Magazine Le Mensuel

Nº 3004 du vendredi 5 juin 2015

  • Accueil
  • general
  • Garden Show 2015, le jardin des délices. Bonheur et bonne humeur
general

Garden Show 2015, le jardin des délices. Bonheur et bonne humeur

Organisé chaque année à l’Hippodrome de Beyrouth, le Garden Show & Festival du printemps est devenu l’événement attendu et incontournable du printemps à Beyrouth. Cet immense jardin ouvert à tous les délices s’est tenu du 25 au 30 mai. Ce paradis naturel a attiré, comme chaque année, plus de vingt mille visiteurs et quelque 220 exposants. Les organisateurs ont semé cinq jours de bonheur et de bonne humeur au cœur d’un Beyrouth quelque peu morose.

Le Garden Show a célébré pleinement son nom en faisant honneur au jardin sous toutes ses formes et dans toutes ses couleurs. Dans une ambiance jeune et sereine, les visiteurs de tout âge se sont promenés parmi les stands joliment aménagés pour chiner pour leurs jardins et leurs balcons et profiter des conseils des experts sur le jardinage dans l’art et la manière. Pour sa douzième édition, le Garden Show a mis l’accent sur le retour aux sources, le retour au village dans la maison familiale. Le Garden Show est un endroit où l’on peut discuter avec des experts et participer à différents ateliers. Cette année, les ateliers de jardinage animés par Kinda Bitar, présentatrice de l’émission Ard wa ward sur la chaîne de télévision Future TV, et Marc Beyrouty, professeur à l’Université Saint-Esprit de Kaslik (Usek) et animateur d’une émission horticole sur la MTV, étaient en vedette.
Le salon a également présenté des écoles de paysagisme qui expliquent leurs projets et leurs cursus. Des étudiants de l’Université américaine de Beyrouth, de l’Université libanaise et de l’Usek discutaient avec les jeunes des opportunités et des débouchés qu’offrent les études de paysagiste et d’ingénieur agronome.
Les enfants n’étaient pas en reste puisqu’un immense espace leur était consacré. Ils pouvaient ainsi apprendre, apprécier et planter à leur tour, mais aussi s’adonner à une foule d’autres activités de plein air.
Enfin, pour la deuxième année consécutive, les visiteurs ont pu découvrir l’espace consacré à l’écotourisme, Travel Lebanon. «Soixante exposants offraient des packages et proposaient des randonnées pour découvrir le Liban autrement, loin des sentiers battus du tourisme», explique Joumana Dammous, coorganisatrice de l’événement.
Ces cinq jours étaient un bol d’air frais et fleuri dans un Beyrouth qui se «bétonise» tous les jours un peu plus.

Christiane Tager Deslandes

Related

Nationalité. 112 Arabes et étrangers naturalisés par décret présidentiel

admin@mews

Après les excès des fêtes. Quels aliments privilégier?

admin@mews

Aoun-Geagea. Ce qui les sépare, ce qui les rapproche

admin@mews

Laisser un commentaire