Magazine Le Mensuel

Nº 3046 du vendredi 25 mars 2016

Moyen-Orient

Moyen-Orient

Arabie saoudite
Les contrats publics revus à la baisse

Le gouvernement d’Arabie saoudite, sous la pression du recul des prix de l’or noir, a ordonné à ses ministères de revoir à la baisse d’au moins 5% le coût des contrats conclus. Cette baisse pourrait ralentir davantage la croissance économique des pays exportateurs de pétrole et affecter le secteur de la construction qui lutte pour sa survie à l’ombre d’un recul de l’argent liquide et de la hausse du coût de la main-d’œuvre. Le document envoyé aux ministères par celui de l’Economie leur recommande de rationaliser leurs dépenses respectives et d’améliorer l’efficience de leurs départements. Les nouvelles instructions interdisent aux ministères et établissements publics de signer un quelconque contrat sans l’approbation préalable du ministère des Finances. Le gouvernement saoudien a enregistré un déficit budgétaire record de près de 100 milliards $ et tente de trouver les moyens de colmater le trou. Il planifie notamment d’accroître les revenus du Trésor par une hausse des taxes. Mais ce moyen pourrait prendre des années pour démontrer son efficacité, ne laissant au royaume que la compression budgétaire pour alléger les pertes.

Egypte
La livre dévaluée

L’Egypte a dévalué sa monnaie de 13% et annoncé la possibilité de l’adoption d’un taux de change flexible pour faire face à la rareté du billet vert sur son marché. La Banque centrale égyptienne a annoncé qu’elle n’hésiterait pas à faire usage de tous les outils dont elle dispose pour préserver l’ordre sur le marché de change et la stabilité des niveaux du prix à moyen terme. Les réserves en devises étrangères du pays sont passées de 36 milliards $ en 2011 à 16,5 milliards à fin février 2016, un montant suffisamment juste pour couvrir trois mois d’importations. L’activité touristique a baissé à la suite du crash de l’avion russe dans le Sinaï en novembre dernier, exacerbant la crise de manque de billets verts sur le marché domestique et menaçant sérieusement la capacité de l’Etat à payer les importations de produits vitaux, y compris les médicaments.

Related

Moyen-Orient

admin@mews

Moyen-Orient

admin@mews

Moyen-Orient

admin@mews

Laisser un commentaire