Magazine Le Mensuel

Nº 3073 du vendredi 6 janvier 2017

Mena

News Mena

-18%
Les prix des locations
La moyenne des loyers aux EAU en baisse

Les marchés de l’immobilier au nord des Emirats arabes unis sont restés stables, l’offre constante empêchant les taux de croître, selon l’agence Asteco. La moyenne des loyers est demeurée de 18% inférieure à celle de 2008. Les loyers à Sharjah ont reculé de 1%, alors qu’à Ras al-Khaimah, ils ont progressé de 1% en rythme trimestriel. Selon John Stevens, directeur d’Asteco, «la stabilisation du marché est le fait d’une répercussion des taux des loyers à Dubaï, ce qui permet un rééquilibrage. On assiste à un nombre non négligeable de relocations d’expatriés, travaillant à Dubaï». Ras al-Khaimah est l’émirat le plus performant, vu l’offre importante en termes de tourisme et d’activités de divertissement. Sa zone franche et ses PME ont créé une demande sur les espaces bureaux et les unités de logement. A Ajman, la progression des locations est attribuée à une meilleure qualité de l’offre immobilière et des connexions routières. A Fujaïrah, les loyers sont demeurés stables.

Bahreïn
Chopard rénove sa boutique

L’horloger suisse Chopard a dévoilé sa nouvelle boutique rénovée à Bahreïn, située dans les locaux du Ritz-Carlton Manama. La rénovation du décor intérieur du magasin de luxe porte la signature de l’architecte français Thierry W. Despont. Le nouvel aménagement se caractérise par l’utilisation du bois de chêne de couleur blanche, d’un cuir de qualité supérieure, de la soie et du velours.
M. Despont a choisi de conserver le même thème de luxe de l’ancienne boutique, en y ajoutant une touche moderne, où des coins bien définis sont dédiés à des articles de joaillerie, des montres et des accessoires. L’architecte a centré ses efforts sur la création d’une ambiance intime, permettant aux clients de se balader dans la boutique d’une manière détendue.
«Avec un tel environnement, nous souhaitons que nos clients découvrent les multiples facettes de l’univers de Chopard», a souligné Caroline Scheufele, directrice artistique de la maison.

16 000
Relocations
Déplacements entre les pays du CCG

Selon le secrétariat général des pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG), 25 millions de nationaux du Golfe se sont déplacés entre les pays du CCG, pour tourisme ou pour des impératifs professionnels en 2015. Le Koweït a occupé la tête du peloton du choix des nationaux du Golfe pour travailler dans son secteur privé. 16 000 citoyens du Golfe se sont relogés dans d’autres pays du CCG, en raison d’emplois trouvés dans le secteur privé. Le Koweït a accueilli 10 000 citoyens du Golfe, alors que les EAU en ont reçu 1 893 et l’Arabie saoudite 1 887. Le secteur privé du Qatar en a attiré 959, alors que Bahreïn et Oman en ont admis respectivement 512 et 163. Le secteur public de nombreux pays du Golfe réserve un traitement égal aux ressortissants de cette région en termes d’allocations salariales et sociales. Dans ce secteur, le nombre des nationaux a augmenté de 50%, le nombre des fonctionnaires étant passé de 10 000 en 2006 à 15 000 en 2015. Là aussi, le Koweït a occupé la 1ère position en recrutant plus de 10 000 non-Koweïtiens.

655 dollars
Amende infligée aux automobilistes contrevenants au Koweït

Les automobilistes contrevenants au code de la route, qui stationnent leurs véhicules dans des endroits réservés aux handicapés, seront passibles d’un mois de prison et du paiement d’une amende de 655 dollars. La loi, entrée en vigueur le 1er janvier 2017, s’inscrit dans la lignée de l’article 63 de la loi 8/2010, portant sur les droits des handicapés, a rapporté Kuwait Times. Cette loi a été élaborée conjointement par la directrice de l’Autorité publique en charge des handicapés, Shafika el-Awadhi, et le ministère de l’Intérieur. Mme Awadhi a appelé les personnes souffrant d’un handicap quelconque de s’assurer que leurs cartes sont valides ou de les renouveler sans retard, afin d’éviter des malentendus avec la police en charge du trafic routier.
La presse a fait état de l’expulsion de quatre expatriés qui conduisaient sans permis de conduire, ceux-ci ayant été arrêtés au cours d’un contrôle routier effectué par la police.
Cette campagne d’une semaine s’est soldée par l’emprisonnement de 53 conducteurs de voitures, la confiscation de 885 véhicules et l’émission de 33 012 procès-verbaux.

571 millions de dollars
Coût de l’autoroute Abou Dhabi-Dubaï

L’autoroute Abou Dhabi-Dubaï est un grand projet d’infrastructure exécuté dans le cadre du plan d’urbanisme d’Abou Dhabi 2030. L’autoroute (62 km) aurait coûté 571 millions de dollars et porterait le nom de Cheikh Mohammad ben Rached Al Maktoum. Dans une déclaration à la presse, le directeur général du Conseil d’urbanisme, Falah el-Ahdabi, a souligné que «cette autoroute représente un modèle pour toutes les routes à construire à l’avenir à Abou Dhabi. Cette artère stratégique pourrait contenir un trafic additionnel, surtout pendant les heures de pointe. Présentant une alternative à l’actuelle route reliant Abou Dhabi à Dubaï, cette autoroute contribuera à abaisser le nombre d’accidents». Cette nouvelle infrastructure routière permet un accès direct à Abou Dhabi City, à l’aéroport international et aux îles de Yas et Saadiyat. Elle encouragera le développement de nouvelles régions résidentielles qui seraient installées au sud d’al-Shamkha et au nord de Wathba, ainsi que le développement de régions existantes telles qu’al-Shawamikh et Bani Yas.

Arabie saoudite
La pression sur les entrepreneurs allégée   

Le consultant en immobilier Colliers International a estimé que le recul des coûts dans le secteur de la construction en Arabie saoudite serait quelque peu freiné, mais les promoteurs continueraient de travailler dans des conditions difficiles. La raison principale est la réduction drastique des dépenses d’investissement.

Orascom  
Naguib Sawiris démissionne

Naguib Sawiris a démissionné de son poste de P.-D.G. du groupe Orascom et son adjoint, Tamer el-Mahdi, a été désigné pour lui succéder. Orascom s’occupe de média, de technologie et de la fabrication de câbles. Sous la direction de M. Sawiris, Orascom a cherché à aborder le secteur financier. Il a été frustré par le fait de ne pas avoir réussi à acquérir un grand établissement financier sous la supervision des autorités égyptiennes.

Liliane Mokbel

Related

News Mena

admin@mews

News Mena

admin@mews

Dubaï se lance dans l’élevage de saumons

Laisser un commentaire