Magazine Le Mensuel

Nº 3036 du vendredi 15 janvier 2016

HORIZONS

Renouvellement des passeports. Le vrai du faux

Le problème du renouvellement du passeport a semé la panique parmi les Libanais, qui ne savaient plus ce qu’il fallait faire, vu que la date limite pour ce renouvellement a déjà pris fin. De longues files se sont formées devant les bureaux de la Sûreté générale.
 

L’affaire des passeports a commencé début 2013. Une recommandation de l’Organisation de l’aviation civile internationale (Oaci), datant du 31 décembre 2012, invite ses Etats membres à retirer de la circulation, à partir du 24 novembre 2015, les passeports dont les informations ne peuvent être lues par le lecteur optique.
En janvier 2014, la Sûreté générale a arrêté de délivrer des passeports sur lesquels étaient inscrits des accompagnateurs et, en janvier 2015, elle a cessé le renouvellement de ces passeports, si bien que les nouveaux documents sont compatibles avec cette recommandation. Toutefois, pendant ce temps, aucune campagne n’a été menée pour informer les Libanais détenteurs de passeports renouvelés de devoir les changer. La mesure appliquée depuis quelques jours les a pris de court.
Le problème des anciens passeports renouvelés se situe dans les pages 4 et 47. La page 4 est relative au renouvellement, et la page 47 est consacrée aux accompagnateurs, généralement des mineurs sur le passeport de leurs mères. Ces deux pages ne peuvent être lues par le lecteur optique. Quelque 200 000 Libanais sont concernés par ces passeports et doivent donc présenter des demandes pour de nouveaux documents de voyage, mais rien ne presse s’ils ne sont pas tenus de voyager prochainement. Ils peuvent attendre avant d’entreprendre les formalités pour de nouveaux passeports. Mais ils ne peuvent plus utiliser celui qu’ils détiennent, même si la date d’expiration n’est pas venue à terme, étant donné que les pays membres de l’Oaci n’accepteront plus ces documents.

 

Frais supplémentaires
Un autre problème concerne les frais occasionnés par ce renouvellement, et qui devront être assumés par les particuliers, alors qu’ils avaient déjà payé ceux du renouvellement de leurs passeports pour cinq ans. Les personnes concernées s’interrogent sur la question de savoir pourquoi la Sûreté générale n’avait pas expliqué les mesures rendues nécessaires par la recommandation de l’Oaci, avant de leur renouveler un passeport valable pour cinq ans, et leur faire payer des frais supplémentaires, d’autant que cette recommandation est prise depuis la fin de 2012. Selon les estimations, la Sûreté générale empochera environ quarante millions de dollars de la délivrance de ces nouveaux passeports.
La mesure devait être initialement appliquée avant le 10 janvier 2016. Mais les interminables files d’attente aux guichets de la Sûreté générale ont contraint l’institution à repousser le délai au 20 janvier. Tous les passeports libanais renouvelés devront être remplacés par des passeports neufs. Les passeports valides non renouvelés sont toujours valables.
Concernant les visas déjà obtenus sur les anciens passeports, ils seront toujours valides, car anciens et nouveaux passeports seront agrafés.
Certains pays, l’Afrique du Sud notamment, ont refoulé des Libanais détenteurs d’un passeport renouvelé, qui avaient pourtant des permis de séjour. Et l’Arabie saoudite envisage d’appliquer bientôt ces mesures.

 

Quid des expatriés?
Un autre problème reste celui des Libanais expatriés. Ils pourront rentrer au pays avec leurs passeports et se procurer un passeport neuf, comme ils peuvent se présenter aux consulats libanais à l’étranger pour demander un nouveau passeport, mais cette mesure prend environ deux mois avant d’être en possession de leurs nouveaux passeports, car les demandes devront être acheminées au Liban et les passeports seront délivrés par la Sûreté générale. Ils conserveront leurs anciens passeports le temps d’en recevoir un nouveau.
Autre point sensible. Il est connu que le passeport biométrique devra être applicable dans quelques mois. Cela voudrait-il dire que les Libanais auront à assumer une fois encore de nouveaux frais pour changer leurs passeports? Il est conseillé aux Libanais de ne pas se précipiter pour déposer des demandes de nouveaux passeports s’ils ne sont pas tenus de voyager dans l’immédiat, afin d’éviter d’en payer encore une fois le prix.

Arlette Kassas

Visas valides
Le consulat de France a déclaré dans un tweet: «Vous pouvez continuer à déposer une demande de visa avec un passeport libanais renouvelé manuellement», soulignant aussi que la «décision d’annulation des passeports libanais renouvelés à la main n’oblige pas les voyageurs concernés à se faire délivrer un nouveau visa».
Le site Web de l’ambassade des Etats-Unis a indiqué que «les Libanais détenteurs d’un visa américain valide et qui ont besoin de changer leurs passeports à cause des nouvelles régulations mises en place peuvent continuer à utiliser leurs visas pour les USA sur leurs passeports expirés ou annulés, s’il n’y a aucun changement de leurs données biographiques».

Related

Le Kenya. A couper le souffle

admin@mews

L’Australie. Le pays des 1001 découvertes

admin@mews

Otello vs Otello. Rossini et Verdi, puissance et intensité

admin@mews

Laisser un commentaire