Magazine Le Mensuel

Nº 3031 du vendredi 11 décembre 2015

general

Béjart Ballet Lausanne. Du bonheur… rien que ça!

Les 3, 4 et 5 décembre, le Béjart Ballet Lausanne s’est produit sur les planches du Casino du Liban sous la direction de Gil Roman, à l’initiative du We Group. Un moment de pur bonheur. Un spectacle magnifique qui s’applaudit debout et laisse indéniablement une trace. La joie.

Ça ne pouvait être que du bonheur. Ces filles et ces garçons qui coulent en rivière de diamants, tandis que des mains applaudissent à tout rompre la performance du Béjart Ballet Lausanne. Ils avancent, solennels, puis ils plongent, les bras prennent leurs aises, les jambes leur envol. Tout est délicat. La grâce des corps et des mouvements s’accorde parfaitement avec la musique. Des solos et des duos magiques avec des moments tenant du sublime nous font oublier la réalité. Les figures composées par les danseurs sont magnifiques, un pur moment de grâce. La belle harmonie entre la lumière, les danseurs et les mouvements, sans oublier les costumes, sublime l’instant. Le danseur et chorégraphe Gil Roman, directeur du Béjart Ballet Lausanne depuis la mort de Béjart en 2007, suit les pas du maître. Gil Roman est un ancien danseur de la compagnie, mais il dirige une génération de danseurs qui n’ont pas, pour la plupart, travaillé avec Maurice Béjart.
 

Surprise et émotion
Le Béjart Ballet Lausanne est une compagnie qui fait le tour du monde. Elle surprend, sublime et séduit les publics de différents horizons depuis 1987. Le Béjart Ballet Lausanne est le fruit du travail d’un grand chorégraphe du XXe siècle, Maurice Béjart. «Une symbiose entre un créateur, son répertoire et ses interprètes». Depuis plus de vingt-cinq ans, le Béjart Ballet Lausanne présente dans le monde les chorégraphies de Maurice Béjart. Quarante et un danseurs de vingt-deux nationalités, en harmonie parfaite avec le style du maître, composent cette troupe. Ils sont applaudis chaque année un peu partout dans le monde. Mais c’est à Paris que l’histoire du ballet débute. Maurice Béjart chorégraphie pour sa première compagnie Les Ballets de l’étoile, au début des années 50. Puis en 1960, il crée le Ballet du XXe siècle, à Bruxelles. En 2000, il déplace sa troupe en Suisse, à Lausanne. Le Béjart Ballet Lausanne voit alors le jour et se distingue par son univers contemporain.

 

Christiane Tager Deslandes

Related

Yolanda Soler Onis. Promouvoir et diffuser l’Espagnol

admin@mews

Caracalla inaugure les festivités de Baalbeck. Sur la route de la soie

admin@mews

Dîner d’Henri Sfeir. Maronité politique, armée et institutions au menu

admin@mews

Laisser un commentaire