Magazine Le Mensuel

Nº 3016 du vendredi 28 août 2015

Santé

Cancer de l’utérus: la pilule comme protection

La pilule contraceptive constitue un élément protecteur contre le cancer de l’endomètre ou cancer de l’utérus. En l’espace de 50 ans, quelque 400000 cas de cancers de l’endomètre avaient pu être évités grâce à l’utilisation de contraceptifs oraux, parmi lesquels 200000 au cours des dix dernières années. L’effet protecteur des contraceptifs oraux contre le cancer de l’endomètre persiste des années après l’arrêt de la pilule. Cet effet bénéfique existe même chez des femmes qui n’ont pris la pilule que pendant quelques années et se prolonge bien au-delà de la cinquantaine, l’âge auquel le cancer de l’endomètre commence à se manifester. Selon l’étude, la prise d’un contraceptif oral pendant 5 ans réduirait ainsi le risque d’environ 25% d’avoir un cancer de l’endomètre avant 75 ans.

 

Le chocolat chaud
Stimule les fonctions cognitives

Deux chocolats chauds par jour aideraient les personnes âgées à garder leur cerveau en santé et à maintenir leurs capacités cognitives, selon une étude. Sur les 60 participants qui prenaient deux tasses de cacao chaud par jour, 18 avaient une déficience du flux sanguin au début de l’étude. A la fin de celle-ci, ces derniers avaient connu une amélioration de 8,3% du flux sanguin vers les zones actives du cerveau et ils ont amélioré leur vitesse à un test de mémoire de travail, leur score ayant passé de 167 secondes à 116 secondes.

Le mariage
Contre le binge-drinking?

La vie de couple et le mariage semblent modérer les motivations alcooliques des plus fêtards, selon une étude effectuée par des chercheurs américains. Les adeptes du binge-drinking (la consommation excessive et rapide d’alcool) auraient tendance à mettre de l’eau dans leur vin une fois mariés. La raison augmente avec l’âge et la consommation d’alcool diminue en particulier après le mariage. L’étude montre l’importance des rôles sociaux et leurs effets bénéfiques sur la consommation d’alcool. Le mariage mène non seulement à un recul des habitudes de forte consommation d’alcool en général, mais que cet effet était bien plus accentué chez les personnes qui abusaient le plus d’alcool avant leur mariage.


Le pain blanc et le sucre
Lien avec la dépression

Une nouvelle étude portant sur les femmes ménopausées établit un lien entre les aliments à index glycémique élevé et un risque accru de dépression. Plus nous en mangeons, plus notre moral se détériore. L’excès de sucres et de céréales raffinées semble augmenter les risques d’inflammation cérébrale, ce qui pourrait entraîner la dépression. Par ailleurs, la réponse hormonale est également en cause. Plus l’index glycémique d’un aliment est élevé, plus le niveau de sucre dans le sang augmente rapidement, ce qui déclenche une réponse hormonale immédiate dans le corps pour réduire ce niveau de sucre via l’insuline. Cette chute brutale de sucre dans le sang entraîne ou accentue alors les sautes d’humeur, la fatigue, l’irritabilité et d’autres symptômes comme la dépression.


Les tongs
Des sandales instables

Si la tong est une star de l’été, pour la santé c’est autre chose. Premier problème: l’instabilité. Les chevilles, les genoux ou les hanches peuvent en payer les conséquences. Marcher avec des tongs, c’est aussi infliger à son talon des claquements qui forment de la corne. Et ce n’est pas le seul problème. Des chercheurs américains ont montré qu’une paire de tongs, malgré sa ventilation, abriterait 18000 bactéries.

L’épidémie d’Ebola
Un vaccin efficace

Pratiqué sept jours avant l’exposition à la souche Makona, ce vaccin qui est toujours en phase de test s’est révélé efficace à 100% pour immuniser des macaques contre le virus Ebola. Selon les chercheurs, le vaccin VSV-EBOV a permis de protéger un groupe entier de macaques exposés à ce virus. La protection s’est avérée partielle chez les animaux vaccinés trois jours avant l’exposition au virus.

 

NADA JUREIDINI

 

Related

Le diabète au Liban. Presque un demi-million de cas

admin@mews

[Copy of] Les sodas sucrés diminuent la réponse au stress

admin@mews

Les maladies cardiovasculaires. Bien gérer les facteurs de risque

admin@mews

Laisser un commentaire