Magazine Le Mensuel

Nº 2977 du vendredi 28 novembre 2014

  • Accueil
  • general
  • Beirut & Beyond International Music Festival. Beyrouth est votre scène
general

Beirut & Beyond International Music Festival. Beyrouth est votre scène

Premier festival indépendant au Liban à promouvoir les musiciens émergents de la région arabe et du monde, Beirut & Beyond International Music Festival est à sa deuxième édition qui aura lieu du 4 au 7 décembre, dans plusieurs endroits de la ville.

Créé en partenariat avec le Festival de musique du monde d’Oslo, principal acteur sur la place musicale mondiale, Beirut & Beyond International Music Festival a connu un grand succès lors de son lancement l’année dernière. L’événement a constitué le premier espace de rencontre et de performance pour les artistes indépendants émergents et a permis de souligner le besoin pour une plateforme régionale durable pour leurs talents.
Après une campagne de financement participatif, «crowdfunding», lancée sur Zoomal, plateforme soutenant de nouveaux projets indépendants dans le monde arabe, Beirut & Beyond invite le public libanais à quatre jours de musique, de concerts, de rencontres avec des musiciens exceptionnels, de vibration aux divers genres et sons proposés.
Jeudi 4 décembre
Masrah al-Madina
20h, REK Son nom est connu sur la scène locale; Raed el-Khazen et sa guitare électrique engendrent chaque fois une sensation de bien-être. Entouré de deux musiciens qu’il a rencontrés à New York il y a plus de dix ans, le trio REK interprètera des compositions du musicien dans un écrin stylisé et ouvert.
21h30, Mehdi Nassouli Très jeune, Mehdi Nassouli s’est plongé dans la connaissance des rythmes et des sons traditionnels marocains, réalisant même un voyage initiatique auprès des grands maîtres de son pays natal. Sa vie est entièrement consacrée à l’exploration de la voix et de multiples instruments.
Metro al-Madina
22h30, Islam Chipsy Véritable expérience sonore, Islam Chipsy représente l’avant-garde de la nouvelle génération égyptienne d’electronica où la musique classique arabe et les rythmes populaires, «shaabi» sont façonnés en un nouveau son appelé «mahraganat». Une soirée qui promet d’être dansante!
Vendredi 5 décembre
Metro al-Madina
21h30, Bugge Wesseltoft Le musicien norvégien, Bugge Wesseltoft, est parvenu à créer un «futur jazz» unique et frais. Mû par la volonté de permettre à l’inspiration, aux influences et aux collaborations de mener à la découverte d’un mode d’expression personnel et unique, il accueillera à ses côtés le bassiste libanais Elie Afif.
22h30, DNB project Liliane Chlela aux effets (electronics), Bachar Farran à la basse et Fouad Afra à la batterie, The DNB project propulse le Drum’n’bass à une phase autre, produisant une fusion unique de sons électro-acoustiques variés.
Samedi 6
Mansion
19h30, Daniele Camarda Métissant les diverses traditions relatives aux instruments à cordes avec des sonorités électro modernes, le bassiste italien, Daniele Camarda, penche naturellement vers une attitude d’improvisation qui l’a mené à explorer divers horizons, du jazz contemporain aux projets multimédias.
Station Beirut
21h30, Democratoz Groupe algérien composé de huit membres, visage d’une nouvelle génération musicale, qui métisse reggae, musique algérienne du monde, rythmes africains, gnawa, jazz et dub, enrobés de sons électro tranchants.
22h30, Skip & Die Né de la rencontre entre l’interprète sud-africaine, Cata. Pirata, et le producteur néerlandais Jori Collington, Skip & Die distille un univers empli de psychédélisme cosmique, de corps en métamorphose, de propos sociopolitiques et d’une opposition illimité au statu quo.
Dimanche 7
Concrete 1994
20h, Gesing/Rohrer/Meyer Klaus Gesing au saxophone et à la clarinette, Samuel Rohrer aux percussions et à la batterie, et Björn Meyer à la basse, sont venus explorer ensemble des rythmes empiriques et des paysages sonores expérimentaux, alternant entre des textes improvisés et composés.
21h, Ensemble Alif Du Liban, d’Egypte, de Palestine, d’Irak, les cinq membres de l’Ensemble Alif, ont montré depuis leur première performance ensemble en 2012 à quel point chaque musicien peut à la fois s’affirmer seul et être en synergie avec son groupe.
22h30, Hello Psychaleppo Pronfondément ancré dans la musique traditionnelle orientale, Hello Psychaleppo s’est démarqué par un son expérimental unique, emmêlant les mélodies bédouines Mawwals aux chœurs du vieux «tarab» qu’il mixe à des sonorités psychédéliques.

Nayla Rached

Billets en vente au Virgin et en ligne:
www.ticketingboxoffice.com

Related

Sanctions contre le Hezbollah, revirement de Joumblatt…

admin@mews

Valérie Abou Chacra. La nouvelle reine de beauté

admin@mews

Jenifer Bartoli. Amour fou et bonne nouvelle!

admin@mews

Laisser un commentaire