Magazine Le Mensuel

Nº 3054 du vendredi 20 mai 2016

  • Accueil
  • general
  • Baalbeck souffle ses 60 bougies. De l’intensité, de la passion
general

Baalbeck souffle ses 60 bougies. De l’intensité, de la passion

Il n’est plus envisageable de se demander si la forteresse antique accueillera ses artistes et son public, le Festival de Baalbeck reste et restera à Baalbeck. Pour fêter ses 60 ans, un programme riche en émotions et en couleurs musicales.

Vendredi 22 et samedi 23 juillet 
Caracalla, Sur la route de la Soie 
«Il était naturel que la fête de nos 60 ans soit inaugurée avec la troupe de Caracalla», dit Nayla de Freige, présidente du festival. «Natifs de Baalbeck, ils se sont inspirés et enrichis de ce patrimoine pour conquérir le monde… Abdel-Halim Caracalla et ses enfants, Ivan et Alissar, travaillent d’arrache-pied avec leurs équipes depuis des mois et des mois sur une nouvelle création dont la musique, la chorégraphie, les costumes et la mise en scène sont inédits». La route de la Soie nous invite à traverser l’Histoire et la Géographie, en faisant revivre les événements qui ont donné aux hommes des racines culturelles profondes, définissant le tracé historique des régions et des peuples, les échanges culturels et commerciaux entre les civilisations. Source d’inspiration des écrivains, poètes et différents artistes, cette performance est tirée tout droit des tribulations de la route de la Soie, ses aventures, ses expériences et ses risques, explorant le passé lointain et les différentes traditions et cultures des peuples. 
Marches du temple de Bacchus.
Billets: 60 000 L.L., 90 000 L.L., 135 000 L.L., 180 000 L.L. et 225 000 L.L.

Samedi 30 juillet 
Jean-Michel Jarre

Pionnier de la musique électronique, Jean-Michel Jarre est loin d’avoir dit son dernier mot. Il vient de sortir un nouvel album, Electronica vol. 2: the heart of noise, la suite d’Electronica vol. 1: The time machine, sorti en octobre dernier; un projet où il croise sa musique avec celle d’artistes qui ont été ou sont une source d’inspiration, depuis 40 ans. Dans ce 2e volet, il invite Jeff Mills, Rone, Pet Shop Boys, Primal Scream, Peaches, Sébastien Tellier, Cyndi Lauper ou Edward Snowden. «L’un des thèmes de tout ce projet, c’est notre rapport ambigu à la technologie. Certaines personnes passent plus de temps à caresser leurs smartphones que leurs partenaires», dit Jarre. Après les festivals de Montreux et de Nîmes, il s’arrêtera à Baalbeck, avec la promesse d’un concert, d’un show inoubliable, préparé avec la collaboration de We Group.
Marches du temple de Bacchus.
Billets: 75 000 L.L., 135 000 L.L.,
180 000 L.L., 240 000 L.L. et 330 000 L.L.
 
Jeudi 4 août 
Mika

Il est adulé par les Libanais, Mika, le prodige britannique de la musique internationale qui fait allusion au pays d’origine de sa mère libanaise. En 2007, son 1er disque, Life in cartoon motion, fait un tabac international; il se place tout de suite no1 en Grande-Bretagne et 11 autres pays. Relax, take it easy, Lollipop, Grace Kelly… ses tubes sont sur toutes les lèvres. Après The boy who knew too much et The origine of love, Mika travaille sur son 4e album, No place in heaven. Avec plus de 10 millions d’albums vendus, des récompenses or et platine de 32 pays, sa participation comme juge dans la version italienne de X Factor et coach à The Voice France, Mika entraîne les foules.
Marches du temple de Bacchus.
Billets: 50 000 L.L., 90 000 L.L., 135 000 L.L. et 180 000 L.L.
 
Vendredi 12 août 
Bob James Quartet

Invitation à une ambiance intime et ambrée à l’intérieur du temple de Bacchus, récemment rénové. Ambiance jazz, avec le légendaire claviériste et jazzman, maître du «smooth jazz», l’un des architectes du jazz fusion des années 70: Bob James. Il sera accompagné par Carlitos Del Puerto (basse), Billy Kilson (batteries) et Perry Hughes (guitare). Découvert par Quincy Jones au début des années 60, deux fois vainqueur des Grammy Awards, il est l’un des artistes les plus «samplés» dans l’histoire du hip-hop, par de grands noms tels que A Tribe Called Quest, De La Soul, Run-DMC, Arrested Development, Jay-Z… Avec une carrière en constante évolution, Bob James ne cesse de captiver son public à travers le monde, celui de Baalbeck en fera partie. 
Temple de Bacchus.
Billets: 50 000 L.L., 100 000 L.L. et 150 000 L.L.

