Magazine Le Mensuel

Nº 3019 du vendredi 18 septembre 2015

general

Mettre fin à la poliomyélite. Un engagement continu

Depuis le lancement de l’initiative mondiale Polio Plus en 1988, 5 millions de personnes, principalement dans les pays en développement, marchent grâce à la vaccination antipoliomyélite. Sans cette vaccination, elles seraient paralysées. La poliomyélite prendra-t-elle fin dans un proche avenir?

Plus de 500 000 cas de polio sont évités chaque année grâce aux efforts des gouvernements et des partenariats avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Rotary International, l’Unicef, les centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies et les agences de développement des pays donateurs en charge de l’aide extérieure. Selon l’OMS, la poliomyélite affecte principalement les enfants de moins de cinq ans. C’est une maladie hautement contagieuse transmissible d’une personne à une autre. Près d’un malade sur deux cents souffrant de poliomyélite développe une paralysie irréversible. Parmi les personnes paralysées, cinq à dix pour cent meurent à cause de l’immobilisation des muscles de respiration. Aucun traitement curatif n’étant disponible, l’unique rempart à disposition, pour lutter contre cette maladie invalidante, est la vaccination. La poliomyélite est une pathologie virale pratiquement éradiquée du globe à l’exception de trois pays où elle reste endémique: l’Afghanistan, le Pakistan et le Nigeria.
 

Polio Plus au Liban
Les cas actuels de poliomyélite sont les plus difficiles à prévenir, en raison de nombreux facteurs, notamment l’isolement géographique, la faible infrastructure publique, les conflits armés et les barrières culturelles. Avant l’éradication totale de la poliomyélite, tous les pays encourent le risque d’une épidémie. Tant qu’il existe un enfant infecté, les enfants non vaccinés du monde risquent d’attraper la poliomyélite. Les estimations montrent que l’échec d’éradication des derniers foyers de poliomyélite pourrait aboutir à 200 000 nouveaux cas annuels, d’ici dix ans. Dans la plupart des pays, l’effort mondial a renforcé les capacités d’aborder d’autres maladies contagieuses en mettant en place des systèmes efficaces de surveillance et de vaccination.
Lors de sa visite au Liban à l’occasion du 30e anniversaire du programme Polio Plus au pays du Cèdre, le président de Rotary International, John F.Germ, affirme que l’aide financière d’urgence du Rotary et de ses membres au Moyen-Orient a constitué un facteur clé pour freiner l’apparition de la poliomyélite en Syrie et en Irak en 2013 et 2014 et éviter sa propagation dans la région. «L’année 2015 a ainsi été couronnée d’un succès sans précédent. Nous avons assisté à une année sans cas de poliomyélite en Afrique pour la première fois dans l’histoire du continent. Le Pakistan a, pour sa part, enregistré une baisse de 70% des cas sur un an. La tâche n’est pas encore accomplie, mais nous espérons pouvoir aboutir bientôt à un monde sans poliomyélite», dit-il. Les campagnes de vaccination et la surveillance sont encore à améliorer. Les deux prochaines années s’avèreront critiques pour garder le Nigeria et l’Afrique sur la bonne voie. Le soutien des bailleurs de fonds, des gouvernements et des partenaires est essentiel pour garantir des campagnes antipoliomyélite de qualité. Moins de 370 cas de poliomyélite ont été confirmés dans le monde en 2014, une réduction de plus de 99% par rapport aux années 1980, où près de 1 000 cas de contamination ont été enregistrés par jour. Les cas de poliomyélite ont baissé de plus de 99% depuis 1988, passant de 350 000 cas estimés à 359 cas déclarés en 2014. La réduction est le résultat d’un effort mondial pour éradiquer la maladie.

NADA JUREIDINI
 

Contribution de Sanofi Pasteur
En tant que fournisseur principal des vaccins antipoliomyélites oraux (VPO) et des vaccins antipoliomyélites inactivés (VPI), Sanofi Pasteur est partenaire de l’initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite depuis plus de vingt ans. L’introduction du VPI, vaccin utilisé dans la majorité des pays développés pendant des années et dans 126 pays dans le monde aujourd’hui, est une étape importante vers l’aboutissement à un monde sans poliomyélite d’ici 2018.

Related

Elections législatives. A la recherche de l’«obscurité créative»

admin@mews

Walid Khoury, député de Jbeil. Pas de déblocage sans l’élection de Aoun

admin@mews

Industrie. Belles perspectives à l’horizon 2015

admin@mews

Laisser un commentaire