Magazine Le Mensuel

Nº 3049 du vendredi 15 avril 2016

Supplément

USJ. Une permanente dynamique de renouvellement

Alors que l’un des soucis premiers de l’Université Saint-Joseph (USJ) est d’innover et de présenter des bouquets complets de programmes, les nouveautés ne peuvent que se multiplier.

Assouvir toutes les ambitions
Interviewé par Magazine, le Pr Salim Daccache s.j, recteur de l’USJ, annonce que dans le domaine de la licence, un diplôme de computer sciences a été récemment introduit au sein de l’Institut national de la communication et de l’information (INCI). Plus encore, «pour l’Académie de management hôtelier affiliée à l’Institut de gestion des entreprises (IGE), le projet d’entrer dans l’Alliance Paul Bocuse se concrétise alors qu’on s’apprête, en même temps, à lancer une licence en gestion des réseaux sociaux», confie le Pr Daccache. Dans le monde des masters, le master de critique d’art et curatoriat comble un vide en formant des professionnels de l’art, marché qui se développe fortement au Liban et dans la région. Aussi, le nouveau master LLM à la Faculté de droit répond, lui aussi, à un besoin important dans le monde du droit des affaires. Soulignons, dans le même ordre d’idées, qu’une nouvelle discipline, Formation des formateurs en pédagogie, est lancée à la Faculté des sciences de l’éducation et que des formations de diplômes universitaires dans le domaine des sciences médicales seront mises en route dès la rentrée prochaine. «Nous allons vers la création d’un institut supérieur de santé publique et d’un institut d’ergothérapie», souligne le recteur, ajoutant que «le Master Oil and Gaz continue son parcours, mais que l’inertie au niveau des projets d’extraction du pétrole dans les eaux libanaises a ralenti l’enthousiasme des débuts».
Dès septembre prochain, des programmes en langue anglaise démarrent à l’USJ qui compte plus de 250 universités partenaires à travers le monde: un PhD en éducation à l’Institut des Lettres orientales, une licence en management à la Faculté de gestion et de management, un master en Ressources humaines à la Faculté des lettres et des sciences humaines, un master en Sciences dures à la Faculté des sciences. Entre le sérieux de son diplôme et de sa formation et la qualité de son enseignement, l’USJ s’impose aussi bien dans le monde de l’enseignement supérieur que dans celui du travail. «Nos diplômés ont été toujours les pionniers du développement de la société et de l’Etat libanais dans les différents domaines médical, infrastructurel, juridique, administratif, social et économique», assure le recteur. Ajoutant que «l’USJ est aussi présente au niveau du développement de la société civile: l’USJ mentor Unit, qui a été lancé par un appui du Catholic relief service et du  Mepi, a réussi durant les deux dernières années à former environ 200 responsables des ONG libanaises par un programme académique réalisé par les enseignants de l’université».
 

Quand la pédagogie bat son plein
La pédagogie universitaire de l’USJ privilégie la méthode active en classe: selon le recteur, un cours, ce n’est plus pour débiter des informations, mais pour discuter, échanger et construire un savoir. D’autre part, tout cours universitaire ou programme de licence et, surtout de master, suppose une sortie de la classe pour aller confronter son savoir avec le réel dans le cadre d’un stage. De même, tout programme suivi par un étudiant suppose un travail de recherche, élément qui occupe une place de plus en plus prépondérante.

 

Des étudiants pleinement satisfaits
Le service de la vie étudiante a atteint sa vitesse de croisière, en offrant une multitude d’activités culturelles, sociales et récréatives, en plus du sport dans ses différentes disciplines. Le service social des bourses et des prêts est, lui aussi, axé sur les étudiants: cette année, l’USJ aide plus 2 850 jeunes de tous bords, le budget des bourses ayant atteint le chiffre de plus de 14 millions de dollars.
Un service de l’orientation sillonne également les établissements scolaires pour informer des spécialisations que l’USJ assure et faire l’orientation des élèves vers ce qui correspond à leurs désirs et capacités. Le service au Berytech accueille des centaines de jeunes désireux de s’informer et de s’engager. Chose nouvelle: dans les facultés, il y a désormais une personne ressource pour l’orientation surtout du niveau licence au niveau master. Quant au volet international et dans le cadre d’un programme comme Erasmus+, des étudiants de l’USJ profitent annuellement d’une sortie vers les universités les plus prestigieuses afin de faire un semestre dans leurs disciplines ou plus.

Natasha Metni

Related

LCU. Des diplômes qui répondent aux besoins du marché du travail

admin@mews

Tout pour l’homme

admin@mews

Supplément Montres 2015: numéro gratuit de 80 pages

admin@mews

Laisser un commentaire