Magazine Le Mensuel

Nº 3021 du vendredi 2 octobre 2015

ACCUEIL

3 questions à Abdel-Rahim Mrad

Vous avez rencontré, à Moscou, des responsables russes. Vos impressions?
Nous avons ren-contré Mikhaïl Bogdanov, envoyé du président russe au Moyen-Orient, et les entretiens ont porté sur la situation en Syrie. La position des responsables russes pour une solution en Syrie est connue. Ils croient qu’il faut lutter contre le terrorisme dans ce pays, non pas à la façon américaine, mais à travers une coalition régionale et internationale en accord avec le régime syrien, car le président syrien, élu par son peuple, est légitime et lui seul pourra le démettre. Les Américains et les Européens sont maintenant convaincus de la nécessité de lutter contre le terrorisme qui frappe à toutes les portes, et surtout avec le dossier naissant des migrants qui envahissent l’Europe. Les Russes sont convaincus que leur sécurité dépend de la sécurité en Syrie.

Et le Liban dans cette vision?
Le Liban ne constitue pas une priorité. Seul le combat contre le terrorisme prime, surtout en Syrie et en Irak. Mais sans aucun doute, la sécurité en Syrie pourra avoir des répercussions positives sur la situation au Liban.
 
Tous les dossiers en suspens au Liban attendent la solution en Syrie…
Nous avions un président de la République et les dossiers n’ont pas été résolus. Il ne faut pas tout lier à la présidentielle. Il faut d’abord voter une loi électorale basée sur la proportionnelle et, après les élections législatives, il sera toujours temps d’élire un président.

Arlette Kassas 

Related

Questions à Tony Abou Khater

admin@mews

3 questions à Chakib Cortbaoui.

admin@mews

Questions à Ibrahim Kanaan

admin@mews

Laisser un commentaire