Magazine Le Mensuel

Nº 3029 du vendredi 27 novembre 2015

  • Accueil
  • general
  • Khaled Zahraman, député du Akkar. «Nous ne lâcherons pas nos alliés»
general

Khaled Zahraman, député du Akkar. «Nous ne lâcherons pas nos alliés»

Selon Khaled Zahraman, député du Akkar, le Courant du futur a toujours encouragé tous les dialogues entre les différentes factions libanaises et la rencontre entre Sleiman Frangié et Saad Hariri vise à assouplir la tension qui règne dans le pays, sans forcément s’entendre sur le nom du prochain président de la République. Il a assuré, au passage, que les relations entre le Futur et les Forces libanaises (FL) sont au beau fixe malgré les «post» des partisans du FL qui tirent à boulets rouges sur Hariri sur les réseaux sociaux et dans les salons privés.
 

Les élections présidentielles se profilent-elles à l’horizon, comme certains observateurs semblent l’indiquer?
L’élection d’un président à la tête de l’Etat est devenue une urgence vu les développements en Syrie et les dangers sécuritaires et économiques qui guettent le Liban et menacent le monde. Il est peut-être temps de trouver une sortie de l’impasse d’autant plus que toutes les forces politiques locales, régionales et mondiales le réalisent. Après les attentats en Europe et en Afrique et les menaces planant sur toutes les capitales du monde, la communauté internationale souhaite, plus que jamais, que les choses se décantent au Liban et que le dossier de la présidentielle soit résolu.

Vu l’urgence et l’importance de cette échéance présidentielle, le Courant du futur est prêt à soutenir la candidature de Sleiman Frangié à la présidence au risque d’indisposer, une fois de plus, son allié principal, en l’occurrence Samir Geagea?
Par principe, nous avons toujours été des défenseurs acharnés du dialogue entre toutes les factions libanaises. Mais il faut que ce dialogue soit sérieux et productif, accompagné de mesures concrètes pour appliquer les points sur lesquels nous s’entendrions. Dans le passé, nous avions établi un dialogue avec le Courant patriotique libre (CPL). Depuis plusieurs mois et malgré les divergences profondes, nous avons des rencontres régulières avec le Hezbollah.
Je ne vois donc pas pourquoi tout ce bruit autour de la réunion de Sleiman Frangié et Saad Hariri.

Peut-être parce que les deux protagonistes ont tenté de se rencontrer en catimini et ne se sont pas concertés avec leurs alliés respectifs avant de le faire. Que craignent-ils au juste?
Rien du tout. Certes, en tant que membres du Courant du futur nous n’avons pas été mis au courant de cette réunion entre les deux hommes. Mais nous encourageons toutes sortes de rapprochement entre les factions libanaises. Ensuite, ce n’est pas parce que deux personnalités libanaises se sont rencontrées que, pour autant, cela signifie que la question de la présidence a été tranchée. Tous les Libanais doivent encourager ce genre d’initiatives à l’heure où toutes les institutions sont paralysées et que le pays est en voie de sombrer.

Hariri s’est-il concerté avec Geagea avant de rencontrer Frangié?
Je ne le sais pas.

Est-ce une façon de vous «venger» du rapprochement Aoun-Geagea que de donner, du moins l’impression, de ne pas avoir de problèmes à soutenir la candidature de Frangié?
Le 14 mars, c’est un esprit. Ce n’est pas un parti avec des règlements stricts. Je peux vous assurer qu’il n’y a aucun problème entre nous et nos alliés même si, parfois, nous avons des approches différentes des problèmes.

Sur les réseaux sociaux, les partisans des FL tirent à boulets rouges sur Saad Hariri qu’ils accusent de «tromper» son allié principal pour servir ses intérêts. Tout ne va pas donc aussi bien que vous le dites, n’est-ce pas?
Certes, avec nos alliés du 14 mars et avec les FL, nous passons parfois par des phases délicates où nos avis divergent, mais cela ne signifie pas que les choses se sont envenimées entre nous au point de la rupture. Nous tenons à nos alliés et quoi qu’il arrive, nous resterons main dans la main avec eux.

Est-il vrai que l’Iran et l’Arabie saoudite ont donné leur aval sur le nom de Sleiman Frangié?
Je pense que ce sont des rumeurs que certains médias s’empressent de rapporter. Je ne pense pas que nous en soyons déjà là.
 

Propos recueillis par Danièle Gergès

Related

Macam. L’art contemporain à portée de tous

admin@mews

L’USJ lance de nouvelles réformes. Des défis à relever

admin@mews

Energies renouvelables. Le premier pas a été franchi

admin@mews

Laisser un commentaire