Magazine Le Mensuel

Nº 3041 du vendredi 19 février 2016

general

TSL. Les données téléphoniques au centre du procès

Les séances de la chambre de première instance du Tribunal spécial pour le Liban (TSL), chargé de juger les assassins de Rafic Hariri, se poursuivent à La Haye. Elles se concentrent actuellement sur le témoignage d’un représentant de la société de téléphonie mobile libanaise alfa (qui y travaille depuis avril 2012), concernant les technicités relatives aux appels téléphoniques et messageries, les techniques d’émission, de stockage et de retrait des données télécoms, ainsi que le système de facturation des communications. Le témoin est ingénieur en microélectronique et bénéficie de mesures de protection de témoin. Il a répondu aux questions de l’accusation, en sa qualité de représentant de la société qui l’emploie, sur la manière dont les données téléphoniques ont été collectées à la suite de la requête de l’accusation dans le cadre de son investigation.
Un échange serré a eu lieu entre la défense et l’accusation sur la pertinence de prolonger l’audition de ce témoin au-delà de la période initialement prévue. Le conseil de défense a contesté une proposition de le contre-interroger par vidéoconférence à partir de Beyrouth, faisant valoir le principe de «l’égalité de traitement». Les juges devront se prononcer dans les prochains jours sur cette question.
Cinq des accusés dans cette affaire ont été identifiés sur la base de la géolocalisation des appels téléphoniques avant l’attentat.

Related

Implant d’une prothèse. Une patiente avec un crâne en 3D

admin@mews

Free State of Jones. Entre les Blancs et les Noirs

admin@mews

Farid Khazen, député du CPL: «Statu quo en Syrie»

admin@mews

Laisser un commentaire