Magazine Le Mensuel

Nº 3048 du vendredi 8 avril 2016

Événement

Trafic humain. Libération de 75 jeunes Syriennes séquestrées

Le démantèlement d’un grand réseau de trafic d’êtres humains au Liban a alimenté la scène libanaise pendant plusieurs jours. Une opération de police a permis de sauver soixante-quinze jeunes filles, majoritairement syriennes.
Au cours de raids effectués, fin mars, dans des boîtes de nuit de la région de Jounié, une dizaine d’hommes et de travailleuses à domicile dans ce secteur ont été arrêtés. De fil en aiguille, toute l’affaire est dévoilée.
Selon un communiqué des Forces de sécurité intérieure (FSI), les victimes de ce trafic, qui ont été libérées, ont subi des «tortures physiques et psychologiques». Elles ont été menacées de prendre d’elles des photos nues si elles refusaient d’avoir des rapports sexuels avec leurs clients. Plusieurs d’entre elles ont vécu des expériences d’avortement traumatisantes (plus de 200 cas en quatre ans).
L’histoire de ces 75 jeunes femmes dépasse toute imagination. Le réseau était dirigé par un Libanais, aidé d’un Syrien. Les femmes étaient sous contrôle et surveillance étroite. A chacune de leurs erreurs, elles étaient sévèrement punies. On les faisait venir de Syrie par des intermédiaires, deux hommes et une femme, sous prétexte de les faire travailler dans un restaurant. Dès leur arrivée au Liban, leurs papiers et leurs téléphones mobiles étaient confisqués, et elles étaient tenues prisonnières dans le bâtiment où elles étaient obligées de recevoir les clients pendant plus de vingt heures par jour. Elles ne sortaient jamais et certaines d’entre elles ont eu des problèmes de santé.
Le réseau a été découvert quand huit de ces femmes ont décidé de fuir. Trois d’entre elles ont changé d’avis à la dernière minute. Les autres ont poursuivi leur chemin et ont pris un bus. Elles ont raconté leur histoire au chauffeur du bus qui a pris contact avec les autorités compétentes.

Related

Assassinat de Kantar. Riposte «light» du Hezbollah à Chebaa

admin@mews

Vivre ensemble. Le «oui» de la jeunesse

admin@mews

Retrait russe de Syrie. 8 et 14 mars: interprétations opposées

admin@mews

Laisser un commentaire