’une de ces situations de stress durant l’enfance conduit au surpoids ou à l’obésité durant l’adolescence. Le surpoids des filles est lié aux trois types de stress confondus, alors que les garçons sont concernés par ce risque dans le cas où la santé de la mère est mauvaise.

 

NADA JUREIDINI

 

Related

Troubles du comportement alimentaire. Une prise en charge collective

Se faire opérer en musique. Des effets bénéfiques

Troubles anxieux, difficultés d’apprentissage, intimidation. Diagnostiquer pour traiter au plus vite

Laisser un commentaire


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.