Vendredi 19 août
Abeer Nehmé, al-Moutanabbi … Mousafiran Abadan

La chanteuse et musicologue libanaise, Abeer Nehmé, se lance dans un périple musical sur les traces du plus grand poète arabe, Abou Tayyeb al-Moutanabbi, à travers les étapes de ses voyages, et même au-delà, dans des zones inexplorées par le poète lui-même. Dialogue des chants et des cultures, de l’Irak, où est né al-Moutanabbi, à l’Andalousie, des célébrations du désert arabe au rythme des mélodies des Tziganes de Hongrie, au folklore de Damas et d’Alep jusqu’aux rives de la Grèce et de la Turquie. Quant aux hymnes spirituels araméens, ils trouvent leur écho dans les chants soufis du Maghreb. De l’autre côté de la rive méditerranéenne, la musique libanaise va à la rencontre des chansons de Sardaigne où s’étaient installés les Phéniciens, alors que les mélodies du patrimoine égyptien retrouvent celles de l’Iran, de l’Inde et de l’Asie mineure; une histoire autre de notre région.
Temple de Bacchus.
Billets: 45 000 L.L., 75 000 L.L. et 105 000 L.L.

Dimanche 21 août
Lisa Simone

Elle s’était produite à Baalbeck en 1998, Nina Simone dans toute sa splendeur. Moins de deux décennies plus tard, c’est sa fille qui foulera le temple de Bacchus. Lisa Simone interprétera ses propres morceaux, ainsi que les classiques de sa mère. Il lui aura fallu du temps pour donner vie à son talent et à ses chansons. Après un début de carrière salué par la critique, elle reprend le répertoire de sa mère en studio avec Simone on Simone, et sur scène aux côtés de Dianne Reeves, Angélique Kidjo et Lizz Wright. Elle s’est démarquée avec la sortie, en 2014, de son 1er album, All is well, suivi cette année de My world.  En 2016, elle foule les scènes les plus prestigieuses dont celle de l’Olympia de Paris et du Festival de jazz de Montreux.
Temple de Bacchus.
Billets: 50 000 L.L., 100 000 L.L. et 150 000 L.L.

Vendredi 26 août
 Sherine Abdel-Wahab

La chanteuse égyptienne, Sherine, présente ses premières chansons dans un album collectif. Suivra un duo avec Mohammad Mehyi sous le titre de Bhebak, au début de l’an 2000. Nasr Mahrous lui produit alors un album avec Tamer Hosni, Free Mix. Le succès est immédiat avec surtout Ah, ya leyl . Les succès s’enchaînent avec Jorh tani, en 2003, année où elle partage la vedette du film Mido Machakel avec Ahmad Helmi. En 2005, elle présente son album Lazem a’ich, puis sort Btamenak , puis Is’al alaya.
Marches du temple de Bacchus.
Billets: 50 000 L.L., 90 000 L.L., 135 000 L.L. et 180 000 L.L.

Dimanche 28 août
José van Dam chante Carlos Gardel

Au temple de Bacchus, un trio inattendu: un baryton adulé sur les scènes du monde, José van Dam, un contrebassiste du jazz, Jean-Louis Rassinfosse, et un pianiste polymorphe rebelle qui n’est jamais là où on l’attend, Jean-Philippe Collard-Neven. Les trois artistes sont réunis autour de leur passion commune pour la musique du légendaire baryton argentin, Carlos Gardel (1890 –1935), dont ils revisitent le répertoire: Adios Muchachos, Caminito, La Cumparsita, Soledad, l’immortel Mi Buenos Aires querido ou bien la mythique Volver, chanson thème du film Hable con ella de Pedro Almodovar. «Notre projet est un peu une épuration du tango, en le jazzifiant avec l’apport de la contrebasse et en lui rendant ses lettres de noblesse», écrit José van Dam.
Temple de Bacchus.
Billets: 50 000 L.L., 100 000 L.L.
et 150 000 L.L.

Nayla Rached

En vente au Virgin Megastore et en ligne: www.ticketingboxoffice.com et à l’entrée de l’Acropole Baalbeck (à partir de juillet).

Photos: DR – Franck Loriou – EDDA/ Tom Sheehan

Related

A Zouk. Main dans la main avec le conservatoire

Marcel Khalifé. Un artiste engagé aux visages multiples

Sûreté générale. Les documents requis pour les passeports biométriques

Laisser un commentaire


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.