Magazine Le Mensuel

Nº 3072 du vendredi 2 décembre 2016

Mena

News Mena

80% e-Commerce aux émirats
Les acheteurs paient à la livraison  
Le e-commerce est en progression aux Emirats arabes unis (EAU), mais la majorité de la population préfère payer à la livraison, soit en cash ou par carte, selon une étude du site  AWOK.com. Des analystes du secteur industriel avaient exprimé leurs réserves quant au paiement à la livraison, moins efficient, vu le taux élevé de retour des produits par rapport à celui du paiement en ligne à l’avance. Près de 80% du shopping en ligne au Proche-Orient sont effectués au moyen du paiement à la livraison. 80% des visiteurs d’AWOK au cours des douze derniers mois, avaient commandé via leurs cellulaires, 18% leurs ordinateurs et 2% leurs tablettes. 25% ont consenti à payer en ligne, reflétant un niveau faible de confiance dans le système de paiement digital. Le shopping en ligne est plus populaire parmi les hommes que parmi les femmes aux EAU. La tranche d’âge des clients, elle, se situe entre 25 et 34 ans.

164 000 chambres
Le secteur hôtelier à Dubaï d’ici 2020  
Dubaï planifie l’augmentation de son offre de chambres d’hôtel à 164 000 à l’approche de l’Expo 2020, contre 94 000 en 2015. Le secteur hôtelier des pays du Conseil de coopération du Golfe (près de 126,8 milliards $), comprend les hôtels, les appartements meublés et les complexes touristiques, selon GCC Hospitality & Leisure-Recreation 2016, chargée de l’organisation des 5 expositions qui ont eu lieu, en novembre, au Dubai World Trade Centre. Celles-ci ont attiré environ 75 000 visiteurs et 3 000 exposants. Dans les pays du CCG, des initiatives conduites par des Etats visent à sponsoriser des projets de construction de complexes touristiques, afin de diversifier l’économie et d’attirer plus de visiteurs. En 2016, le tourisme aux EAU a représenté 8,5% du PIB. Plus de 200 projets d’un coût minimum de 100 millions $ chacun sont en phase de construction à Dubaï: Dubai Tour Eiffel (1,5 milliard $), Royal Atlantis Resort (1,8 milliard $) et Firdous Sobha à Aïn el-Quwaim (6,8 milliards $), entre autres.       

Hôtels
Gel des recrutements au Proche-Orient

Les prévisions des trois quarts des départements de ressources humaines du secteur hospitalier au Proche-Orient sont optimistes, en dépit d’une forte réduction des effectifs de l’industrie et d’un gel des recrutements en 2016. Une enquête menée par Hotelier Middle East Human Capital Report a montré que 43% des répondants ont reconnu que leurs établissements avaient procédé à une réduction du nombre de leurs employés, 50% en raison des départs par attrition, 16% par la suppression de postes nouvellement budgétés et 2% par voie de licenciement. Par ailleurs, 64% des responsables interrogés ont indiqué avoir appliqué une politique de gel des recrutements pour l’année en cours, alors que la moitié d’entre eux ont été incapables de se prononcer sur une date probable de levée de cette interdiction. Priés de dire si les chasseurs de tête ou les départements de ressources humaines avaient le plus de pouvoir pour l’embauche de cadres dans le secteur, 36% se sont prononcés pour les premiers, alors que 64% ont rapporté leur appui aux seconds.

8,45 millions de dollars
Prix de la plaque d’immatriculation d’une voiture

Abdullah el-Mannai, président des enchères émiraties, a indiqué que l’opération de vente de plaques d’immatriculation de voitures édition limitée a permis la levée de 26,9 millions de dollars. La plaque immatriculée à Abou Dhabi et portant le numéro 1 a été cédée à 8,45 millions de dollars (31 millions de dinars émiratis) à un homme d’affaires émirati. En 2008, Saeed el-Khoury a payé 52,2 millions de dinars émiratis pour la plaque d’immatriculation No1 à Abou Dhabi, enregistrant un record sans précédent.
Plus tôt en 2016, Balwinder Sahani, un homme d’affaires indien basé à Dubaï, a acheté la plaque d’immatriculation portant le No 5D à 8,9 millions de dollars (33 millions de dinars émiratis).
«Je suis amusé et excité d’avoir remporté la plaque immatriculé No1 et j’étais prêt à verser n’importe quel montant pour l’acquérir. Je me rends souvent à de telles séances de vente aux enchères à la recherche de nombres uniques au prix le plus fort», a déclaré Abdullah el-Mahri, 32 ans. Les plaques portant respectivement les numéros 7 et 50 ont été cédées à 13,4 millions de dinars émiratis (AED) et 6,8 AED respectivement.

238 milliards de dollars
Le marché du tourisme Halal

La compagnie Reed Travel, qui organise chaque année le marché arabe du voyage, accueillera, à Dubaï, le sommet du tourisme halal. Ce sommet sera ponctué par trois séminaires interactifs, au cours desquels prendront la parole des experts du monde islamique du voyage, afin de discuter la croissance des opportunités de cette niche et son impact positif sur l’économie. Une recherche menée par Thomas Reuters en partenariat avec DinarStandard, à l’initiative du gouvernement de Dubaï, a montré que le tourisme halal représente 11,6% des dépenses du secteur touristique, estimant la valeur de cette niche à près de 238 milliards de dollars d’ici à 2019. Le tourisme halal est défini comme celui qui obéit à certains critères, comme l’offre d’une nourriture halal et des hôtels dotés d’une aile accueillant exclusivement des femmes et une autre réservée aux hommes. N’empêche que l’approche de cette niche peut créer, en même temps, des défis et des opportunités tant pour le tourisme régional que mondial, selon les catégories d’agents de tourisme.      

Thani ben Abdullah
Meilleure réalisation de son vivant

Cheikh Thani ben Abdullah Al Thani, président de SAK Holding, a reçu le prix de la meilleure réalisation de son vivant dans le cadre de The Arabian Business Qatar Awards. Cheikh Thani a été élu par le jury pour le long registre de ses services rendus aux développeurs et aux banques, mais aussi pour ses efforts louables philanthropiques.

Emirates
-75% de profits

Tim Clark, président de la compagnie Emirates, prévoit deux prochaines années dures pour l’industrie aéronautique. Les profits de la société Emirates ont enregistré un recul de 75% au premier semestre de 2016. Il  justifie ses projections par une concurrence sur les marchés du voyage et une demande faible en ligne avec la stagnation de l’économie.

Related

News Mena

admin@mews

News Mena

admin@mews

News Mena

admin@mews

Laisser un commentaire